Devenir sexothérapeute en auto-entreprise

Devenir sexothérapeute en auto-entreprise

13 mars 2018

Sexothérapeute en auto-entreprise : les informations clés

    Le Centre de Formalités des Entreprises (CFE) est l'URSSAF

    Le code APE est généralement : 86.90F : Activités de santé humaine non classées ailleurs / 96.09Z : Autres services personnels non classés ailleurs

    Le plafond de chiffre d'affaires à ne pas dépasser est de : 70 000 € 

    Rémunération mensuelle : de 40 à 80€ en moyenne par consultation de 45 minutes à 1 heure.

    Le montant des cotisations sociales à payer est de : 22 % de votre CA

Le métier de sexothérapeute 

Le sexothérapeute, ou « praticien en sexothérapie » est un psychothérapeute spécialisé en sexologie. Il travaille donc sur les problèmes sexuels liés à des troubles psychologiques ou émotionnels. À l'écoute de ses patients, il les conseille et les amène à comprendre et à mettre un nom et une image, sur les dysfonctionnements sexuels qu’ils rencontrent. Le sexothérapeute travaille avec son patient, ou avec le couple, sur les origines psychogènes de troubles tels que le manque de libido, les troubles affectifs et comportementaux dans la relation sexuelle ou encore les troubles de l’orgasme.

Faut-il un diplôme pour exercer en tant que sexothérapeute ?

Contrairement à l’activité de sexologue, le métier de sexothérapeute n’est pas réglementé, ce qui signifie qu’aucune formation n’est obligatoire pour se lancer. Cela ne signifie pas pour autant qu’une formation n’est pas utile, voire indispensable. L’idéal pour choisir une formation pleinement adaptée à votre future activité est de vous assurer que le programme contient :

  • Un module de psychologie clinique et de psychothérapie

  • Un module de spécialisation en sexothérapie

  • Un module de victimologie

Après une formation complète, vous serez apte à débuter votre activité de sexothérapeute et en gérer toutes les facettes.

Quelles qualités doit avoir le sexothérapeute ?

Sexothérapeute est un métier exigeant et qui demande une certaine force émotionnelle et une beaucoup d’énergie. En effet, le sexothérapeute doit être en mesure de faire face à la souffrance de l’autre sans être submergé. Il doit pouvoir prendre du recul tout en étant disponible et à l’écoute. Le sexothérapeute peut être confronté à des situations variées, c’est son ouverture d’esprit qui lui permet de s’adapter et de gérer. Bien sûr, le sexothérapeute doit être capable de faire preuve de diplomatie et de neutralité pour communiquer avec ses patients.

Sexothérapeute, sexologue, quelle différence ?

Le sexologue est un médecin spécialisé en sexologie. Après un cursus de médecine, il a donc suivi une spécialisation dans le but de devenir sexologue. Ce diplôme lui permet de détecter et de soigner les problèmes sexuels d’origine médicale. Il a la possibilité de prescrire des médicaments voire de réaliser des interventions si besoin.

Le sexothérapeute n’a pas de compétences médicales. Il est formé à écouter ses patients et à les aider à trouver des causes d’origine psychologique ou émotionnelle. Il ne travaille pas sur les origines physiologiques des troubles sexuels. Dans certains cas, le sexothérapeute peut s’apparenter à un conseiller conjugal.

Quelles prestations assure le sexothérapeute?

Comme n’importe quelle thérapie, la sexothérapie fonctionne sur la base d’un échange verbal. S’il ne peut pas travailler sur les origines physiologiques des troubles de ses patients, le sexothérapeute est en revanche qualifié pour traiter les troubles d’ordre psychologique.

