Se développer à l’international

La mondialisation représente une opportunité pour les entreprises de se développer plus rapidement. Seulement, cela requiert tellement de travail que de nombreux entrepreneurs n’osent pas franchir le pas. Pourtant, les avantages sont considérables.

Se développer à l’international

 

 

 

 

 

Pourquoi se lancer à l’attaque d’autres marchés ?

Le premier avantage de l’exportation est bien entendu l’accroissement de son chiffre d’affaires. En effet, en vendant en dehors de la France, une entreprise va à la rencontre de nouveaux clients. De ce fait, elle a l’occasion d’élargir ses opportunités de ventes. Les études ont montré qu’une entreprise qui exporte, quelque soit sa taille, est plus solide que ses congénères.

Selon un rapport de BPIfrance, le chiffre d’affaires d’une PME qui a au moins une filiale à l’étranger est 1.7 fois plus importante. Par conséquent, elle peut se permettre d’investir et d’innover.

L’innovation est d’ailleurs l’une des clés du développement d’une entreprise qui exporte. En se confrontant à une concurrence internationale, elle se doit d’apporter continuellement des nouveautés. Les innovations touchent aussi bien les produits que les méthodes, car l’entreprise doit s’adapter à de nouveaux clients, à de nouvelles cultures. De ce fait, l’exportation favorise le dynamisme, car il faut être particulièrement réactif en matière de publicité, de stratégies commerciales… .

Le fait d’exporter apporte également une dose de notoriété à l’entreprise aux yeux des différents partenaires. Cela constitue un moteur de développement considérable grâce à un réseau international.

 

Une approche rondement préparée

Exporter, c’est débarquer dans un ou plusieurs environnements différents ce ceux desquels l’entreprise a l’habitude d’évoluer. Ainsi, il est facile de perdre ses repères dans un milieu où les règles ne sont pas les mêmes. De ce fait, l’implantation dans un pays se prépare minutieusement.

Il faut notamment avoir une idée des codes de communication. La différenciation est essentielle dans la mesure où le discours à ternir peut changer d’un marché à un autre. Dans ce sens, il ne faut pas sous-estimer la dimension culturelle du pays d’accueil. En effet, malgré la mondialisation galopante, chaque région du monde garde ses mœurs. L’exportateur habile saura répondre aux attentes du consommateur local.

Pour bien aborder son aventure internationale, il est préférable de se faire accompagner par des réseaux spécialisés qui guident les entrepreneurs qui veulent se lancer dans cette démarche. Ils aident notamment les exportateurs à se mettre aux normes du pays d’accueil notamment au niveau des procédures légales.

Enfin, il convient de noter que la pratique de l’anglais, la langue de la mondialisation par excellence, est nécessaire.

Vous répondez à tous ces critères, sachez que les auto-entrepreneurs peuvent demander leur numéro de TVA intracommunautaire sur le site societe.com.



Publié le 7/06/2015

L’article "Se développer à l’international" a été noté 0 sur 5 sur 0 avis d'internautes.

L'article vous a intéressé ? Faites-le nous savoir !