Auto-entrepreneur et couturière à domicile

Auto-entrepreneur et couturière à domicile

24 novembre 2018

Les métiers de la couture concernent environ 11 000 personnes en France. Si vous aussi, vous souhaitez faire de votre passion votre activité professionnelle, vous devez d’abord prendre connaissance de toutes les informations relatives à la pratique de ce métier en auto-entreprise et à domicile. Nous vous donnons les informations clés sur le sujet !

Note de la rédaction : activité majoritairement féminine, nous avons fait le choix de traiter de ce métier au féminin, mais gardez en tête que la profession est bien évidemment ouverte aux hommes !

Couturière auto-entrepreneur : les informations clés

    Le Centre de Formalités des Entreprises (CFE) est la Chambre de Métiers et de l'Artisanat 

    Le code APE est généralement :  13.92Z - Fabrication d'articles textile sauf habillement ou 14.13Z - Fabrication de vêtements de dessus

    Le plafond de chiffre d'affaires à ne pas dépasser est de : 170 000 € à l'intérieur duquel la partie afférente aux activités de services ne doit pas excéder 70 000 €

    Rémunération mensuelle : variable

    Le montant des cotisations sociales à payer est de : 12,8 % de votre CA pour la partie revente de fournitures et 22 % pour la main d'oeuvre

Le métier de couturière en quelques mots

La couturière-créatrice

Assembler les bons tissus et les bonnes couleurs, créer des modèles qui sortent de l’ordinaire : la couturière-créatrice crée des vêtements ou des accessoires textiles. De la petite robe à la parure de draps en passant par le sac à main, elle peut s’essayer à bien des créations.

Elle peut décider d’être « touche-à-tout » ou de se spécialiser dans une gamme précise : les vêtements de bébé, les accessoires de mode, les robes de mariée, le linge de maison, les créations ethniques… Elle peut également décider de ne travailler qu’avec une certaine gamme de tissus : fabrication française, certifié bio ou matières naturelles par exemple.
Si certaines couturières achètent des patrons pour réaliser des créations, d’autres les dessinent pour créer des articles uniques. Dans tous les cas, la couturière peut aussi réaliser des créations sur-mesure, pour lesquelles le client choisit ses tissus et donne ses propres mensurations.

Les autres métiers de la couture

  • couturière-retoucheuse : elle propose des services de retouche : ourlets, réparations, amélioration…

  • formatrice en couture : elle dispense des cours de couture, à son atelier ou au domicile de ses élèves. Cours en groupe ou individuels, adultes ou enfants, elle enseigne les bases de l’art de la couture à la main et/ou à la machine.

Le statut d'artisan-commerçant

Vous voulez cumuler ces activités ? C'est tout à fait possible ! Sachez toutefois reconnaître les différences entre ces métiers :

  • La couturière créatrice est considérée comme artisan et dépend de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat. Toutefois, puisqu'elle fabrique et vend des biens à partir de matières premières qu'elle a achetées, son plafond de chiffres d’affaires correspondra à celui d’une activité d’achat-vente, soit 170 000 € et ses cotisations s'élèveront à 12,8 %

  • La couturière retoucheuse est considérée comme prestataire de services (ses clients lui fournissent la matière première). Le plafond pour cette activité est de 70 000 € et les cotisations sociales de 22 %.

En cumulant ces activités, votre auto-entreprise sera alors considérée comme mixte. Vous devrez donc veiller à dissocier les deux (prestation de services et vente) lors de la déclaration de votre chiffre d’affaires.

Attention, les seuils de chiffres d'affaires ne s'additionnent pas ! Si vous exercez des activités relevant des deux catégories, vous pourrez facturer jusqu’à 70 000 € de services mais sans excéder les 170 000 € de plafond total annuel.

Quelles formations pour devenir couturière ?

L’activité de couturière n’est pas réglementée, aussi il n’est pas obligatoire de disposer de qualifications précises pour pouvoir exercer. Néanmoins, certains diplômes peuvent s’avérer utiles pour développer vos compétences et valoriser votre savoir-faire :

  • CAP métiers de la mode, option vêtement flou ou tailleur

  • CAP couture flou

  • CAP Tailleur dame

  • CAP Tailleur homme

  • Brevet de Maîtrise couturière-tailleur

  • Brevet Professionnel vêtements sur mesure

  • Bac Pro Métiers de la mode-vêtements

À noter qu’il existe également des formations qualifiantes d’un an. Celles-ci vous permettront de vous perfectionner ou de vous spécialiser. Certaines sont disponibles en apprentissage à distance, ce qui est l’idéal si vous envisagez une réorientation professionnelle.

Le Stage de Préparation à l’Installation

Le SPI obligatoire pour tous les artisans devrait être rendu facultatif courant 2019. La loi a été adoptée en première lecture et est en attente d'adoption définitive par l'Assemblée Nationale. Cette formation de quelques jours a pour objectif d’apporter les bases à la gestion d’entreprise : réglementations, études de marchés, couverture sociale de l’auto-entrepreneur… Pour en savoir plus sur le SPI, c’est juste ici.

