Devenir serveur en auto-entreprise

Devenir serveur en auto-entreprise

18 août 2018

Vous êtes serveur débutant ou expérimenté et vous aspirez à plus d'indépendance ? Saviez-vous que l’auto-entreprise constituait une façon simple de tester votre activité et gagner en liberté ? Nous faisons le point sur ce métier et vous donnons quelques conseils pour vous lancer plus sereinement.

Serveur auto-entrepreneur : les informations clés

    Le Centre de Formalités des Entreprises (CFE) est l'URSSAF 

    Le code APE est généralement :  56.2 - Traiteurs et autres services de restauration

    Le plafond de chiffre d'affaires à ne pas dépasser est de : 70 000 € 

    Rémunération mensuelle : de 10 à 15 € de l'heure

    Le montant des cotisations sociales à payer est de : 22 % de votre CA

Les principales activités du serveur

Que ce soit en café, restaurant ou chez un traiteur, le métier de serveur s’organise autour de 4 fonctions principales :

  • la mise en place : il s’agit de dresser les tables, les consoles de service et la vaisselle. Le serveur peut également être amené à effectuer des tâches de nettoyage.

  • l’accueil : le serveur doit accueillir le client, l’accompagner à sa table puis lui présenter la carte ou le menu du jour. Lors d’événements, il peut également servir au plateau des apéritifs et amuses-bouches.

  • la prise de commande et le service : en restaurant, le serveur est celui qui va prendre les commandes, expliquer les plats et conseiller les clients pour aiguiller leurs choix. Il peut également  présenter la carte des vins. Il assure ensuite le service des plats et débarrasse les tables. Il est souvent responsable de l’encaissement des clients dont il s’occupe et doit donc éditer les additions puis vérifier sa caisse en fin de service.

  • les relations avec la clientèle : le serveur doit constamment rester au contact de ses clients et être à leur écoute. Il s’assure que ceux-ci ne manquent de rien et que les plats correspondent à leurs attentes. C’est lui qui accompagne ses clients jusqu’à leur départ.

Selon le contexte, les activités peuvent varier et certains serveurs choisissent alors de se spécialiser dans un type de secteur (ex : serveur auprès de traiteurs de réceptions).

Quelles sont les prestations d’un serveur auto-entrepreneur ?

Il existe de nombreuses possibilités de travail pour un serveur en auto-entreprise. Il peut par exemple offrir ses prestations à des cafés, des restaurants, des hôtels, ou lors d’événements spéciaux, comme des cocktails, fêtes, mariages, galas ou réceptions.

Être serveur en auto-entreprise permet de pratiquer son métier de manière flexible et de varier ses prestations. Cela offre notamment la possibilité de travailler en extra pour remplir des besoins ponctuels, ce qui est appréciable dans un secteur à forte rotation du personnel.

Les restaurateurs et traiteurs voient également un intérêt à employer des auto-entrepreneurs car ils sont ainsi exonérés des charges salariales et patronales et gèrent moins d’administratif (contrat de travail, fiche de paie, déclaration URSSAF, etc).

Quelles sont les compétences nécessaires ?

Le métier de serveur n’est pas de tout repos ! Il requiert une bonne énergie, du professionnalisme et un sens du service évident. De par sa proximité avec la clientèle, il incarne l’image de marque de l’entreprise qui fait appel à lui. Voici un certain nombre de qualités qu’il est bon de posséder lorsque l’on souhaite se lancer dans cette activité :

  • avoir un excellent relationnel et une bonne présentation : être constamment courtois, souriant et bienveillant avec la clientèle.

  • être en bonne condition physique : ce métier peut être très éprouvant. Sans cesse debout, le serveur est amené à faire des allers-retours constants entre la cuisine et la salle. Il doit donc être en bonne forme pour pouvoir assurer des services parfois très longs (plus de 10 heures d’affilée par exemple lors de mariages).

  • avoir une bonne maîtrise de soi : étant confronté à de nombreux types de clients et de situations, il doit savoir garder son sang-froid et son calme en toute circonstance.

  • maîtriser l’anglais : même basique, la pratique de l’anglais, ou d’une langue supplémentaire, est souvent un atout de poids dans la profession. Le serveur est en effet amené à parler avec une clientèle étrangère, surtout dans les régions les plus touristiques.

  • savoir travailler en équipe : le serveur doit pouvoir collaborer avec d’autres personnes, parfois plus ou moins expérimentées que lui. En tant qu’auto-entrepreneur, il doit être en mesure de s’adapter rapidement à différentes équipes.

