cumul-rsa

Le Revenu de Solidarité Active (RSA)

8 avril 2020

   5 minutes

Vous percevez ou allez percevoir le Revenu de Solidarité Active (RSA) et vous vous demandez s’il est cumulable avec une auto-entreprise (micro-entreprise) ? Bonne nouvelle : la réponse est oui ! Qui a le droit à cette aide ? Comment son montant est-il calculé ? Quelles différences avec la prime d’activité ? Voici toutes les infos pour conserver le RSA le temps de faire grimper votre chiffre d’affaires.

RSA ou prime d’activité : quelle différence ?

Pour bien comprendre vos droits, il convient tout d’abord de différencier le RSA et la prime d’activité qui sont toutes deux des aides versées par la Caisse d’Allocations Familiales. Chacune est cumulable avec la micro-entreprise et leur montant est conditionné à vos revenus. Néanmoins, alors que le RSA s’adresse à ceux qui ont des ressources très faibles, la prime d’activité, elle, est ouverte uniquement à ceux qui ont une activité professionnelle.

Le RSA : une allocation en cas de ressources limitées

Le RSA (Revenu de Solidarité Active) est une aide sociale assurant un minimum de revenu aux personnes n’ayant pas ou peu de ressources financières. Il peut vous être versé que vous ayez ou non une activité professionnelle.

Cette aide d’environ 560 € pour une personne seule est versée mensuellement par la CAF :

  • Si vous n’avez aucune rentrée d’argent, le RSA est versé en totalité (une fois le forfait allocation logement soustrait) pour constituer un revenu minimum.
  • Si vous avez des revenus inférieurs au montant du RSA auquel vous pourriez avoir droit, votre RSA est minoré de ces revenus et du forfait logement. 

Les droits au RSA sont réévalués tous les 3 mois.

La prime d'activité : pour les travailleurs aux revenus modestes

Jusqu’en 2016, on parlait de RSA d’activité pour désigner le RSA versé en complément d’un salaire ou d’un revenu d’activité.  Depuis, le RSA d’activité a fusionné avec la prime pour l’emploi pour créer la prime d’activité.  

Cette aide de la CAF est donc réservée aux personnes ayant une activité professionnelle leur apportant des revenus modestes.

La prime d’activité est elle aussi recalculée tous les 3 mois en fonction de vos revenus.

La prime d’activité en auto-entreprise

Ce qu’il faut retenir :

  • Si vous n’avez aucun revenu ou des ressources très faibles, vous pouvez demander le RSA.
  • Si vous avez des revenus professionnels dont le montant est inférieur aux plafonds fixés par la CAF, vous pouvez demander la prime d’activité.


Bon à savoir

Vous pouvez cumuler RSA et prime d’activité. Pour évaluer votre situation, la CAF se basera sur vos revenus et la composition de votre foyer.

Qui a le droit au RSA ?

Pour percevoir le RSA, il faut :

  • remplir des conditions d’âge :
    Ainsi, si vous avez entre 18 et 25 ans et êtes sans enfant, vous devez avoir exercé une activité à temps plein (ou l’équivalent) durant au moins 2 ans sur les 3 dernières années.
    Vous avez plus de 25 ans ? Il n’y a pas de condition d’âge si vous êtes enceinte et si vous avez déjà au moins un enfant à charge.
  • avoir la nationalité française, suisse, ou d’un des pays de l’Espace économique européen ; ou résider en France depuis plus de 5 ans de façon régulière
  • avoir un revenu inférieur au montant maximal (également appelé « forfaitaire ») fixé par la CAF, en fonction de la composition de votre foyer. On détaille les plafonds en vigueur dans le tableau ci-dessous.


Bon à savoir

Si vous êtes en congé paternité / maternité, ou étudiant qui perçoit moins de 500 € par mois, vous ne pouvez pas prétendre au RSA.

Quel est le montant forfaitaire du RSA ?

