Écrivain public en auto-entreprise

Écrivain public en auto-entreprise

13 décembre 2018

Longtemps pratiqué par des bénévoles, le métier d’écrivain public s’est fortement professionnalisé grâce notamment au statut auto-entrepreneur. Aujourd’hui, les écrivains publics restent incontournables dans les métiers d’aide à la personne. Ils sont le trait d’union entre les individus en difficulté et certaines démarches et interlocuteurs.

Écrivain public auto-entrepreneur : les informations clés

    Le Centre de Formalités des Entreprises (CFE) est l'URSSAF 

    Le code APE est généralement :  96.09Z - Autres services à la personne

    Le plafond de chiffre d'affaires à ne pas dépasser est de : 70 000 € 

    Rémunération mensuelle : de 30 € à 50 € en moyenne de l'heure

    Le montant des cotisations sociales à payer est de : 22 % de votre CA

Écrivain public : quelles sont ses missions ?

Pendant longtemps étaient regroupées sous la dénomination d’écrivain public toutes les professions de services d’aide à l’écriture. Aujourd’hui, les écrivains publics proposent un ensemble de services et de compétences qui peuvent également se retrouver dans de nouveaux métiers spécialisés tels que plume littéraire, secrétaire indépendant ou conseiller en communication.

Cette pluralité a amené les professionnels à préférer la dénomination d’écrivain conseil® à celle d’écrivain public, même si cette dernière reste la plus utilisée dans le langage courant.

L’aide sociale et l’accompagnement administratif

Le plus fréquemment, les missions d’un écrivain public sont sociales. Il est la « plume » de ses clients et les aide à résoudre des difficultés liées à l’analphabétisme, l'illettrisme, la complexité institutionnelle ou encore l’illectronisme (impossibilité d’accès aux démarches en ligne). Il est le professionnel de confiance, complémentaire du travailleur social, qui accompagne par différentes missions telles que :

  • L’assistance administrative : assistance pour l’ensemble des démarches administratives dématérialisées ou non. Sa mission se rapprochera alors de celle des secrétaires indépendants.

  • Relecture-correction : traitement des fautes d’orthographe, de grammaire, de conjugaison ainsi que la syntaxe pour assurer une meilleure lisibilité des textes. Sa mission se rapprochera ici de celle des relecteurs-correcteurs.

  • Conseil en écriture grâce à une bonne connaissance du monde de l’édition et du monde universitaire

  • Correspondances : aide à la rédaction des courriers spécifiques (rupture de contrat, mise en relation, recommandation ou lettre d’amour)

  • Formation en orthographe et grammaire : remise à niveau en français, mise en place d’un programme adapté individuel ou collectif, accompagnement pour passer le certificat Voltaire (niveau d’orthographe)

  • Rewriter / réécriture : simplification des textes pour les rendre plus clairs et percutants sans trahir le style et la pensée des auteurs.

L’aide aux professionnels, étudiants et demandeurs d’emploi

Là aussi, les missions de l’écrivain public peuvent être variées :

  • Services aux entreprises et aux professionnels : renfort ponctuel au sein des entreprises (rédaction des documents administratifs, conférence de presse, synthèse de réunions courriers, notices d’information, contenus de communication (web ou papier), publireportage, saisie de texte au kilomètre, de listes d’adresses ou de données, etc.). À noter que si vous souhaitez orienter votre activité dans ce champ spécifique, il peut être intéressant d'axer votre auto-entreprise sur le secrétariat à domicile.

  • Travaux pour étudiants : aide à la rédaction de travaux de recherche, de validation des acquis de l’expérience (VAE), de validation des études supérieures (VES), de dissertation, de compte-rendu de lecture, etc.

  • Lettre de motivation et CV : conception et rédaction de curriculum vitæ et lettre de motivation personnalisés sur la base des éléments donnés par vos clients.

Les spécialisations

En tant qu’écrivain public vous pouvez choisir de vous spécialiser en fonction de votre formation et de vos intérêts. Ainsi vous pouvez orienter votre entreprise vers des services plutôt juridiques et sociaux ou dans une application plus artistique et littéraire de votre métier.

Administratif et juridique

  • Accompagnement et exposé de litiges : aide à la rédaction de courriers judiciaires et à la présentation juridique d’un dossier litigieux à destination des avocats ou tribunaux en synthétisant les arguments.

  • Accompagnement à l’emploi : aide aux demandeurs d’emploi (rédaction CV et des lettres de motivation, conseils rédactionnels de dossiers, préparation à la présentation orale)

  • Discours : maîtrise des techniques spécifiques de la rédaction de discours (objectifs et langage adaptés à celui de votre client et à l’assemblée à laquelle il va s’adresser (entreprise, politique, vie publique, éloge funèbre, remerciement, etc.)

