Auto-entrepreneur et antiquaire ?

Brocanteur, antiquaire, exploitant de dépôt-vente... Toutes ces activités appartiennent à la revente d'objets mobiliers et peuvent être exercées dans le cadre d'une auto-entreprise. Nous vous apportons toutes les informations nécessaires pour vous lancer dans cette activité.

Auto-entrepreneur et antiquaire ?

 

 

 

 

 

Quelles qualifications nécessaires ? 

Concernant l'activité d'antiquaire-brocanteur, vous n'êtes pas tenu de justifier d'une qualification professionnelle. En revanche, il est possible d'avoir accès à des formations spécialisées qui vous permettront d'appréhender cette activité en toute confiance si vous n'avez peu ou pas d'expérience dans ce domaine.

Pour plus d'informations, le site du Syndicat National du Commerce de l'Antiquité, de l'Occasion et des Galeries d'Art vous apporte une documentation importante sur le sujet.

 

Devez-vous vous immatriculer au Registre du Commerce et des Sociétés ?

L'un des avantages du régime auto-entrepreneur est de vous dispenser d'une immatriculation au Répertoire des Métiers ou au Registre du Commerce et des Sociétés à moins d'exercer une activité artisanale à titre principal.

Vous n'êtes donc pas tenu de vous immatriculer au RCS ou au RM lorsque vous lancez votre auto-entreprise.

 

Qu'est-ce que le livre de police (Registre d'objet mobilier) ?

Un livre de police est un registre papier sur lequel toutes entreprises (y compris les auto-entreprises) de revente d'objets mobiliers doit consigner les détails sur les achats d'objets d'occasion. L'objectif d'un tel registre est de conserver une trace de tout objet d'occasion acheté et vendu.

Le livre de police est régi par des règles à respecter à la lettre afin d'être en règle devant les autorités.

  1. Il doit avoir été coté et paraphé par le commissaire de police ou par le maire de la commune où exerce l'antiquaire. Le livre doit être vierge, ses pages doivent être tamponnées et un texte doit être apposé sur la première page. Ce texte doit être comme suit : " Le présent registre contenant XXX pages, destiné à servir de registre d'objets mobiliers (livre de police) à M. ou Mme XXXX, exerçant la profession de XXXXX, dans l'entreprise XXXXX, domiciliée XXXX,  a été coté et paraphé par la première et dernière page ".
  2. Indiquez : le numéro d’ordre (le numéro de chaque produit), la date d’achat (date à laquelle vous avez acheté l'objet), la description précise de l’objet, le nom et prénom du vendeur (ou nom de l'entreprise ainsi que son adresse), nature de la pièce d’identité du vendeur (carte d'identité, passeport...), le prix d'achat de l'objet, préciser si l'objet est inscrit ou classé (par exemple comme monument historique)
  3. Toutes ces informations doivent être consignées au fur et à mesure des achats, au jour le jour, à l’encre indélébile, sans blanc et sans rature. Il n’est pas permi d’utiliser des abréviations.

 

Vous trouverez un livre de police dans votre librairie habituelle.

 

Publié le 27 mai 2014

 

Démarrer votre activité en toute simplicité

Démarrer mon auto-entreprise » Portail auto-entrepreneur vous accompagne dans la création de votre auto- entreprise en simplifiant toutes les démarches administratives. Obtenez votre dossier complet et vérifié par un conseiller pour démarrer dans les meilleures conditions !

L’article "Auto-entrepreneur et antiquaire ?" a été noté 0 sur 5 sur 0 avis d'internautes.

L'article vous a intéressé ? Faites-le nous savoir !