Devenir dépanneur informatique en auto-entreprise

Devenir dépanneur informatique en auto-entreprise

7 janvier 2019

Passionné d’informatique, vous voulez utiliser votre expertise pour monter votre auto-entreprise ? Le dépannage informatique est un métier totalement compatible avec le statut simplifié d’auto-entrepreneur. Quelle formation, quelle activité exactement… On vous explique tout !

Dépanneur informatique auto-entrepreneur : les informations clés

    Le Centre de Formalités des Entreprises (CFE) est la Chambre de Métiers et de l'Artisanat 

    Le code APE est généralement :  95.11Z - Réparations d'ordinateurs et d'équipements informatiques

    Le plafond de chiffre d'affaires à ne pas dépasser est de : 70 000 € 

    Rémunération mensuelle : entre 25 et 50 € en moyenne par heure

    Le montant des cotisations sociales à payer est de : 22 % de votre CA

Le dépannage informatique en résumé

À la fois débrouillard et technicien touche-à-tout, le dépanneur informatique intervient sur les ordinateurs, imprimantes, scanners et autres types d’objets. Il peut être amené à :

  • réparer des pannes, d’origine logicielle ou mécanique

  • réparer un ordinateur contaminé par un virus

  • installer des logiciels ou connecter des périphériques

  • mettre en place une connexion internet

  • changer des pièces, nettoyer les composants, etc.  

Que ce soit auprès au domicile des particuliers ou auprès de professionnels, le dépanneur doit dans tous les cas trouver une solution adaptée aux besoins de ses clients et prolonger la vie de leurs biens informatiques.

Quelles sont les qualités devenir dépanneur informatique ?

Avant toute chose, vous devez être un expert dans votre domaine. Pour cela, vous devrez témoigner d’un attrait certain pour les outils informatiques et d’une facilité à les manier. Les logiciels et les différents composants ne doivent avoir aucun secret pour vous !

Toutefois, le monde de l’informatique étant en constante évolution, vous devrez régulièrement faire de la veille informatique. Curieux, vous serez ainsi à jour sur les derniers logiciels et autres nouveautés du domaine.

Une bonne dose d’organisation sera également nécessaire. Les clients qui font appel à un dépanneur n’envisagent en effet pas d’être privés de leur appareil bien longtemps. Vous devrez être apte à faire preuve de réactivité pour engager des réparations le plus rapidement possible. Il est aussi fort probable que vous deviez vous déplacer les week-ends. De plus, en gérant au mieux votre planning, vous vous assurez de répondre à un nombre suffisant de demandes pour rentabiliser votre activité.

Enfin, vous devrez faire preuve d’écoute et de patience. En contact direct avec la clientèle, vous devrez à la fois comprendre l’origine des pannes et expliquer vos préconisations. Vous rassurerez ainsi les propriétaires d’ordinateurs, tant sur votre professionalisme que sur vos compétences.

Diversifier son activité de dépannage

L’informatique est un terrain vaste sur lequel se croisent de nombreuses activités ! Vous pouvez choisir de n’effectuer que du dépannage simple. Mais dans un souci de développement de votre activité, il vous est possible d'opter pour des prestations de formations en informatique, de conseils à distance, ou encore de vente de matériel.

Attention toutefois ! Même si ces activités concernent toutes un même domaine, celui de l’informatique, elles ne répondent pas à la même réglementation.

1 - La réparation informatique

Vous changez les composants défectueux, réparez les scanners, imprimantes, démontez puis remontez le matériel. Cette activité est considérée comme artisanale et nécessite donc une inscription auprès de la Chambre de métiers et de l’artisanat. Le chiffre d’affaires à ne pas dépasser pour continuer à bénéficier du régime simplifié de l’auto-entreprise est de 70 000 €. Le taux de cotisations sociales sera de 22 %.

2 - La formation ou le conseil en informatique

Vous aidez les clients à comprendre le mode d’emploi d’outils ou matériels informatiques, vous les formez à l’utilisation de logiciels. Vous pouvez aussi les dépanner à distance. Dans ce cas, votre activité sera considérée comme libérale et vous dépendrez de l’URSSAF. Votre plafond de chiffre d’affaires sera de 70 000 € et vos cotisations de 22 %.

3 - La vente de matériel informatique

Vous achetez puis revendez du matériel informatique (imprimantes, scanners, carte mère, carte son…). Vous pouvez effectuer vos ventes dans un magasin ou directement chez votre client. Votre activité sera commerciale et vous dépendrez de la Chambre de Commerce et de l’Industrie. Votre plafond de chiffre d’affaires sera de 170 000 € et vos cotisations de 12,8 %.

4 - Le cumul d’activités

Vous pouvez choisir de ne vous consacrer qu’à un seul type d’activité mais sachez qu’il est tout à fait possible de les cumuler !

Exemple : Un particulier vous sollicite car il vient d’acquérir un ordinateur et une imprimante. Il souhaite que vous l’aidiez à installer et prendre en main son matériel. Dans ce cas, votre prestation sera libérale. Quelques mois plus tard, il vous appelle parce que son ordinateur ne fonctionne plus. Vous achetez la pièce nécessaire (prestation commerciale) que vous remplacez sur l’ordinateur (prestation artisanale).

Vous pouvez donc dépendre de plusieurs Centres de Formalités des Entreprises (URSSAF, CCI et CMA) et devoir respecter un double plafond de chiffre d’affaires. Ainsi dans le cadre d’un cumul avec une activité commerciale, votre plafond de chiffre d’affaires sera fixé à 170 000 €, à l'intérieur duquel la partie afférente aux activités de services (conseil et / ou main d’oeuvre) ne devra pas excéder 70 000 €. Pensez à bien dissocier les deux types de prestations lors de la déclaration de votre chiffre d’affaires !

