Clara, réalisatrice de vidéos : le making of de son parcours d’auto-entrepreneur

Clara, réalisatrice de vidéos : le making of de son parcours d’auto-entrepreneur

2 mars 2019

C’est en regardant les making of de ses films préférés que Clara a développé une véritable passion pour l’audiovisuel. Son diplôme en poche, elle s’est aussitôt lancée dans l’aventure et a créé son auto-entreprise. Désormais vidéaste professionnelle, elle a choisi le Portail Auto-Entrepreneur pour se confier sur son parcours et nous livrer quelques conseils.

L’auto-entreprise pour suivre ses rêves de vidéaste

Quand certains se questionnent sur leur voie professionnelle, Clara, elle, a su très rapidement quel serait son domaine de prédilection. Passionnée par la vidéo dès son plus jeune âge, elle s’amusait en effet à décortiquer les films de son enfance. Rien n’échappait à sa curiosité et son envie de découvrir les secrets de l’audiovisuel.

“Pour la petite anecdote, c’est surtout le making of de Pirates des Caraïbes. Ce sont les tout premiers films que j’ai regardés en boucle. J’observais les décors, les costumes, les lieux de tournage en me disant que moi aussi je voulais faire ça  !”

Néanmoins, après 3 années d’études dans une école de cinéma, la jeune diplômée d’à peine 21 ans s’interroge sur la manière dont elle pourrait vivre de ce métier qui lui tient tant à cœur. Bien que sa formation l’ait plutôt orientée vers l’intermittence du spectacle, Clara a la sensation que cette voie pourrait la conduire à restreindre sa clientèle.

Afin de rester ouverte à un maximum d’opportunités, la jeune vidéaste s’inspire alors de l’expérience entrepreneuriale de sa mère. Cet exemple à l’appui, elle entame les démarches nécessaires pour créer Lupus productions, son auto-entreprise spécialisée dans le montage, l’étalonnage, la réalisation live et le cadrage.

Pourquoi le choix d’un tel nom ? Lupus signifie « loup » en latin, son animal totem qui la suit depuis son enfance.

De l’ambition aux contrats, un succès entrepreneurial

Festivals, clips vidéos, etc… La musique sera au coeur du lancement de son auto-entreprise. Plusieurs artistes font ainsi confiance à sa créativité et lui laissent carte blanche. Son talent et son professionnalisme lui permettent progressivement de se faire un nom dans sa ville natale. Les contacts se multiplient en même temps que les contrats.

Mais Clara, en grande passionnée, ne souhaite pas s’arrêter là. À cette période, Morgane, une blogueuse voyage qu’elle suit depuis quelques années, propose un séjour en Norvège, pour observer notamment  les aurores boréales. Curieuse et un poil intrépide, Clara tente alors sa chance et contacte la jeune femme. Elle lui propose son aide pour le tournage d’une vidéo promotionnelle dans le cadre de ce projet. Le tour est joué ! Morgane recherche justement une vidéaste à temps complet !

Une rencontre à Paris signera la naissance de leur collaboration qui mènera Clara en Norvège, au Canada et aux États-unis. Elle participera alors à des projets variés : certains d’envergure comme We are the Orca, mission de sauvetage des orques en Colombie britannique, et d’autres plus légers comme l’organisation d’un faux mariage à Las Vegas.

Le monde de la musique, qui fut celui de ses débuts, reste toutefois son domaine de prédilection, bien qu’elle ne souhaite pour autant pas se spécialiser. Mettre en avant ses projets vidéos de voyage reste pour elle une grande satisfaction et une grande fierté.

“Dans l’idée j’aimerais garder un panel assez large ! Je sais ce qui ne me branche pas forcément. Au final on peut dire qu’on est à cheval entre l’univers de Morgane et mon univers musical.”

Vidéaste auto-entrepreneur, le making of

L’auto-entreprise selon Clara ? Des démarches simples et rapides ! Après son inscription à la Chambre de Métiers et de l’Artisanat, elle a passé son stage SPI et a vite obtenu son numéro de SIRET.

Elle a ensuite trouvé une clientèle à son image grâce aux stages et rencontres qu’elle a pu faire durant sa dernière année d’études.

“Quand je suis sortie de l’école, j’avais seulement 21 ans. J’ai dû quitter ma zone de confort et me secouer un peu pour décrocher des contrats.”

Elle se dit consciente d’avoir rencontré les bonnes personnes au bon moment. Néanmoins, elle sait que la chance se provoque et qu’il faut travailler dur pour vivre de ses rêves. Selon elle, bien s’informer est également primordial quand on se lance dans une activité indépendante. Clara incite en effet les futurs entrepreneurs à consulter les nombreux forums, channels Slack, meet-up qui voient le jour ces derniers temps.

“Un conseil que je regrette de ne pas avoir eu quand j’ai créé mon auto entreprise, c’est de s’intéresser aux forums. Il faut se renseigner à droite, à gauche. Il y a de plus en plus d’auto-entrepreneurs qui partagent leurs connaissances. Il faut en profiter !”

Chanceuse, ambitieuse ou tout simplement travailleuse, une chose est sûre, Clara nous a donné envie de regarder les making of de ses productions.

Retrouvez l'interview de Clara en vidéo

Photos : Mathilda Perrot

Article rédigé par Laëtitia Lorieul - Rédactrice Portail Auto-Entrepreneur

L’article "Clara, réalisatrice de vidéos : le making of de son parcours d’auto-entrepreneur"  a été noté 4.33 sur 5 sur 3 avis d'internautes.

L'article vous a intéressé ? Faites-le nous savoir !