Le chèque indemnité inflation de 100 € : qu’est-ce que c’est ?

Le chèque indemnité inflation de 100 € : qu’est-ce que c’est ?

26 octobre 2021

Face à la montée des prix de l’essence et de l’énergie, le gouvernement a annoncé la mise en place d’un « chèque indemnité inflation » de 100 euros, le 21 octobre dernier. Quels seront les bénéficiaires de cette prime, comment l’obtenir, que se passe-t-il quand on est auto-entrepreneur ? Quel impact sur l’économie française ? On vous explique tout.

Un chèque versé à la moitié de la population française 

D’après le Premier ministre Jean Castex, ce ne sont pas moins de 38 millions de Français qui devraient pouvoir bénéficier de ce chèque indemnité inflation de 100 €. Ce nouveau dispositif se différencie néanmoins des aides Covid, et la fin du fameux quoi qu’il en coûte n’est donc pas remise en cause. 

Une aide qui n’est pas réservée qu’aux propriétaires de voitures 

Au départ annoncé comme un coup de pouce face à la hausse des prix de l’essence et des carburants, il a été décidé d’en faire une aide plus large. Ce chèque a donc pour but de compenser non seulement la hausse des prix de l’essence, mais aussi celle du gaz et de l’électricité, ainsi que l’inflation générale de ces derniers mois. Que vous possédiez une voiture ou pas, vous pouvez donc y être éligible. 

Qui est vraiment éligible en France ? 

Le critère d’éligibilité conservé par le gouvernement pour cette prime est celui du revenu de chaque personne : vous devez gagner moins de 2000 € net par mois pour percevoir ce chèque de 100 euros.  

Vous pouvez être :  

  • Salarié  

  • Fonctionnaire ou agent de la fonction publique 

  • Travailleur indépendant (et donc auto-entrepreneur) 

  • Retraité 

  • Chômeur indemnisé 

  • Allocataire de minima et prestations sociales 

  • Jeune dans l’une des situations suivantes : 

  • Étudiant boursier ou autonome fiscalement (c’est-à-dire que le jeune n’est plus rattaché au foyer fiscal de ses parents 

  • Bénéficiaire d’APL (aide au logement) 

  • Apprenti ou bénéficiaire d’un contrat de professionnalisation 

  • Stagiaire de la formation professionnelle 

  • En recherche d’emploi ou accompagné par le service public de l’emploi 

  • En service civique 

  • En Établissement Pour l’Insertion Dans l’Emploi (EPIDE)  

Comment sont calculés les 2 000 € de salaire ? 

Les 2 000 € par mois doivent correspondre à votre salaire net mensuel versé après le prélèvement à la source, ou bien à votre revenu si vous êtes travailleur indépendant. Si vous êtes retraité, il faudra percevoir une pension de retraite inférieure à 2000 €. Même chose si vous êtes étudiant boursier, chômeur indemnisé ou allocataire des minimas sociaux : vous devez percevoir moins de 2 000 € mensuels par ces biais. 

Vous l’avez donc compris, ce montant de 2 000 € concerne les ressources par personne, et non pas par foyer. En clair, si vous et votre conjoint gagnez chacun moins de 2 000 € par mois, vous recevrez tous les deux ce chèque indemnité inflation, pour un total de 200 € (2 fois 100 €). Une économie non négligeable pour de nombreux foyers. 

Je suis auto-entrepreneur, vais-je recevoir ce chèque ? 

Comme vous l’avez compris, les auto-entrepreneurs de France seront eux aussi éligibles au chèque de 100 € et pourront donc le toucher. Mais comment savoir si on perçoit moins de 2 000 € de salaire quand on est travailleur indépendant et qu’on ne touche pas de salaire ?

Comment calculer les 2 000 € de salaire net pour un auto-entrepreneur ? 

Si vous êtes auto-entrepreneur, ce sera votre revenu qui sera pris en compte. Pour rappel, votre revenu s’obtient en soustrayant votre abattement forfaitaire à votre chiffre d’affaires. Cet abattement dépend de votre activité et s’élève à :  

  • 71 % pour les activités d’achat-revente (restauration, fabrication de biens à partir de matières premières, activités commerciales pures) 

  • 50 % pour les activités de prestation de services artisanale (BIC) 

  • 34 % pour les activités libérales et les agents commerciaux (BNC) 

En clair, si votre revenu est inférieur à 2 000 euros en auto-entreprise, cela veut dire que votre chiffre d’affaires hors taxes est inférieur à :  

  • 6 896 € si vous faites de l’achat-revente 

  • 4 000 € si vous faites de la prestation de services artisanale (BIC) 

  • 3 030 € si vous êtes un libéral ou un agent commercial (BNC) 

Pour en savoir plus : Qu’est-ce que le revenu et à quoi sert-il ? 

