praticien-shiatsu-auto-entrepreneur_FsNINcL

Praticien Shiatsu

24 février 2020

   7 minutes

Vous souhaitez savoir comment devenir praticien Shiatsu en auto-entrepreneur ? Vous vous demandez quelles sont les formalités obligatoires et la réglementation à respecter ? Dans cet article, nous vous donnons toutes les clés pour profiter vous aussi de cet engouement en faveur des médecines douces et des pratiques de bien-être venues d’Asie.

Praticien Shiatsu en auto-entreprise : les informations clés

    Le Centre de Formalités des Entreprises (CFE) est l'URSSAF

    Le code APE est généralement : 86.90F – Activités de santé humaine non classées ailleurs

    Le plafond de chiffre d'affaires à ne pas dépasser est de : 72 500 €

    Rémunération moyenne : entre 50 et 70 € / h selon la région

    Le montant des cotisations sociales à payer est de : 22 % de votre CA

Qu’est-ce que le Shiatsu ?

Le Shiatsu est une méthode de relaxation, issue de la médecine antique chinoise, développée au Japon où elle est reconnue comme forme thérapeutique depuis 1955. 

Il s’agit d’une discipline basée sur la circulation et le rééquilibrage de l’énergie à travers diverses pressions exercées sur le corps, comme son nom l’indique : Shiatsu vient de shi (les doigts) et atsu (pression). Le praticien Shiatsu manipule donc à l’aide de ses doigts et de la paume de ses mains, sans utiliser d’ustensile ni d’outil.  

Le Shiatsu a plusieurs objectifs :

  • libérer et réguler l’énergie vitale
  • éviter les dysfonctionnements liés à certains déséquilibres intérieurs
  • réduire les tensions installées dans le corps 
  • stimuler les défenses naturelles de l’organisme


Bon à savoir

Le Shiatsu s’inscrit dans une pratique de bien-être et de prévention. Il ne s’agit donc pas d’une médecine au sens occidental du terme. En bon praticien Shiatsu, vous ne faites pas de diagnostic et vos séances n’ont pas pour but de guérir une pathologie. La pratique du Shiatsu a pour seules visées le confort (faire du bien) et la préservation de la bonne santé (éviter les maladies). Vous ne prescrivez pas de médicaments et n’arrêtez pas un traitement en cours.

Les différentes catégories de Shiatsu

Il existe le Shiatsu et le Zen-Shiatsu qui lui, est davantage basé sur la pratique de la médecine chinoise. 

Depuis les années 1980, une pratique de Shiatsu animalier a également vu le jour, principalement tournée vers les chevaux et les chiens. Développé tout d’abord aux États-Unis selon les mêmes principes que le Shiatsu pour les humains, le Shiatsu animalier s’est ensuite installé en Europe : en Belgique, Écosse, Finlande et en France depuis 2001. 

Comme pour les humains, il s’agit d’une action préventive pour maintenir un animal en bonne forme physique, lui éviter du stress, éliminer les toxines, améliorer son système respiratoire et lymphatique.

Notre conseil : si vous choisissez de vous spécialiser dans le Shiatsu équin ou animalier, renforcez votre pédagogie afin que les propriétaires des animaux gardent bien en tête qu’il ne s’agit pas de séances de soins, ni de dépistage d’une maladie.


Bon à savoir

Le 29 mai 1997, le Parlement européen reconnaît le Shiatsu comme faisant partie des méthodes de médecine complémentaire et le qualifie de « médecine non conventionnelle digne d'intérêt ». 

Selon, l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le Shiatsu entre dans la catégorie des médecines traditionnelles en tant que thérapie manuelle d'origine japonaise.

Comment devenir praticien Shiatsu ?

Une profession non réglementée

En France, vous pouvez vous installer en tant que praticien Shiatsu sans avoir de diplôme puisqu’il ne s’agit pas d’une profession réglementée. 

Néanmoins, manipuler des personnes ou des animaux n’est pas anodin. Nous vous conseillons donc de vous former afin d’avoir de bonnes connaissances en anatomie. De plus, un diplôme inspirera davantage confiance à votre clientèle.

Écoles et formations

Il existe plusieurs écoles et formations en France pour apprendre le Shiatsu thérapeutique.

Afin de faire le meilleur choix, vous pouvez privilégier un centre de formation agréé et reconnu par le Syndicat professionnel de Shiatsu (SPS) et/ou la Fédération française de Shiatsu traditionnel (FFST). 

Il en existe une quarantaine qui couvrent l’ensemble du territoire français (Marseille, Lyon, Lille, Carry-le-Rouet, Paris, Nantes, Bordeaux, Nîmes, Colmar, Dijon, Labège, etc.). 

Certaines écoles proposent un Shiatsu avec une formation en médecine traditionnelle chinoise, qui est complémentaire et qui sera un atout supplémentaire pour vous démarquer des autres praticiens, mais aussi pour sortir de la pratique amateur.


Le saviez-vous ?

Depuis 2015, seule une école qui délivre le titre professionnel de « Spécialiste Shiatsu », inscrit au Registre national des certifications professionnelles (RNCP), est reconnue par l’État. 

En 2019, une autre spécialisation a été inscrite au registre, celle de « Technicien en acupression et Shiatsu ». Cela prouve l’intérêt pour cette pratique et la reconnaissance de ce métier en France. 

Ces écoles ou formations sont reconnues et agréées par la coordination SPS (sécurité et de protection de la santé).