Quelles sont les qualités nécessaires pour exercer ce métier ?

La couturière doit bien sûr avoir un sens artistique prononcé et du goût pour créer ses modèles. Elle doit avoir un sens de l’harmonie pour associer les formes et les couleurs entre elles.

La couture demande de la patience, car une création ne se fait presque jamais en une journée. Elle doit donc être capable de laisser un projet en suspens pour le reprendre plus tard. Elle doit également faire preuve de minutie et de dextérité pour réaliser des créations sans défauts.

La couturière à domicile est en contact direct avec sa clientèle. Elle doit donc faire preuve d’un bon relationnel et être à l’écoute. L’ouverture d’esprit est également essentielle, surtout si elle propose la création sur-mesure. Avoir des compétences commerciales est un atout pour savoir mettre en avant ses créations et arriver à les vendre plus facilement.

Enfin, comme pour tout métier artistique, il faut être capable d’entendre la critique et d’en juger le bien-fondé.

Travail à domicile, quelles précautions prendre ?

Le travail à domicile peut signifier que vous travaillez à votre domicile privé, ou que vous vous déplacez chez votre client pour lui offrir vos services de couture. Quelle que soit la stratégie que vous adoptez, vous devrez prendre certaines précautions.

À quoi faut-il penser si vous travaillez à votre domicile ?

Si vous louez votre logement, commencez par vérifier votre contrat de bail. En effet, certains contrats de location interdisent d’avoir une activité professionnelle dans le logement. SI tel est le cas, prenez contact avec votre propriétaire pour lui demander de modifier le bail. Peut-être acceptera-t-il au vu de l’activité que vous souhaitez entreprendre. Dans le cas contraire, vous n’aurez pas d’autre choix que de déménager ou de louer un atelier.

Pensez à souscrire une assurance multirisque professionnelle. En effet, même si votre logement est couvert par une assurance MultiRisque Habitation (MRH), il faut savoir que celle-ci ne prendra pas en charge votre matériel professionnel, ni vos stocks, en cas de sinistre. Des garanties complémentaires ou un contrat spécifique doivent donc être souscrits.

Si vous recevez vos clients chez vous, il peut également être judicieux de penser à une responsabilité civile professionnelle. Celle-ci prendra en charge les frais en cas de dommage causé à un tiers dans le cadre de votre profession. Celle-ci vous couvrira aussi dans le cas où un client se blesserait sur votre stand lors d’un salon ou d’un événement.

Quelles précautions si vous travaillez au domicile de vos clients ?

Si vous vous déplacez régulièrement avec du matériel et/ou du stock de valeur, il peut être intéressant de souscrire une assurance auto professionnelle. En cas de sinistre, celle-ci prendra en charge les biens que vous transportiez en plus des dégâts causés à votre véhicule.

Comment bien débuter votre activité de couture en auto-entreprise ?

1.Créez !

Si vous voulez séduire et convaincre des clients potentiels, vous devrez prendre le temps de créer une gamme d’articles qui témoigne de vos talents et de votre univers. Cette collection unique constituera votre carte de visite. Les clients apprécient en effet le caractère original des pièces de créateur, loin des produits uniformisés des grandes chaînes de distribution.

2. Faites parler de vous

Les réseaux sociaux sont également des outils efficaces pour vous faire reconnaître. Ainsi vous pourrez y poster des photos et présenter vos créations.  Dans ce cas, n’hésitez pas à utiliser un mannequin et soigner la mise en scène pour mettre vos créations en valeur.

Facebook, Twitter, Pinterest et surtout Instagram sont autant de plateformes qui vous permettront de construire une communauté autour de votre passion.

3 - Trouvez vos premiers clients

Pour cela, vous pouvez là aussi utiliser Internet et opter pour les ventes en ligne, notamment par le biais de plateformes dédiées aux créateurs. Moyennant une commission, celles-ci vous permettront de bénéficier d’un trafic intéressant et de paramètres déjà enregistrés pour créer votre boutique en toute simplicité.

Rien ne vous empêche en parallèle de créer votre propre site web, véritable vitrine virtuelle, avec la possibilité d’acheter vos créations via une boutique en ligne.

Enfin, si vos clients se situent partout en France, voire même à l’étranger, ne négligez pas la clientèle locale. Vous pouvez ainsi participer à des salons de créateurs ou à des marchés de Noël, autant d’occasions pour distribuer votre carte de visite qui pourra mentionner le lien de votre boutique en ligne par exemple.

Vous avez désormais toutes les cartes en main pour débuter votre activité et faire le grand saut vers l'indépendance !

L’article "Auto-entrepreneur et couturière à domicile"  a été noté 3.23 sur 5 sur 48 avis d'internautes.

L'article vous a intéressé ? Faites-le nous savoir !

Démarrez votre auto-entreprise en ligne
Le moyen le plus simple et rapide pour devenir auto-entrepreneur
DEVENIR AUTO-ENTREPRENEUR