Devenir gérant de chambre d'hôtes auto-entrepreneur

Devenir gérant de chambre d'hôtes auto-entrepreneur

11 juillet 2018

Avenant et accueillant, rien ne vous fait jamais plus plaisir que de mettre à l’aise et recevoir ? Vous avez envie d’aider des voyageurs au quotidien et leur faire découvrir les merveilles de votre environnement ? Ouvrir une chambre d’hôtes vous permettra d’héberger des touristes chez vous pour leur faire vivre un moment authentique et en toute convivialité. Retrouvez toutes les informations pour bien se lancer en tant que chambre d’hôtes en auto-entreprise !

Chambre d'hôtes en auto-entreprise : les informations clés

    Le Centre de Formalités des Entreprises (CFE) est la Chambre de Commerce et d'Industrie 

    Le code APE est généralement :  55.20Z - Hébergement touristique et autre hébergement de courte durée 

    Le plafond de chiffre d'affaires à ne pas dépasser est de : 170 000 € 

    Rémunération mensuelle : selon la région, la saison et le nombre de chambres louées

    Le montant des cotisations sociales à payer est de : 12,8 % de votre CA

Qu’est-ce qu’une chambre d’hôtes ?

En tant que gérant de chambre d’hôtes, vous devrez mettre à la disposition de vos invités une chambre meublée dans votre logement et attacher une grande importance à la manière dont vous les recevrez.

Vous devez également remplir remplir les critères énumérés aux articles D.324-13 à D.324-15 du code du tourisme (accueil par l’habitant, fourniture du petit-déjeuner, du linge de maison, accès à une salle d’eau et à un WC, etc.).

Un accueil chaleureux

En choisissant une chambre d’hôtes, les touristes s’attendent à profiter d’un accueil familial pour découvrir une région autrement. Bien moins impersonnelle qu’un hôtel et plus engageant qu’une location, la chambre d’hôtes est un mode d’hébergement qui a toujours connu beaucoup de succès, en particulier auprès des familles.

Le coeur du travail d’un gérant de chambre d’hôtes consiste à offrir une expérience mémorable à ses locataires. Qu’il s’agisse d’une bonne discussion autour d’une tasse de thé ou de grignoter des saveurs locales en leur montrant les lieux à ne pas manquer sur une carte, vous devez passer du temps avec vos invités lors de leur arrivée.

Les tables d’hôtes : une prestation possible

Si la chambre d’hôtes inclut obligatoirement des petits-déjeuners, vous avez aussi la possibilité de proposer à vos hôtes de partager avec eux un dîner fait maison, moyennant un tarif supplémentaire. La table d’hôtes n’est pas un restaurant mais elle demande tout de même quelques talents de cuisinier et un certain investissement financier.

Un complément de revenu

En fonction de votre emplacement et de la saison à laquelle vous louez, vous pouvez espérer un gain qui varie entre 1 500 € et 6 000 € par an (pour une chambre), ce qui constitue un complément de revenu agréable surtout si vous obtenez des subventions allant de 7 000 € à 12 000 € pour aménager votre maison d'hôtes. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre département ou votre région.

Chambre d'hôtes et gîte : quelle différence ?

Dans une chambre d’hôtes, les touristes viennent vivre sous votre toit une ou plusieurs nuits. Il faut leur offrir une chambre ainsi que des petits déjeuners et partager les pièces communes. En gîte, les touristes doivent accéder à la totalité du bâtiment, sur des séjours souvent plus longs. Ils n’ont pas de contact avec le propriétaire sauf à leur arrivée et leur départ.

Quelles conditions pour ouvrir une chambre d’hôtes ?

Pour pouvoir prétendre à l’appellation de chambres d’hôtes, votre prestation devra respecter une réglementation précise.

Les obligations concernant la chambre

Vous devrez être attentif au soin apporté à la chambre dans laquelle seront accueillis vos clients. Ainsi, vous devrez :

  • fournir du linge de maison ainsi qu’un accès à une salle d’eau et des WC mais ceux-ci ne sont pas nécessairement privatifs

  • proposer une chambre meublée, avec au moins un lit et une commode

  • assurer le ménage quotidien de la chambre et respecter les normes d’hygiène et de sécurité

La réglementation des tables d’hôtes

Ouvrir une table d’hôtes est un bon moyen de s’assurer un revenu supplémentaire tout en créant du lien avec ses locataires. Néanmoins, vous devrez là aussi prévoir plusieurs choses :

  • le menu que vous proposerez étant obligatoirement unique, pensez à demander à vos hôtes s’ils ont des allergies ou des interdits alimentaires. Cela vous contraint à faire des choix si vos clients n’ont pas les mêmes préférences !