Quelle sera la période de référence retenue pour ce revenu de 2 000 € ? 

Comme les revenus des auto-entrepreneurs sont fluctuants, la période de référence retenue pour le calcul du revenu moyen de 2000 € va du 1er janvier au 30 septembre 2021. Cela veut dire que vous devez avoir perçu une moyenne mensuelle inférieure à 2 000 € de revenu sur cette période. 

Comment et quand sera-t-il versé ? 

Une promesse : vous n’aurez rien à faire 

C’est un des points forts de ce chèque indemnité inflation : son versement sera automatique et vous n’aurez aucune démarche à effectuer. En clair, c’est l’administration (ou l’employeur) qui calculera pour vous si vous êtes bien éligible et qui effectuera le versement de façon automatique. À ce jour, vous n’aurez donc pas besoin de réaliser une demande spécifique ou de justifier de votre situation. 

Autre information : vous toucherez cette indemnité en une seule fois, puisqu’elle n’est pas fractionnable. 

Information 
Une exception à la règle en cas de cumul auto-entreprise et emploi salarié. D’après le dossier de presse du gouvernement publié le 3 novembre 2021, il faudrait prévenir votre employeur que vous allez recevoir ce chèque au titre de votre activité indépendante. Le but ? Que vous ne le receviez pas en double. Nous attendons néanmoins que l’information soit confirmée par décret.

Quand vais-je recevoir mon chèque ? 

Malheureusement, cette indemnité inflation de 100 € ne sera pas versée tout de suite pour tout le monde.  

Au mois de décembre 

Les premiers Français à recevoir cette aide seront les salariés et les travailleurs indépendants (auto-entrepreneurs inclus), avec un versement attendu sur le salaire du mois de décembre, donc plus exactement fin décembre 2021. En tant qu’auto-entrepreneur, c’est l’URSSAF ou votre caisse MSA qui vous la versera. Les étudiants boursiers du CROUS percevront également ce chèque en décembre 2021, de même que les jeunes en stage, en alternance ou en contrat de professionnalisation.  

Au mois de janvier 

  • Les fonctionnaires 

  • Les demandeurs d’emploi 

  • Les bénéficiaires de prestations sociales 

  • Les étudiants bénéficiaires des APL (non boursiers et qui n’exercent pas d’activité professionnelle) 

  • Les jeunes éligibles non étudiants 

Au mois de février 

Pour les retraités et les allocataires des minimas sociaux, on parle du mois de février 2022, au mieux. 

Il vous faudra donc un peu de patience avant de voir le résultat de cette annonce sur votre compte bancaire. 

Dois-je déclarer cette aide et payer des impôts dessus ? 

Comme pour le fonds de solidarité, le chèque indemnité inflation est défiscalisé. Cela veut dire que les bénéficiaires ne devront pas le déclarer aux impôts, qu’il est exonéré de cotisations sociales et que vous ne le compterez pas comme un revenu supplémentaire. 

Combien cette prime va-t-elle coûter à l’État et à la France ?

Le montant de cette aide a été estimé à 3,8 milliards d’euros, et la dépense se répartira entre 2021 et 2022. Jean Castex et Gabriel Attal l’attestent, cette dépense est possible car :

  • La hausse du prix de l’essence engendre un trop-perçu de TVA pour l’État (qui est donc redistribué) 

  • La croissance française pour 2021 devrait être supérieure de 0,25 % par rapport ce qui avait été espéré (6,25 % au lieu de 6%) suite à la forte reprise de l’Économie. 

Il a par ailleurs été précisé que les impôts n’augmenteront pas pour financer cette aide. 
 
Il semble donc que ce chèque indemnité inflation de 100 euros devrait bénéficier à de très nombreux auto-entrepreneurs français, mais qu’il faudra néanmoins attendre quelques mois supplémentaires avant de le toucher et qu’il soit bel et bien versé sur votre compte bancaire.

L’article "Le chèque indemnité inflation de 100 € : qu’est-ce que c’est ?"  a été noté 4.20 sur 5 sur 23 avis d'internautes.

L'article vous a intéressé ? Faites-le nous savoir !

Devenez auto-entrepreneur en ligne
Le moyen le plus simple et rapide pour devenir auto-entrepreneur
DEVENIR AUTO-ENTREPRENEUR