Ce qu'il faut savoir sur le métier de tatoueur auto-entrepreneur

Ce qu'il faut savoir sur le métier de tatoueur auto-entrepreneur

Vous êtes passionné par le tatouage et souhaitez exercer en indépendant grâce au statut d’auto-entrepreneur ? Avant de vous lancer, suivez notre guide pour découvrir les informations clés sur le métier de tatoueur auto-entrepreneur.


    Le Centre de Formalités des Entreprises est généralement l'URSSAF

    Le code APE est généralement :  96.09Z - Autres services personnels - activités des studios de tatouage et de perçage

    Le plafond de chiffre d'affaires à ne pas dépasser est de : 33 200 € 

    Tarif moyen d'une prestation :  70-80 € par heure

    Le montant des cotisations sociales à payer sera de : 22,5 % de votre CA

Quelles qualités pour devenir tatoueur ?

Ne vous fiez pas aux préjugés ! Le métier de tatoueur est bel et bien compatible avec le statut auto-entrepreneur.  Cependant, pour réussir dans cette profession, il faut de nombreuses qualités et compétences.

Il faut déjà se détacher de l’idée que l’activité du tatoueur se limite au moment du tatouage. Il doit travailler en amont, avec chaque client, sur le tatouage désiré. Il s’agit de l’imaginer, de le dessiner, et de savoir conseiller habilement sur l’endroit où sera réalisé le tatouage.  Il est essentiel pour cela d’avoir un bon sens de l’écoute et une certaine patience. Une bonne dose d’imagination est aussi nécessaire pour proposer des tatouages en accord avec les envies des clients !

Une fois le tatouage réalisé, le tatoueur doit également s’assurer de sa bonne cicatrisation en prenant le soin de respecter de nombreuses règles d’hygiènes.

Aucun diplôme officiel pour devenir tatoueur

La démocratisation de la profession de tatoueur est encore relativement récente, et aucune formation diplômante n’existe aujourd’hui pour ce métier.

Cependant, le tatoueur porte de fortes responsabilités : il va apposer sur ses clients des marques définitives.  Même si aucune formation n’existe, il est donc impensable de s’improviser tatoueur.

Pour démarrer, il convient de commencer par une formation artistique afin d’acquérir de solides compétences en dessin. La plupart des tatouages se réalisent à main levée, et l’erreur n’est pas une option ! Prenez donc le temps de développer vos compétences, avant de commencer à tatouer.

Ces dernières années, certaines formations payantes ont fait leur apparition. Le Syndicat National des Artistes Tatoueurs met pourtant en garde contre ces formations, qui sont très coûteuses, et n’offrent pas de réelles garanties sur les compétences du futur tatoueur.

Une formation obligatoire à l’hygiène

Si aucun diplôme ne forme à ce métier, il est obligatoire de réaliser une formation aux normes d’hygiène à respecter pour garantir la sécurité des clients.

Cette dernière, de seulement 21h, se divise en deux modules théoriques et pratiques. Pour connaître la liste des organismes habilités, rendez-vous sur le site du Ministère de la Santé pour découvrir l'organisme de votre région qui peut vous délivrer cette formation.

Le Syndicat National des Artistes Tatoueurs (SNAT) vous conseille aussi sur leur site de :

  • S'assurer que l'organisme choisi implique au minimum l'intervention d'un professionnel reconnu du tatouage (ou à défaut, du piercing)

  • Se tourner éventuellement vers un des organismes suggérés et validés par le SNAT

  • S'orienter de préférence vers un organisme issu du secteur public de la santé

Quelques règles essentielles relatif aux bonnes pratiques d'hygiène

Afin d'éviter de blesser vos clients, des infections ou problèmes futurs, assurez-vous de bien maîtriser les normes d'hygiène et de sécurité nécessaires lorsque vous tatouez c'est à dire :

  • Veiller à utiliser systématiquement du matériel à usage unique. Dans le cas échéant les matériels auront été stérilisés ou désinfectés selon leur nature

  • Suivre le respect des règles concernant l’hygiène des mains

  • Porter et renouveller des gants entre deux clients

  • Desinfecter la peau du client

  • Organiser son salon de tatouage et entretenir son matériel.

Le métier de tatoueur : attention aux idées reçues 

Les tatoueurs se voient régulièrement annoncer que l'auto-entreprise n'est pas accessible pour une activité telle que la leur. Le problème ? L'information est parfois difficilement relayée du fait de la diversité des instances officielles, résultant quiproquos et confusions. De plus, l'activité de tatoueur n'étant pas reconnue comme un métier, certains d'entre-eux arrivent rapidement à la conclusion qu'elle ne peut être exercée au sein de l'auto-entreprise.

Comment démarrer votre activité ?

Formez-vous

Un tatouage est une marque à vie, il est donc impensable de se lancer sans avoir été complètement formé. Si aucune formation officielle n’existe aujourd’hui, vous pouvez réaliser un apprentissage auprès d’un tatoueur aguerri.

Trouvez un local

Avant de vous lancer, il faut que vous trouviez un local. En effet, réaliser des tatouages à domicile chez les clients est illégal. Pour prévenir les risques d’infections, les tatouages doivent être réalisés dans une pièce exclusivement dédiée à cette activité.

Faites-vous connaître !

Le tatouage est un véritable art, où chaque tatoueur a un propre style qu’il doit mettre en valeur. N’hésitez pas à utiliser des réseaux sociaux comme Instagram ou Pinterest pour partager vos plus belles réalisations et attirer de nouveaux clients.

 

Démarrer votre activité en toute simplicité

Le Portail Auto-Entrepreneur vous accompagne dans la création de votre auto-entreprise en simplifiant toutes vos démarches administratives.

L’article "Ce qu'il faut savoir sur le métier de tatoueur auto-entrepreneur" a été noté 4,1 sur 5 sur 11 avis d'internautes.

L'article vous a intéressé ? Faites-le nous savoir !