Artistique et littéraire

  • Récit de vie et biographie : production des textes qui seront les témoignages des itinéraires de vie (biographie) ou des chroniques historiques sur une entreprise par exemple (monographie).

  • Plume littéraire : autrement nommé « nègre littéraire », « écrivain fantôme » ou « écrivain à gage », il est l’auteur anonyme d’un ouvrage signé par un autre, souvent une personnalité célèbre.

  • Script Doctor : il propose ses services en tant que spécialiste dans la réécriture et l’amélioration des scénarios.

  • Atelier d’écriture : conception et animation d’ateliers d’écriture au sein d’associations, établissements scolaires, maisons de retraite, etc. 

Le saviez-vous ?

Si vous choisissez de travailler pour les particuliers, vous serez considéré comme prestataire de service à la personne. Ainsi, vos clients peuvent bénéficier d’une réduction d’impôt allant jusqu’à 50 % si vous effectuez les démarches nécessaires. Pour en savoir plus, c’est juste ici.

Quelles sont les formations pour devenir écrivain public ?

Une profession non réglementée

La profession d’écrivain public est multiple et n’est régie par aucune réglementation particulière. Ainsi, il n’est pas obligatoire d’avoir un diplôme spécifique. Toutefois, beaucoup d’écrivains publics ont suivi des études littéraires et/ou sont enseignants.

Par ailleurs, un écrivain public doit avoir une bonne connaissance du fonctionnement des institutions, des administrations et des entreprises. Vous pouvez donc opter pour une formation en Administration économique et sociale (AES) ou en droit si vous ne souhaitez pas passer par une formation spécifique.

Les formations spécifiques au métier

Il existe en effet des cursus qui forment directement au métier d’écrivain public :

  • la licence professionnelle « Conseil en écriture professionnelle et privée – Écrivain public » délivrée par la Sorbonne Nouvelle (Paris 3)

  • le diplôme universitaire « Écrivain public et auteur conseil » (Université de Toulon).

D'autres écoles, privées cette fois-ci, proposent des formations en conseil en écriture.

Il est également possible d'obtenir un agrément délivré par l'Académie des écrivains publics de France qui nécessite de passer des épreuves écrites et orales. Cet agrément requiert un niveau Bac + 2 et permet d'acquérir une reconnaissance des compétences ainsi que le soutien de la part de l'association des Écrivains Publics de France.

Il existe enfin des formations à distance proposées par le CNED et le CNFDI.

Quelles sont les qualités et les compétences d’un écrivain public ?

Ce métier requiert des qualités relationnelles, puisqu’il s'agit le plus souvent d'aider des personnes en difficulté. Attentif et bienveillant, vous conseillez, guidez et restituez une trace écrite respectueuse du récit entendu.

Pour bien exercer ce métier il est important de savoir :

  • maîtriser la langue française et ses subtilités

  • susciter la parole et l’écouter

  • traduire le récit des autres

  • inspirer confiance

  • faire preuve d’empathie

  • décoder l’environnement social et juridique

  • s’adapter à ses interlocuteurs, à leurs délais et leurs contraintes

Pour devenir écrivain public, une bonne maîtrise du français n'est pas suffisante. Il faut également être au fait des textes de loi et bien connaître le système institutionnel et les instances administratives, sociales et judiciaires. Parler une langue étrangère couramment est souvent un plus dans les échanges administratifs souvent complexes pour des immigrés.

Manier les technologies modernes de communication écrite (applications mobiles, internet, logiciels spécialisés) et de documentation est également indispensable.

Quelles sont les obligations de ce métier ?

Connaître les limites de vos actions

Votre fonction d’aide à la rédaction inspire confiance et se doit d’être absolument neutre.  En tant qu’écrivain public, vous allez être confronté à des situations particulières qui peuvent être techniques et complexes ou qui soulèvent un contentieux. Il est donc conseillé de vous constituer un réseau de professionnels car vous serez amené à travailler régulièrement en relation avec des travailleurs sociaux.

Attention ! En tant qu’écrivain public, il vous est interdit (sauf agrément) de faire du conseil notarial, comptable ou juridique. En effet, la loi n°71–1130 du 31 décembre 1971 (consolidée le 1er janvier 2013) indique que « Les personnes exerçant une activité professionnelle non réglementée pour laquelle elles justifient d'une qualification reconnue par l'État ou attestée par un organisme public ou un organisme professionnel agréé peuvent, dans les limites de cette qualification, donner des consultations juridiques relevant directement de leur activité principale et rédiger des actes sous seing privé qui constituent l'accessoire nécessaire de cette activité ».

