Les frais de débours

Le statut auto-entrepreneur a été créé dans le but de faciliter la création d’entreprise. Un auto-entrepreneur est imposé sur son chiffre d’affaires ce qui peut être un frein pour les activités qui nécessitent l’achat de matériel ou de matières premières.

Les frais de débours

 

 

 

 

 

Déduire les achats

Un auto-entrepreneur est imposé sur la base de son chiffre d’affaires et non sur son bénéfice. Il ne peut donc déduire aucune dépense professionnelle que ce soit l’emprunt, l’achat de matériel ou le loyer. Il y a cependant un moyen tout à fait légal de "déduire" les achats professionnels, il s’agit du débours.

 

La notion de débours

Le principe est d’acheter les matières premières ou le matériel nécessaire au nom et pour le compte du client. Le fournisseur produit alors une facture au nom du client final pour que l’auto-entrepreneur puisse se faire rembourser par ce dernier sur présentation de cette facture.

Exemple : un mécanicien souhaite remplacer les plaquettes de freins sur un véhicule. Il doit acheter les pièces pour réaliser sa prestation. Le mécanicien va donc avancer la somme demandée par le fournisseur et lui demander d’établir une facture détaillée au nom du client final. Une fois sa prestation réalisée, le mécanicien fournit alors une copie de cette facture à son client pour se faire rembourser la somme avancée.

Attention, il ne s’agit pas d’une refacturation, sous peine de voir ce montant comptabilisé dans le chiffre d’affaires. De plus, aucun coefficient de marge ne peut être appliqué sur ce remboursement.

 

L’intérêt du débours

Pour l’auto-entrepreneur, le débours offre un avantage considérable. En effet, les débours ne sont pas comptabilisés dans le chiffre d’affaires ce qui permet de réduire ses cotisations. Mais ce n’est pas tout. Comme l’auto-entrepreneur ne joue au final qu’un intermédiaire entre le magasin et le client, il n’est pas responsable du matériel acheté. Par conséquent, le client peut bénéficier des services après-vente du fournisseur car la facture a été adressée à son nom.

 

Les limites du débours

Le recours au débours n’est pas intéressant pour un client professionnel. Le mieux est de faire en sorte que la société paie directement le fournisseur car elle peut récupérer la TVA, ce qui n’est pas le cas de l’auto-entrepreneur.

Cette pratique demande de la rigueur car il faut impérativement conserver tous les justificatifs liés aux achats et au remboursement de ces achats.

 

 

Publié le 21/10/2015

L’article "Les frais de débours" a été noté 1 sur 5 sur 1 avis d'internautes.

L'article vous a intéressé ? Faites-le nous savoir !