Entretien de sépultures : tout connaître sur ce métier

Entretien de sépultures : tout connaître sur ce métier

13 février 2019

Le métier d’agent d’entretien des tombes peut sembler atypique mais est pourtant en plein essor. Avec l’éparpillement des familles, nombreux sont ceux qui ne peuvent pas entretenir régulièrement les sépultures de leurs proches. On fait le point sur l'activité de nettoyeur de tombes en auto-entreprise.

 

Entretien de sépultures en auto-entreprise : les informations clés

    Le Centre de Formalités des Entreprises (CFE) est la Chambre de Métiers et de l'Artisanat 

    Le code APE est généralement :  96.03Z - Services funéraires

    Le plafond de chiffre d'affaires à ne pas dépasser est de : 70 000 € 

    Rémunération miyenne : à partir de 70 € la prestation

    Le montant des cotisations sociales à payer est de : 22 % de votre CA

En quoi consiste le métier de nettoyeur de tombes ?

Bien plus que le dépôt et l’arrosage de plantes !

La mission première de l'agent d'entretien des sépultures est bien sûr de balayer la tombe et d’enlever les fleurs fanées pour les remplacer par des fleurs fraîches, fournies en supplément, ou achetées par la famille.

Mais ses missions ne s’arrêtent pas là ! Lorsque la sépulture est particulièrement abîmée, outre le brossage, il incombe également à l'agent de refaire les joints, de redorer les lettres effacées et de remettre du gravier neuf, voire d’inviter la famille à faire changer la pierre tombale si nécessaire.

Une fois sa prestation réalisée, l’agent peut transmettre une photo bilan à la famille afin de prouver que le nettoyage a été correctement effectué.

Un métier en plein développement

Bien que le « marché de la mort » soit souvent considéré avec appréhension, il s’agit d’un secteur lucratif et en pleine expansion.

Le métier d’agent d’entretien des tombes répond à une véritable attente de la société d’aujourd’hui. Les familles sont parfois éloignées géographiquement de leurs proches défunts et n’ont pas la possibilité de se déplacer régulièrement. Rappelons en effet que les services municipaux se chargent uniquement de l’entretien minimum des cimetières, mais ne font pas l’entretien des tombes en elles-mêmes.

Bon à savoir

Les demandes d’entretien / nettoyage se multiplient durant la Toussaint, période de l’année où les familles ont pour habitude d’honorer leurs morts en fleurissant les tombes. Si ce métier vous tente, vous devrez donc vous rendre particulièrement disponible au mois d’octobre.

Qui fait appel au nettoyeur de tombes ?

Les profils des clients de l’agent d’entretien de sépultures sont plus variés qu’on pourrait le penser. En effet, il peut être appelé par :

  • des personnes âgées qui ne peuvent plus se déplacer pour se rendre au cimetière

  • des proches du défunt qui ne sont pas sur place

  • des personnes coïmetrophobiques, c’est-à-dire qui ont la phobie des cimetières

  • celles qui ne se sentent pas le courage de visiter le défunt

  • des communes qui sollicitent une entreprise privée pour l’entretien des cimetières

  • des associations qui font entretenir des sépultures de personnes importantes

Quelles qualités pour être agent d’entretien des tombes ?

Le métier d’agent d’entretien des tombes fait partie des services funéraires. À ce titre, il est important de faire preuve de tact. En effet, le rapport avec les familles, peut s’avérer délicat, surtout si le décès est récent.

Pour exercer ce métier, il est donc bon de disposer des qualités suivantes :

  • la rigueur : les clients qui font appel à un nettoyeur de tombes attendent un travail minutieux. La photo bilan est là pour témoigner du bon déroulement de la prestation.

  • la discrétion : une personne qui évolue dans un cimetière doit être discrète et savoir se faire oublier pour ne pas importuner les visiteurs venus se recueillir.

  • l’organisation : l’agent d’entretien de sépultures doit savoir organiser son temps de travail pour répondre à toutes les demandes en temps et en heure.

  • une bonne condition physique : le nettoyage se fait par tous les temps. Il faut donc pouvoir rester dehors sous une chaleur écrasante, comme sous la pluie. D’autre part, le matériel est parfois lourd et encombrant, et l’accès aux tombes pas toujours facile.

Bon à savoir

Avant de vous lancer, assurez-vous de ne pas présenter d’allergies aux produits à utiliser pour nettoyer le marbre. Même en portant des gants, une allergie à des produits utilisés quotidiennement représente un réel frein à votre activité.

Quelles sont les obligations du nettoyeur de sépultures ?

Un métier ouvert aux autodidactes

Il n’existe pas de formation spécifique pour devenir agent d’entretien de sépultures. Vous pouvez donc exercer cette activité sans diplôme. Pour vous lancer dans ce métier, il vous suffira simplement de créer votre auto-entreprise en effectuant toutes les formalités obligatoires.

Toutefois, si vous souhaitez diversifier votre offre et ainsi vous démarquer de la concurrence, vous pouvez choisir de suivre différentes formations :

  • en architecture funéraire ou en marbrerie, pour maîtriser parfaitement les subtilités liées aux matériaux utilisés et proposer les prestations les plus délicates. Vous serez ainsi capable de choisir les produits d’entretien et méthodes les plus adaptés pour obtenir le meilleur résultat

  • en art floral, pour proposer des prestations complètes autour des fleurs

  • en produits ménagers, pour en savoir davantage sur les différents détergents. À noter que cette formation sera généraliste et non axée sur le travail de la pierre et des matériaux d’extérieur.