La déontologie

Bien que la profession ne soit pas réglementée, l’appartenance à un organisme tels que l’Académie des écrivains publics ou le GREC — qui ont établi des chartes de déontologie — est un gage de professionnalisme. Si vous faites le choix d’y adhérer, vous vous engagez alors à respecter strictement la confidentialité des informations auxquelles vous avez eu accès ainsi que les domaines protégés des autres professions.

Les droits d’auteur

Vous ne réclamez pas de droits d’auteur sur les écrits réalisés pour vos clients (sauf contrat spécifique).

Les obligations légales

Vous déclarez votre activité et contractez une assurance en responsabilité civile d’exploitant et si possible professionnelle.

Si vous êtes amené à gérer des bases de données, vous devez vous inscrire à la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL).

Vous devez également afficher sur votre site internet, dans votre salle d’attente ou dans votre cabinet :

  • les tarifs de vos prestations

  • les coordonnées de l’Ordre des notaires, de l’Ordre des experts-comptables et du Barreau compétents sur votre territoire

Le saviez-vous ?

Professeur de français, enseignant en droit ou en langues étrangères, savez-vous que vous pouvez cumuler votre activité de fonctionnaire avec celle d’écrivain public. Pour en savoir plus, c’est juste ici.

Comment bien démarrer son activité d’écrivain public ?

Se faire connaître

La clientèle d’un écrivain public est composée de particuliers comme de professionnels.

Certaines de vos prestations sont complémentaires des missions réalisées par les services publics. N’hésitez donc pas à contacter les maires et les responsables territoriaux de votre région pour la mise en place de permanences au sein d’établissements publics et de collectivités (mairie, tribunaux de Grande Instance, prisons, médiathèques, CCAS, universités, etc.).

Faites-vous également connaître des associations et sociétés spécialisées (maison de la solidarité, association d’alphabétisation, CADA, centres d’hébergement, foyers de travailleurs migrants, résidences sociales, pensions de famille, centres d'accueil de demandeurs d'asile, aires d'accueil de gens du voyage, etc.).

Afin de mieux présenter vos prestations, nous vous conseillons de créer votre propre site internet. Vous pourrez par exemple y lister vos compétences et vos tarifs. Pensez également à mettre en œuvre une campagne publicitaire sur des supports qui ont fait leurs preuves tels que le référencement professionnel Google ou les Pages jaunes.

Constituer son réseau professionnel

Il existe autour de 900 écrivains publics déclarés. Il est important dans ce métier de savoir constituer et maintenir un double réseau professionnel : le réseau des écrivains publics et le réseau des professionnels avec lesquels vous serez amené à travailler.

Bien qu’il n’existe pas de code APE spécifique à la profession, les écrivains publics et écrivains conseil® professionnels se sont regroupés et fédérés. La plupart de ces organismes recensent sur leurs sites leurs membres. C’est également un bon moyen de rester informé sur les actualités de votre métier. Afin d’offrir une meilleure visibilité à votre auto-entreprise, vous pouvez vous rapprocher  de certains d’entre eux :

  • le Groupement national d’écrivains publics formés à la belle écriture (GREC)

  • l’Académie des écrivains publics de France (AEPF)

  • le Syndicat national des prestataires et conseils en écriture (SNPCE)

Bon à savoir

Ce métier relève de la passion, il est  difficile d’en vivre confortablement, surtout les premières années qui voient une rentabilité modeste. Avoir une autre source de revenus peut être nécessaire pour démarrer. 

Écrivain public et numérique : quel avenir pour ce métier ?

L’illectronisme est un mot qui a récemment fait son apparition dans la langue française. Il est né de la fracture sociale, de l’augmentation des précarités et de ce que l’on appelle la fracture numérique. Ce terme indique la difficulté à effectuer les démarches dématérialisées. On parle aussi d’e-exclusion. Les pouvoirs publics ont récemment décidé d’engager la France dans un défi d’inclusion numérique. En effet, en 2022, l’État aura mis en ligne la totalité des services publics. Les écrivains public ont ainsi un rôle à jouer dans cet accompagnement des personnes en difficultés face aux démarches en ligne.

Écrivain public est un vieux métier. Mais à l’heure de la dématérialisation, des mouvements migratoires et des crises sociales il reste un pilier important dans la société. Si vous aimez écrire, êtes proches des autres et souhaitez exercer un métier utile et au service d’autrui, ce métier valorisant et complexe est peut-être pour vous !

L’article "Écrivain public en auto-entreprise"  a été noté 3.10 sur 5 sur 21 avis d'internautes.

Démarrez votre auto-entreprise en ligne
Le moyen le plus simple et rapide pour devenir auto-entrepreneur
DEVENIR AUTO-ENTREPRENEUR