Il peut aider notamment dans le cadre de :

  • troubles de l’érection
  • troubles de la libido
  • douleurs à la pénétration
  • troubles de l’éjaculation
  • problèmes de compulsions sexuelles
  • difficultés à atteindre l’orgasme
  • questions sur les abus sexuels
  • difficultés d’orientation sexuelle
  • problèmes relationnels

Dans toutes ces situations, l’objectif du thérapeute sera de déterminer les sources du trouble pour permettre au patient de les surmonter ou de les désactiver. Pour cela, une ou plusieurs séances de bilan seront programmées. Interviendront ensuite les séances de travail qui permettront, à l’aide d’exercices et de débriefings, d’avancer vers la guérison. Les séances durent en moyenne 1h et peuvent être suivies seul ou en couple, selon le souhait du patient et l’avis du thérapeute. La fréquence des consultations est décidée par le thérapeute, selon le trouble à soigner et les disponibilités de son patient.

Certains exercices de ressenti, de respiration et d’introspection, peuvent être réalisés durant les séances. D’autres exercices, quotidiens, hebdomadaires ou à une autre fréquence, peuvent être pratiqués entre deux séances, seul ou à deux. Pour juger de l’évolution, le sexothérapeute peut également être amené à demander à son patient de prendre des notes dans un carnet entre les rendez-vous. Cela lui donne un excellent aperçu de l’état d’esprit de son patient, jour après jour.

Quelles assurances souscrire pour une activité de sexothérapie ?

Aucune assurance n’est obligatoire pour exercer en tant que sexothérapeute. Cependant, nous ne saurons que trop vous conseiller de souscrire deux assurances pour protéger votre activité :

La responsabilité civile professionnelle

Elle intervient dès lors qu’un dommage est causé à un tiers dans le cadre de votre activité professionnelle. Puisque vous ne prescrivez pas de médicaments et n’agissez pas physiquement sur vos patients, il n’y a, en théorie, que très peu de risques pour que l’un d’eux se blesse ou rencontre un problème. Toutefois, il est toujours judicieux de souscrire une responsabilité civile professionnelle qui prendra le relais au moindre souci.

Une assurance multirisque

Si vous avez un bureau ou un local dédié à votre activité, il est essentiel de souscrire une assurance multirisque. En effet, celle-ci vous indemnisera en cas de sinistre. Vol, vandalisme, inondation, incendie… Tous les dommages causés à votre local peuvent être couverts. Bien sûr, comme pour une assurance habitation, ce sont les garanties et les franchises souscrites qui définiront le montant de votre prime d’assurance.

Se lancer comme sexothérapeute

La thérapie, et de surcroît la sexothérapie, est encore un sujet tabou dans notre culture. Pour trouver votre clientèle, il ne sera sans doute pas judicieux de déposer des cartes de visites dans toutes les boutiques des environs, ni distribuer de prospectus à la volée.

Soyez présent sur Internet

La première étape pour trouver vos premiers patient est de vous faire référencer sur Internet, soit à l’aide d’un site personnel, soit d’une page sur un annuaire. N’oubliez pas les Pages Jaunes, vous pouvez même y adopter un système de prise de rendez-vous en ligne. Créer un site personnel, dédié à votre activité est l’idéal, car il vous permet de vous présenter, d’expliquer votre mode de fonctionnement et les troubles pour lesquels vous exercez. Il ne faut pas négliger que la sexothérapie débute par une relation de confiance entre vous et votre patient. Donner des informations sur vous sera de nature à le rassurer et lui permettra sans aucun doute de franchir le pas plus facilement.

Utilisez votre réseau

Cela va de soi, vos amis et votre famille ne viendront pas consulter chez vous. Mais ils peuvent vous recommander et parler de vous à leur entourage. De fil en aiguille, vous pourrez obtenir quelques coups de téléphone et vos premiers rendez-vous ! Parlez-en aussi à votre coiffeuse, votre esthéticienne, votre réflexologue… Ces personnes peuvent devenir de véritables confidentes pour certains et qui sait, elles pourraient bien en venir à parler de vous !

 

L’article "Devenir sexothérapeute en auto-entreprise"  a été noté 4.50 sur 5 sur 4 avis d'internautes.

Démarrez votre auto-entreprise en ligne

Le moyen le plus simple et rapide pour devenir auto-entrepreneur

DEVENIR AUTO-ENTREPENEUR