  • être réactif : de façon à continuer à assurer la fluidité du service en cas de problème.

  • connaître les consignes d'hygiène et sécurité : en tant que travailleur du secteur de la restauration, celles-ci sont primordiales.

Une bonne connaissance des principaux aliments, vins et types de cuisine peut bien sûr être également importante, selon le secteur. Toutefois, les employeurs forment généralement les serveurs à leur carte et ces savoirs peuvent s’acquérir avec le temps.

Le saviez-vous ?

Le secteur du tourisme, de l’hôtellerie et de la restauration représentait plus de 7 % du PIB et employait environ 890 000 personnes en France en 2015. Pourtant on estime à 15 % le nombre de postes vacants dans l’hôtellerie et la restauration.

Les formations pour devenir serveur

La restauration est un secteur en manque de main-d'œuvre. Le métier de serveur peut donc s’apprendre directement en travaillant car les professionnels ont un très fort besoin de personnel.

Il existe néanmoins un grand nombre de cursus en lycées professionnels et hôteliers, ainsi que des formations en écoles d’hôtellerie. Parmi les formations en lycées, on pourra citer :

  • le CAP agent polyvalent de restauration

  • le CAP commercialisation et services en hôtel-café-restaurant

  • le BEP métiers de la restauration et de l’hôtellerie (ouvert aux titulaires de CAP)

  • le BP art du service et commercialisation en restauration qui s’effectue en alternance 2 ans après le CAP

  • le BP employé de restaurant

  • le Bac Pro commercialisation et services en restauration

  • le Bac Techno sciences et technologie de hôtellerie et de la  restauration

  • le BTS Hôtellerie-restauration option B « art culinaire, art de la table et du service »

La réglementation du métier de serveur : attention au salariat déguisé !

Il ne faut pas oublier qu’un auto-entrepreneur est un travailleur indépendant. Il est donc censé conserver la maîtrise de l’organisation des tâches à effectuer et du matériel nécessaire, ainsi que la recherche de sa clientèle et des fournisseurs.

Celui qui accomplit un travail pour un employeur dans un lien de subordination peut être considéré comme travailleur salarié. Les juridictions et les services de contrôle concernés sont libres de décider qu’une situation présentée comme du travail indépendant relève en réalité du salarié déguisé et requalifier ainsi la prestation en contrat de travail.

Voici quelques indices que peut prendre en compte un juge pour estimer qu’une relation entre un serveur indépendant et un restaurateur relève du salariat :

  • l’existence d’une relation salariale antérieure avec le même employeur, pour des fonctions identiques ou proches

  • un donneur d’ordres unique

  • le respect d’horaires

  • une facturation au nombre d’heures ou en jours

  • l’intégration à une équipe de travail elle-même salariée

  • la fourniture de matériel ou équipements

Conseil de la rédaction

Pour être certain de ne pas tomber dans le salariat déguisé, il est recommandé de ne pas travailler pour un seul établissement ou pour un ancien employeur et d’apporter son propre matériel.

Comment se lancer en tant que serveur auto-entrepreneur ?

Formez-vous au métier

Si vous n’avez pas suivi de formation adéquate, il est essentiel d’avoir accumulé un certain nombre d’expériences pour maîtriser le métier. L’été peut par exemple être le moment idéal pour vous former, avec la recrudescence des besoins des restaurateurs dans les zones touristiques.

Bon à savoir

Les mariages sont une excellente façon de vous former au métier ! Avec des services longs et plusieurs types d’activités (service en table ou sur plateau), ces expériences peuvent être très intéressantes. 

Obtenez vos premières missions

Sachez qu’il existe de nombreux forums ou pages sur les réseaux sociaux qui regroupent des serveurs et relaient les missions disponibles.

Vous pouvez également démarcher directement les propriétaires de restaurants ou de cafés près de chez vous en leur présentant vos compétences.

Si vous êtes en recherche d’extras, la plateforme en ligne Le club des extras rassemble les annonces des professionnels de la restauration et facilite l’embauche de serveurs indépendants. Pourquoi ne pas opter pour cette solution pour trouver vos premières missions ?

L’article "Devenir serveur en auto-entreprise"  a été noté 4.00 sur 5 sur 6 avis d'internautes.

Démarrez votre auto-entreprise en ligne
Le moyen le plus simple et rapide pour devenir auto-entrepreneur
DEVENIR AUTO-ENTREPRENEUR