Devenir esthéticienne à domicile

Devenir esthéticienne à domicile

8 mai 2018

Maquillage, épilation, soins du visage ou du corps, l’esthéticienne met en oeuvre son savoir-faire et ses connaissances pour prodiguer bien-être et conseils beauté à ses clientes. Si certaines font le choix de travailler en institut ou salon de beauté, d’autres optent pour une activité au domicile de leurs clientes.
Quelle est dans ce cas la réglementation à respecter et quelles stratégies mettre en place pour bien lancer son activité ?

Note de la rédaction : activité majoritairement féminine, nous avons fait le choix de traiter de ce métier au féminin, mais gardez en tête que la profession est également ouverte aux hommes et que le terme d’ ”esthéticien” existe lui aussi !
 

Esthéticienne en auto-entreprise : les informations clés

    Le Centre de Formalités des Entreprises (CFE) est la Chambre des Métiers et de l’Artisanat

    Le code APE est généralement :  96.02B - Soins de beauté

    Le plafond de chiffre d'affaires à ne pas dépasser est de : 70 000 € 

    Rémunération mensuelle : de 20 à 50 € par heure

    Le montant des cotisations sociales à payer est de : 22 % de votre CA
 

Le métier d’esthéticienne à domicile

En tant qu’esthéticienne à domicile, vous bénéficiez d’une grande liberté dans l’organisation de vos journées. Vous définissez vous-même le temps dédié aux soins et décidez de vos jours et horaires d’activité. Alors que l’esthéticienne en institut voit généralement ses séances entrecoupées par les allers et venues ou appels de la clientèle, l’exercice à domicile vous permet de vous consacrer pleinement aux soins que vous prodiguez. Vous tissez ainsi bien souvent des liens privilégiés avec vos clientes.

Votre mission principale sera leur mise en beauté et leur bien-être. Vous pourrez alors proposer différents types de prestations :

  • les nettoyages et soins du visage et du corps : masque, gommage, peeling...

  • les massages / modelages, sans finalité médicale et qui ne pourraient être confondus avec des actes de kinésithérapie (on entend par modelage "toute manœuvre superficielle externe réalisée sur la peau du visage et du corps humain dans un but exclusivement esthétique et de confort, à l'exclusion de toute finalité médicale et thérapeutique. Cette manœuvre peut être soit manuelle, éventuellement pour assurer la pénétration d'un produit cosmétique, soit facilitée par un appareil à visée esthétique".) 

  • l’épilation de différentes zones du corps et du visage (à noter que toutes les techniques d’épilation en dehors de la pince ou de la cire sont réservées aux médecins. Cf article L4161-1 du code de la santé publique et article 2 de l’arrêté du 6 janvier 1962)

  • la manucure et la pose de vernis à ongles

  • le maquillage

Vous vous adapterez à chacune de vos clientes et tiendrez compte de multiples paramètres pour leur proposer une « ordonnance beauté » : type de peau pour les soins, carnation, couleur des yeux et des cheveux pour le maquillage.

Certaines esthéticiennes à domicile vendent également les produits qu’elles utilisent. Endossant dans ce cas les rôles de démonstratrice et de commerçante, vous devrez alors convaincre vos clientes des vertus de ces cosmétiques.

Si l’esthéticienne se déplace essentiellement chez les particuliers, elle peut aussi proposer ses services dans des structures collectives (hôpitaux, maisons de retraite) ou dans des agences événementielles.

Les qualités pour devenir esthéticienne à domicile

Des qualités humaines

En contact direct avec la clientèle, l’esthéticienne à domicile est dotée d’un très bon sens relationnel. Les séances de soins durent en moyenne de 30 minutes à 2 heures et sont entièrement tournées vers le bien-être de celle qui la reçoit. Vous devrez donc être à l’écoute des demandes et interrogations de vos clientes et savoir faire preuve de tact en toutes circonstances.

Le sens de la précision

En tant qu’artisan, vous maîtrisez également les techniques et gestes propres à votre métier. À la fois rigoureuse et délicate, vous veillez à la sécurité de vos clientes lors de la manipulation de produits et appareils potentiellement dangereux (cire chaude, solvants,  table pliante…).

Votre apparence devra également être soignée et témoignera de la qualité de votre travail. Vous attacherez ainsi beaucoup de soin à votre tenue, votre maquillage et votre manucure.

Une bonne condition physique

L’activité d’esthéticienne à domicile est aussi une profession physique. En position debout ou penchée une bonne partie de la journée, vous manipulerez également un matériel souvent lourd et encombrant que vous chargerez et déchargerez régulièrement de votre voiture.

Le sens du commerce

Si vous faites le choix de vendre les produits que vous utilisez (maquillage et/ou soins), il vous faudra être persuasive et connaître parfaitement leurs caractéristiques et leurs actifs afin de pouvoir argumenter et déclencher une décision d’achat. Convaincue par la marque que vous utilisez, vous n’hésiterez pas à proposer à vos clientes de nouveaux produits qui pourraient par exemple améliorer leurs problèmes de peau.

L’achat/revente nécessite également des capacités de gestionnaire. Vous veillerez ainsi à la rentabilité de votre activité, devrez passer des commandes et vous assurer d’avoir un stock suffisant.