Faut-il faire ou non une déclaration de Service à la Personne ?

Le dépannage informatique, qu’il s’agisse de conseil ou de réparation, fait partie des activités de Service à la Personne. Le recours à ce type de professionnels est encouragé par le gouvernement. En effet, les clients sollicitant ce type de prestataires peuvent bénéficier de crédits d’impôts allant jusqu’à 50 % de la somme payée.

Permettre à vos clients de bénéficier de ces avantages fiscaux est un argument de poids pour les convaincre de faire appel à vous. Pour cela, il vous suffira de faire une demande d’agrément simple.

Le dépannage informatique n’étant pas une activité réglementée, cette formalité est toutefois facultative. Mais attention ! Si vous décidez d’entamer cette démarche, vous devrez alors exercer exclusivement pour des particuliers et vous ne pourrez plus exercer d’activité commerciale. Un choix important qui mérite réflexion !

Bon à savoir

Les prestations de service à la personne peuvent être réglées en Chèque Emploi Service Universel. Cependant, un auto-entrepreneur pourra uniquement accepter des CESU préfinancés. Pour en savoir plus, c’est juste ici

Quelle formation pour devenir dépanneur informatique ?

Aucune formation n’est obligatoire pour créer votre auto-entreprise de dépannage. Mais tout ce qui touche à l’informatique fait appel à de nombreuses connaissances et compétences techniques. Alors où et comment acquérir ces savoir-faire indispensables ?

Pour les plus débrouillards, se former seul

De nombreux dépanneurs informatiques se forment seul, sur le tas. Si vous êtes curieux, patient, et capable de rechercher sans cesse de nouvelles techniques, vous pourrez réussir à exceller dans votre métier tout en vous formant seul.

À cet égard, Internet est une mine d’informations. N’hésitez pas à passer du temps à faire des recherches et à vous entraîner le plus souvent possible. Mais attention : ne vous engagez jamais sur une mission pour laquelle vous n’avez pas toutes les compétences nécessaires. En cas de dommage sur le matériel de vos clients, c’est votre propre responsabilité qui sera engagée.

Pour développer ses compétences, suivre une formation

Parce qu’il est toujours mieux de développer ses connaissances, suivre une formation ne sera jamais du temps perdu !

Si vous voulez uniquement faire du dépannage, vous n’êtes pas obligé de vous engager dans de longues études en informatique. Vous pouvez ainsi opter pour des cursus courts qui vous formeront aux techniques de maintenance informatique. De nombreux organismes privés proposent ainsi des cycles de 6 à 12 mois.

Vous souhaitez apprendre davantage ? Du Bac Pro à la licence, en passant par le BTS ou le DUT, il existe de très nombreuses formations en présentiel ou à distance, permettant de développer toutes les compétences indispensables aux métiers de l’informatique.

Pour choisir votre formation, réfléchissez bien aux compétences que vous souhaitez développer, et renseignez-vous auprès de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat qui pourra vous transmettre la liste des organismes agréés de votre département.

Créer son auto-entreprise de dépannage, mode d’emploi

1.    Précisez votre projet

Le marché du dépannage informatique étant fortement concurrentiel, nous vous conseillons de vous poser les questions suivantes avant de vous lancer :

  • Quelle est l’offre existante en informatique dans votre région ?

  • Comment pouvez-vous vous différencier de la concurrence ?

  • Quelle est la spécialité que vous pouvez mettre en avant ?

  • Souhaitez-vous exercer juste une activité artisanale, ou voulez-vous également donner des cours ou vendre du matériel ?

Vous pourrez bâtir ensuite votre projet au plus près des attentes du marché pour assurer le succès à votre auto-entreprise.

Pensez également à regarder du côté de vos concurrents : quelles sont leurs prestations, leurs tarifs, leurs méthodes de communication ? C’est également à ce moment-là que vous définirez vos prix.

2.    Créez votre auto-entreprise

Votre projet créé, vous avez toutes les cartes en main pour officialiser la naissance de votre entreprise ! Même si les démarches pour enregistrer votre activité sont simplifiées dans le cas des auto-entrepreneurs, faites bien le point sur les formalités obligatoires.

C’est à ce moment que vous devrez décider de cumuler ou non deux types d’activité (artisanale et/ou libérale ou commerciale). Cela dit, pas de panique ! Vous pourrez toujours ajouter une activité secondaire une fois votre auto-entreprise créée.

Si votre activité est principalement artisanale, sachez que le Stage de Préparation à l’Installation (SPI), autrefois obligatoire pour les artisans, a été rendu facultatif le 24 mai 2019. 

3.    Faites-vous connaître et fidélisez votre clientèle

Votre auto-entreprise officiellement créée, il ne vous reste plus qu’à construire votre clientèle.

Misez tout d’abord sur la communication locale pour faire connaître votre activité ! Prévoyez donc un budget pour créer des cartes de visite à remettre à vos clients pour qu’ils fassent fonctionner le bouche-à-oreille. Vu votre domaine d’expertise, ils attendront également de vous une présence en ligne. N’hésitez pas à développer un site vitrine, indiquant le détail de vos prestations et vos compétences.

Et n’oubliez pas : le statut auto-entrepreneur est cumulable avec une activité salariée ! Vous pouvez prendre le temps de tester la viabilité de votre projet en conservant dans un premier temps une activité en parallèle.

L’article "Devenir dépanneur informatique en auto-entreprise"  a été noté 4.44 sur 5 sur 9 avis d'internautes.

L'article vous a intéressé ? Faites-le nous savoir !

Démarrez votre auto-entreprise en ligne
Le moyen le plus simple et rapide pour devenir auto-entrepreneur
DEVENIR AUTO-ENTREPRENEUR