Le contrat de prestation

Dans le cadre de votre activité, vous pouvez établir un contrat de prestation, sur lequel seront répertoriées vos missions, mais aussi les conditions dans lesquelles elles seront effectuées, les tarifs, les conditions de paiement… Ce contrat est là pour encadrer votre service et permet d’être en parfait accord avec le client.

Vous pouvez également choisir d’envoyer un devis, qui reprend les informations essentielles et les conditions générales. Le client doit alors vous retourner ce document signé et daté avec la mention « Lu et approuvé » avant le début de votre mission. Ce devis fait office de bon de commande.

À noter que vous êtes totalement libre de choisir votre mode de contractualisation. Ainsi, vous pouvez proposer un forfait annuel sur un seul devis en fonction du nombre de prestations prévues ou des missions ponctuelles, nécessitant à chaque fois un nouveau devis.

Les assurances conseillées

Puisqu’il s’agit d’une profession non réglementée, il n’y a pas d’obligation concernant les assurances à souscrire. Néanmoins, les pierres tombales étant particulièrement coûteuses et les déplacements fréquents, vous pouvez choisir de vous assurer et ainsi être couvert en cas de pépin.

Ainsi, vous pouvez opter pour :

  • une responsabilité civile professionnelle : bien qu’elle ne soit pas obligatoire, la RC pro est fortement conseillée. En effet, elle vous couvre dès lors qu’un dommage sur un tiers survient dans le cadre de votre activité professionnelle.

  • une assurance auto professionnelle : en plus de couvrir les dommages sur votre véhicule, elle prendra en charge son contenu au moment du sinistre.

  • une protection juridique : elle couvre vos frais en cas de recours à la justice et vous accompagne pour adopter la meilleure position en cas de litige avec le client.

Agent d’entretien des tombes : comment bien débuter votre activité ?

1 - Réaliser une étude de marché

Bien que le métier soit en plein essor, nous vous recommandons de vous renseigner et de réaliser une étude de marché avant de vous lancer. Cela vous permettra d’abord de voir s’il existe déjà des professionnels en activité dans votre secteur géographique.

Pour assurer votre réussite, n’hésitez pas à mener vos recherches dans un secteur relativement large, car le nettoyeur de tombes est un professionnel qui se déplace énormément.

Étudiez également les différentes prestations offertes par vos concurrents et faites le nécessaire pour vous démarquer. Pour cela, vous pouvez vous former pour proposer des prestations complémentaires ou démarcher d’autres professionnels comme des fleuristes, pour vous assurer de pouvoir établir des partenariats.

2 - Vous procurer le matériel nécessaire

Pour faire de l’entretien de sépulture, il est nécessaire de posséder un équipement adéquat. Ainsi, avant de débuter, il vous faudra investir et acheter :

  • un jet haute-pression

  • des outils de nettoyages

  • des produits d’entretien pour les différents matériaux

  • des petits outils de jardinage

  • du matériel de réparation pour boucher les fissures ou réparer des plaques par exemple.

Pour transporter ce matériel, ainsi que les fleurs que vous déposerez sur les tombes, vous devrez également posséder un véhicule adapté. Pensez à prévoir le budget nécessaire avant de vous lancer !

3 - Trouver vos premiers clients

Compte tenu de la répartition de votre clientèle, il vous fadra toucher deux types de public :

Les clients proches de chez vous

Pour toucher ces personnes, vous pouvez déposer des cartes de visites dans les mairies et auprès des services funéraires. Vous activerez ainsi le bouche-à-oreille. Pensez également à créer des partenariats avec des pompes funèbres, qui ne proposent pas de service d’entretien. Prendre des encarts publicitaires dans les journaux locaux peut aussi être une stratégie efficace.

Les clients plus éloignés

Dans ce cas, nous vous conseillons de créer votre site internet. Vous pourrez y présenter vos prestations, votre expérience, vos tarifs et inciter à l’action par le biais d’un formulaire contact.

Si ceci représente un investissement trop important pour vous, vous pouvez également assurer votre présence sur le web par le biais des réseaux sociaux. Ceux-ci sont accessibles gratuitement et faciles d’utilisation.

Quel que soit votre  choix, pensez à faire figurer des exemples de vos réalisations avec des photos avant/après. Toutefois, n’oubliez de demander l’autorisation à vos clients avant d’utiliser ces clichés.

Afin de maximiser vos chances de réussite, vous pouvez bien entendu combiner ces modes de prospection. Par exemple, un client, même s’il vit près de chez vous, appréciera de découvrir vos prestations par le biais d’un site internet.

 

Vous l’avez compris, cette activité offre aujourd’hui de réelles opportunités pour les porteurs de projets. Ce métier est également évolutif, et peut conduire à un emploi d’agent d’exploitation dans les métiers du funéraire. Dans ce cas, vous devrez suivre une courte formation au sein d’une entreprise du secteur. Il ne vous reste plus qu’à vous lancer !

L’article "Entretien de sépultures : tout connaître sur ce métier"  a été noté 4.09 sur 5 sur 47 avis d'internautes.

L'article vous a intéressé ? Faites-le nous savoir !

Démarrez votre auto-entreprise en ligne
Le moyen le plus simple et rapide pour devenir auto-entrepreneur
DEVENIR AUTO-ENTREPRENEUR