La réglementation pour devenir esthéticienne à domicile

Une formation obligatoire

La profession d’esthéticienne est soumise à une obligation de diplôme ou d’expérience. Vous avez alors deux possibilités :

  • être au minimum titulaire du CAP esthétique cosmétique parfumerie. D’autres formations sont également possibles : BEP, bac professionnel ou BTS dans le domaine de l’esthétique

  • ou justifier d'une expérience professionnelle de 3 ans dans ce domaine, en Union Européenne ou dans un État de l'Espace Économique Européen (EEE) en tant que dirigeant d'entreprise, travailleur indépendant ou salarié.

La carte d’artisan ambulant

La carte d’artisan/de commerçant ambulant n’est pas obligatoire si vous exercez uniquement dans votre commune. Dans le cas contraire, il vous faudra en faire la demande auprès de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat. Le coût de cette carte est de 15 €. Vous l’obtiendrez dans un délai d’un mois et devrez la renouveler tous les 4 ans.

Déclarer votre fichier de clientèle

Vous tenez un document informatique dans lequel vous répertoriez l’identité de vos clients, leurs coordonnées et quelques informations les concernant ? Celui-ci vous permet notamment l’envoi de mailings ou de garder en mémoire certains éléments qui vous semblent importants ?  Vous avez l’obligation de déclarer ce fichier en Norme 48 auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés. Cette déclaration simplifiée peut se faire directement en ligne sur le site de la CNIL.
A noter qu'à partir du 25 mai 2018, la loi RGPD sur le protection des données entrera en vigueur. Pour la mettre en application, suivez notre guide spécial sur cette nouvelle réglementation européenne, qui vous concerne si vous récoltez des données personnelles. 

Le cas des activités mixtes

Si vous décidez de cumuler soins et vente de produits, votre activité sera alors considérée comme mixte. Vous serez à la fois artisan et commerçant et devrez en informer votre CFE.

Pour continuer à bénéficier du statut de l’auto-entreprise, votre chiffre d’affaires annuel global ne pourra alors dépasser 170 000 €, celui afférent à la prestation de soins ne pouvant excéder 70 000 €. Il conviendra donc de bien distinguer vos deux activités lors de la déclaration de votre chiffre d’affaires.

La responsabilité civile professionnelle vivement conseillée

Une esthéticienne à domicile est quotidiennement au contact de sa clientèle et manipule des appareils et produits pouvant être dangereux. Souscrire une RC Pro est donc recommandée pour se couvrir en cas d’accidents. Sans cette assurance, vous devriez en effet assumer seule d’éventuelles dépenses juridiques.

Comment lancer son activité d’esthéticienne à domicile ?

Bien s’équiper

Intervenir au domicile des clientes signifie transporter, monter puis démonter son matériel.  Pour vous éviter maux de dos et perte de temps, il est conseillé d’investir dans un matériel de qualité, à la fois pratique et léger. L’achat de vos sacs, valise, malette et table devra être  mûrement réfléchi, car n’oubliez pas que votre matériel sera encore plus lourd si vous vendez des produits cosmétiques.

Faire un business plan

C’est la phase essentielle avant de vous lancer. Celle-ci débute par une étude de faisabilité qui vous permettra d’identifier les prestations et la localisation de la concurrence. Elle est essentielle, notamment pour établir vos tarifs qui ne devront être ni trop bas, au risque de faire douter de vos qualités, ni trop élevés face aux prix pratiqués dans votre secteur géographique. Vous devrez également évaluer l’investissement nécessaire au démarrage de votre activité (achat de matériel et de produits) et vos taux de marge.

Vous faire connaître

Sans pas de porte, il vous faudra réfléchir aux moyens mis à votre disposition pour faire connaître votre activité.

Vous pouvez opter pour une distribution ciblée de flyers ou de cartes de visites dans les boîtes aux lettres ou chez les commerçants. Pensez également à proposer des partenariats aux autres professionnels de la beauté, comme les coiffeurs, qui pourraient éventuellement vous accueillir dans leurs salons sur des temps dédiés et ainsi proposer des forfaits coiffure / soin esthétique.

De nombreuses esthéticiennes à domicile font également le choix de communiquer par le biais d’une publicité sur leur voiture.

Une vitrine sur internet est enfin recommandée, avec notamment une inscription dans les pages jaunes et un site internet bien référencé. Pensez également aux réseaux sociaux (Instagram et Facebook) qui vous permettront de communiquer sur vos nouveautés ou promotions, formules nécessaires pour fidéliser votre clientèle.
Pour en savoir plus, référez-vous à notre article sur "comment trouver ses premiers clients"

Jouer la carte de la différence

L’étude de faisabilité vous a probablement amenée à prendre connaissance des tarifs et prestations des autres esthéticiennes de votre secteur géographique. Si votre carte de prestations se doit de proposer les classiques épilations et soins du visage, pensez aussi à des techniques et soins originaux, que votre client ne pourra trouver nulle part ailleurs.

N’hésitez également pas à utiliser des produits différents, novateurs et attractifs. Ne vous précipitez pas car la marque de cosmétiques dont vous vanterez les mérites devra correspondre à l’identité que vous souhaitez donner à votre activité d’esthéticienne.

Vous pouvez enfin proposer des soins à la carte avec un tarif de base et des options. Le client aura ainsi la possibilité d’adapter le soin à son budget.

Les possibilités sont donc  multiples. Laissez-vous inspirer !

 

L’article "Devenir esthéticienne à domicile"  a été noté 4.14 sur 5 sur 7 avis d'internautes.

Démarrez votre auto-entreprise en ligne
Le moyen le plus simple et rapide pour devenir auto-entrepreneur
DEVENIR AUTO-ENTREPENEUR