Si vous êtes éligible, le montant de vos droits au RSA sera calculé en fonction du nombre de personnes composant votre foyer (situation matrimoniale, enfant / ou personne à charge) mais aussi de toutes les ressources perçues sur les 3 derniers mois  : 

  • salaires
  • indemnités chômage
  • indemnités journalières de maladie ou d’accident du travail
  • pensions de vieillesse ou d’invalidité
  • pensions alimentaires
  • revenus d'épargne
  • etc.

Voici les montants forfaitaires, valables à compter du 1er avril 2020 :

Nombre de personnes ou enfants à chargePour une personne célibatairePour une personne vivant en couple (concubinage, PACS ou mariage)
Aucun564,78 €847,17 €
1847,17 €1016,60 €
21016,60 €1186,03 €
Par personne ou enfant supplémentaire225,91 €225,91€


Le montant de votre RSA sera recalculé chaque trimestre selon le calcul suivant : 

RSA = Montant du RSA forfaitaire – ressources perçues (revenus et forfait aide au logement)

Quand vous lancez votre micro-entreprise, vous pouvez donc continuer à bénéficier du RSA tant que les revenus issus de votre activité ne dépassent pas les plafonds définis par la CAF.


Bon à savoir

Pour calculer combien de RSA vous pouvez toucher, la CAF applique un abattement sur le chiffre d’affaires que vous déclarez :

  • 71 % pour les activités de ventes de marchandises
  • 50 % pour les prestations de services commerciales
  • 34 % pour les professions libérales et artisanales

Prenons ainsi l’exemple de Paul. Il est prof de mathématiques à domicile (activité libérale) et est éligible au RSA. Sur les 3 derniers mois, il a déclaré un CA de 900 €. Le revenu pris en compte par la CAF sera donc 900 € - (900 € x 34%), soit 594 €.

Attention, laissez la CAF faire ce calcul et déclarez simplement votre chiffre d’affaires sans abattement.

RSA en micro-entreprise : pensez à déclarer vos revenus !

Pour permettre à la CAF d’évaluer vos revenus, vous devez lui transmettre tous les 3 mois une « Déclaration trimestrielle de revenu ». 

Vous pouvez effectuer cette démarche :

  • directement en ligne via votre espace personnel sur le site de la CAF, rubrique « Mes démarches »
  • par courrier en renvoyant le formulaire que la Caf vous adresse tous les 3 mois

Les revenus issus de votre micro-entreprise doivent être inscrits dans la case Revenus non salariés.


Bon à savoir

Cette déclaration trimestrielle de revenus à la CAF ne remplace pas la déclaration de chiffre d’affaires que vous faites chaque mois ou trimestre auprès de l’URSSAF.  Vous devrez donc penser à faire les 2 !

Cumul RSA et auto-entreprise : comment ça se passe concrètement ?

On vous le disait, créer son auto-entreprise et continuer à bénéficier du RSA est tout à fait possible, tant que vos revenus ne dépassent pas les plafonds de la CAF. 

Cas n° 1 : vous avez commencé à percevoir le RSA avant la création de votre auto-entreprise

  • L’aide est maintenue en totalité pendant le premier trimestre de votre micro-entreprise, vous permettant d’avoir un minimum de revenu pendant son lancement.
  •  Au bout de 3 mois, vous devez déclarer à la CAF les revenus tirés de votre auto-entreprise. Le RSA sera recalculé en fonction de ces derniers.

Cas n° 2 : vous ne perceviez pas le RSA avant de créer votre entreprise

Dans ce cas, vous devrez mentionner votre activité d’auto-entrepreneur au moment de la demande, et déclarer vos revenus dès le premier trimestre.


Bon à savoir

Le RSA est exonéré de charges sociales et fiscales. Il n’entre donc pas dans le calcul de votre impôt ou de vos cotisations.

Les aides ouvertes aux auto-entrepreneurs

Pour savoir si votre situation vous donne droit au RSA, vous pouvez faire une simulation en ligne sur le site de la CAF. Cette aide financière pourrait être précieuse pour les débuts de votre auto-entreprise. Bonne chance !

L’article "Le Revenu de Solidarité Active (RSA)"  a été noté 4,6 sur 5 sur 13 avis d'internautes.

L'article vous a intéressé ? Faites-le nous savoir !