  • vous partagerez votre table et devrez manger en même temps que vos locataires

  • si vous souhaitez servir des boissons alcoolisées à vos hôtes, vous devrez avoir une licence de restaurant ou de débit de boissons

  • vous devrez délivrer à vos hôtes une note détaillée mentionnant le prix du repas

  • vous ne pouvez pas avoir plus de 5 chambres ni accueillir plus de 15 personnes à la fois

L'affichage des prix

La loi précise que vous avez l’obligation d’afficher les prix à l’entrée de votre logement pour les rendre accessibles aux passants, mais aussi à l’endroit où vous recevez vos clients et dans chaque chambre. De la même façon, vous devrez fournir à vos hôtes une note détaillée, avec la somme dûe, lors de leur départ.

Comment déclarer son activité de chambre d’hôtes ?

Vous n’avez pas besoin d’une formation spécifique pour ouvrir une chambre d’hôtes. La déclaration de votre activité devra toutefois se faire selon des règles précises.

Avant de recevoir vos premiers locataires, vous devrez déclarer votre activité en mairie.  Il vous faudra alors remplir le Cerfa n° 13566*02 où vous indiquerez :

  • votre identité
  • l’adresse de votre domicile
  • le nombre maximal de personnes que peut accueillir votre logement
  • le nombre de chambre disponibles à la location
  • votre période prévisionnelle d’activité

Vous pourrez déposer ce document directement en Mairie, l’envoyer par lettre recommandée ou par mail. Certaines communes proposent également un service en ligne. Vous devrez dans tous les cas obtenir un accusé de réception.
Cette déclaration est importante. Non seulement, elle est indispensable pour ouvrir votre chambre d’hôtes, mais elle vous permet aussi d’être inscrit sur une liste consultable en mairie afin d’atteindre plus facilement d’éventuels clients.

Pensez à vous assurer !

Informez votre assureur que vous comptez ouvrir une activité d’auto-entrepreneur et mettre à la location saisonnière votre logement touristique ou certaines pièces de votre résidence principale. À l’ouverture de votre chambre d’hôtes, la responsabilité civile professionnelle vous couvrira en cas d’accident d'un de vos clients chez vous.

Les subventions disponibles pour les chambres d’hôtes

Si votre chambre d’hôtes porte un projet particulier qui tient à réhabiliter ou respecter une spécificité locale, vous pouvez prétendre à des subventions départementales voire même européennes. C’est le cas si vous voulez notamment restaurer un élément local comme un moulin, un pigeonnier, un lavoir. Mettre en avant le patrimoine culturel de votre région est une excellente façon d’offrir un séjour d’autant plus authentique à vos hôtes, et de bénéficier de subventions en vigueur.

  • Si votre chambre d’hôtes est située dans une Zone de Revitalisation Rurale (ZRR), votre auto-entreprise pourra être exonérée de taxe foncière et de taxe habitation.

  • Le conseil départemental peut vous accorder une subvention sous certaines conditions.

  • L’Union Européenne accorde des subventions pour rééquilibrer l’économie de certains départements. Vous pouvez vous tourner vers le Fonds européen de développement régional (FEDER) pour présenter votre projet.

  • Vous souhaitez rendre votre chambre d’hôtes accessible aux personnes en situation de handicap, même si ce n’est pas obligatoire ? Vous pouvez demander le label Tourisme et Handicap et obtenir des subventions de rénovation.

Comment lancer son activité de chambre d’hôtes en auto-entreprise ?

Communiquez sur votre activité

Il existe de nombreux moyens pour vous faire connaître et trouver vos premiers clients. Ainsi vous pourrez :

  • demander à bénéficier d’un article dans un journal local ou opter pour de la publicité payante

  • participer à des salons régionaux

  • créer une site internet, véritable vitrine de vos prestations

  • vous faire connaître sur les réseaux sociaux et forums de voyages

  • lier des partenariats avec des acteurs locaux

Soignez vos prestations

Les chambres d’hôtes sont nombreuses en France. Il vous faudra donc sortir du lot ou du moins, la rendre attirante ! Vous devrez notamment être attentif à la décoration en lui donnant une identité. Vous pouvez aussi proposer des petits déjeuners ou des repas typiques de votre région.

Pensez aux labels !

Lorsque vous décidez d’ouvrir une chambre d’hôtes, vous pouvez choisir de vous référencer auprès de différents labels. Ceci n’est pas obligatoire bien que vivement conseillé. Si les labels vous demanderont souvent des conditions supplémentaires, notamment en termes d’accueil et de surface, ils vous permettront aussi d’être mieux référencé et d’accéder à de nouveaux clients facilement.
Vous pouvez vous tourner vers des labels comme Accueil paysan, Clévacances ou Fleurs de soleil pour bénéficier du soutien de réseaux qualifiés.

 

L’article "Devenir gérant de chambre d'hôtes auto-entrepreneur"  a été noté 4.20 sur 5 sur 10 avis d'internautes.

Démarrez votre auto-entreprise en ligne
Le moyen le plus simple et rapide pour devenir auto-entrepreneur
DEVENIR AUTO-ENTREPRENEUR