Zoom sur les formations en Shiatsu animalier

Bien que le Shiatsu animalier reprend les mêmes principes que pour l’humain, cette pratique ne s’improvise pas. Il est donc important de vous former spécifiquement.

En France, il existe 2 écoles accréditées par la FFST : 

  • l’École de Shiatsu Équin (FFST)
  • l’École Française d’Equi-Shiatsu

Bien que majoritairement orientées vers les chevaux, elles proposent aussi des cursus pour devenir praticien Shiatsu canin. 

À noter qu’il existe en France le Syndicat des Praticiens de Shiatsu équin et animalier qui représente les professionnels certifiés, qui respectent un code de déontologie.


Bon à savoir

Dans le domaine du bien-être, il est nécessaire de rester curieux et de continuer à vous former afin d’évoluer dans votre métier, de développer votre micro-entreprise et d’éventuellement diversifier vos activités au bout de quelques années.

Quelles obligations pour un praticien Shiatsu ?

Éthique et déontologie

En tant que praticien Shiatsu, vous devez répondre à un code de déontologie conforme à l'esprit du Shiatsu, respecter les lois et les règlements en vigueur en France et au niveau européen.

Il est primordial d’exercer dans le respect de l’intégrité physique et morale des personnes, de garantir la confidentialité et l’équité, d’éviter toute dérive sectaire et tout prosélytisme politique ou religieux. 

Vous avez aussi l’obligation de rappeler à votre clientèle que votre séance n’est pas un acte médical.

À cet égard, notez bien que les séances de Shiatsu que vous dispensées ne seront pas remboursées par la sécurité sociale car la CPAM ne les considère pas encore comme du soin. Néanmoins, certaines mutuelles complémentaires les prennent en charge. Vous pouvez l’indiquer à vos clients afin qu’ils vérifient sur leur contrat.


Le saviez-vous ?

Une enquête de décembre 2019 de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes a fait apparaître un taux de 68 % d’anomalies dans les pratiques alternatives (qui incluent le Shiatsu). Les sanctions vont de l’avertissement à la transmission au Parquet de cas potentiels d’exercice illégal de la médecine ou d’usurpation de titres.

La RC Pro, facultative mais fortement conseillée

Vous recevez et manipulez des personnes. Il peut arriver que l’une d’entre elles réagisse mal à une séance (malaise, perte de connaissance, etc.). Aussi, pour vous couvrir (et rassurer vos clients par la même occasion), il est conseillé d’avoir une assurance qui englobe une Responsabilité civile professionnelle.

Votre budget est réduit et vous aimeriez trouver une assurance de qualité mais à faible coût ? Nous vous recommandons Simplis qui propose des RC Pro à partir de 9,90 €.

JE DEMANDE UN DEVIS GRATUIT

Comment bien démarrer votre activité de praticien Shiatsu ?

Faire une étude de marché

Avant de lancer votre activité de praticien, il est fortement conseillé de faire une étude de marché. Cela vous permettra de :

  • savoir si la concurrence est faible ou forte
  • vérifier qu’il y a bien une clientèle potentielle
  • dresser un panorama des activités annexes et complémentaires à la vôtre pour éventuellement vous faire connaître

Trouver le bon local

La pratique du Shiatsu nécessite un espace zen, dans lequel le client se sent bien, se relaxe et parvient à se détendre. 

Comme chaque séance dure une heure et que vous manipulez en exerçant des pressions sur l’épiderme, les personnes sont vêtues de vêtements fluides et souvent légers. Aussi, pensez à avoir une chaleur constante dans votre local, qui doit également être d’une propreté irréprochable. La lumière sera tamisée pour favoriser le relâchement et l’apaisement.


Information importante

Votre local reçoit du public extérieur. Il est donc soumis à la loi accessibilité du 11 février  2005. Par conséquent, vous devrez respecter les normes ERP et l’article 41 de cette dite loi.

Se faire connaître

Vous ne pourrez pas faire l’impasse sur la communication. Être visible, connu et reconnu sur son territoire est la première étape lorsque l’on vient de créer son auto-entreprise. 

  • Élaborez votre stratégie de communication (site internet, réseaux sociaux, flyers, etc.)
  • Proposez une grille tarifaire claire, adaptée et juste 
  • Communiquez auprès de votre commune, des médecins et homéopathes, des centres de bien-être et des cours de yoga autour de vous
  • Inscrivez-vous dans les annuaires professionnels

Diversifier son offre

En tant que praticien Shiatsu, et en fonction de votre bassin de vie, vous pouvez proposer vos séances à des maisons de retraite, centres hospitaliers, etc.

Vous pouvez également créer une offre réservée aux entreprises et vous déplacer quelques jours par semaine chez ces nouveaux clients. 

Il n’est pas rare également que certains praticiens se forment à d’autres disciplines orientales comme la réflexologie ou l’acupuncture, proches de la philosophie Shiatsu, afin de diversifier leur offre.


Information importante

Certains praticiens Shiatsu proposent des prestations annexes, comme la vente de produits d’aromathérapie ou de phytothérapie. En cas de cumul d’activités, pensez à dissocier dans votre chiffre d’affaire votre activité de vente de celle de service à la personne. Attention, les plafonds diffèrent et votre gestion sera un peu différente.

Vous savez désormais tout sur le métier de praticien Shiatsu. Il vous reste maintenant à ouvrir votre micro-entreprise pour commencer à exercer votre activité. Contactez-nous, on s’occupe de tout !

L’article "Praticien Shiatsu"  a été noté 4,4 sur 5 sur 14 avis d'internautes.

L'article vous a intéressé ? Faites-le nous savoir !