youtubeur-profession

YouTubeur : une profession comme une autre ?

15 avril 2020

   4 minutes

Fan de Cyprien, Sananas, Tibo InShape, Tim ou encore E-penser ? Vous avez une passion que vous voulez partager ou aimez divertir un auditoire ? Vous êtes peut-être un futur youtubeur. Cette activité devenue célèbre grâce à la plateforme de vidéos YouTube fait maintenant partie du quotidien de nombreuses personnes prêtes à inventer leur métier de demain. Voyons ensemble si cette profession est faite pour vous !

YouTubeur auto-entrepreneur : les informations clés

    Votre Centre de Formalités des Entreprises (CFE) est l’URSSAF

    Votre code APE sera : N/C

    Votre plafond de chiffre d'affaires à ne pas dépasser sera de : 72 500 €

    Rémuneration : Variable selon mode rémunération (partenariats, AdSense, etc...)

    Le montant des cotisations sociales à payer sera de : 22 % de votre CA

Youtubeur, Youtuber, vlogger ou vidéaste ?

Youtubeur est un métier atypique, encore récent et dont le nom n’est pas encore totalement fixé. Vous pouvez parler de :

  • Youtuber : ce terme reprend l’orthographe anglophone
  • Youtubeur : qui correspond à la version française de "youtuber"
  • Vidéaste : auteur ou réalisateur de vidéo. Ainsi, un youtubeur sera également un vidéaste !
  • Vlogger : littéralement un blogeur qui utilise la vidéo plutôt que le texte pour communiquer


Bon à savoir

« Youtubeur » n’est pas un métier selon la nomenclature de l’Insee. Le code APE attribué est souvent différent suivant les Youtubeurs. Certains se retrouvent par exemple : réalisateur du pub, blogueur professionnel voire même créateur de sites webs…

Les qualités nécesaires pour devenir Youtubeur

Dans la théorie, tout le monde peut poster une vidéo sur YouTube en quelques clics. Mais attention, youtubeur est loin d’être un métier simple ! C'est avant tout une histoire de passion : vous devez être très créatif et proposer une idée originale pour séduire de nouveaux abonnés.C'est ce qui vous permettra de vous différencier de la concurrence, qui fait rage.

Avant de vous lancer, vous devez être conscient de deux contraintes : sans forte popularité, la rémunération ne suivra pas ; et réaliser des vidéos de réelle qualité demande de nombreuses compétences.

Youtubeur : polyvalence exigée !

Aucun diplôme n’est demandé pour devenir youtubeur auto-entrepreneur mais le nombre d’abonnés est essentiel pour réussir. Pour convaincre, vous devez proposer un contenu original et des vidéos de très bonnes qualités, ce qui demande de nombreuses compétences techniques.

Être youtubeur, c’est aussi être :

  • Scénariste

Vous avez une idée originale ? C’est déjà un très bon début, mais il faut savoir la mettre en forme en écrivant un scénario précis avant de se lancer dans le tournage.

  • Cinéaste

Réaliser une vidéo, ça ne s’improvise pas ! Pour pouvoir offrir un contenu attractif à votre public, les vidéos doivent être parfaitement cadrées et très bien filmées. Pour pouvoir filmer de façon professionnelle, il est fortement recommandé de se former, au moins rapidement, en audiovisuel.

  • Orateur voire comédien

Vous filmez correctement ? C'est bien mais cela ne fait pas encore tout. Votre personnalité et la manière dont vous apparaissez sur vos vidéos doit aussi être engageante. Le sens de la formule, l'art de retenir l'attention et l'intérêt de son auditoire sont des qualités précieuses pour un youtubeur. Il est si facile de passer à la vidéo suivante...

  • Monteur

Une fois les prises de vue réalisées, celles-ci doivent être montées pour aboutir à rendu dynamique, agréable à visionner. Certains logiciels de montages sont très techniques à maîtriser, et nécessitent des connaissances pointues. D'autres solutions, plus intuitives existent également. À vous de trouver l'option qui convient le mieux à vos exigeances.

  • Community Manager

En tant que youtubeur auto-entrepreneur, l’image que vous renvoyez à votre public est essentielle. Vous devez être en contact régulier, si ce n'est permanent avec vos abonnés via les réseaux sociaux en partageant du contenu, mais aussi en répondant aux sollicitations. Votre communité est votre meilleur atout !

  • Entrepreneur

Pour progresser sur YouTube, vous ne pouvez pas vous contenter de faire vos vidéos. Il faut travailler en permanence votre image et votre réseau afin de décrocher des partenariats mais aussi réussir à monétiser vos contenus !

La rémunération sur Youtube

Les revenus d’un youtubeur auto-entrepreneur dépendent avant tout de sa popularité. Ceux qui réussissent à vivre de leur activité sont encore rares : ils sont aujourd’hui seulement 350 en France à gagner plus d’un SMIC mensuellement.

  • La rémunération de Youtube

YouTube est un service gratuit, qui se rémunère par la publicité. Quand YouTube vend à un annonceur la possibilité de placer une publicité avant votre vidéo, vous percevez une partie de cette vente. Or les annonceurs cherchent à toucher le maximum de personnes ! La rémunération via YouTube n’est fructueuse que si vous êtes très populaire c'est-à-dire que vous avez un important nombre d'abonnés et encore plus de vues sur chacune de vos vidéos.

Bien que Youtube ne communique pas officiellement sur ses rémunérations, on considère généralement que 60 centimes sont reversés aux youtubeurs par tranche de 1 000 vues sur chaque vidéo.

  • Les partenariats

Autre source de rémunération, cette fois encore liée à la popularité : les partenariats avec des marques. Prenons l’exemple des youtubeuses mode ou beauté : ces dernières sont régulièrement payées par les marques pour faire la promotion de produits.

Le privilège des partenariats est cependant de moins en moins réservé à quelques grands influenceurs. Les marques se dirigent à présent vers les micro-influenceur, dont le niveau de confiance est réputé plus élevé. Vous pouvez donc conclure des partenariats rémunérés sans avoir une grande communauté de fan. En revanche, la fidélité et l'engagement de celle-ci seront décisifs. Raison de plus pour chouchouter vos abonnés.


S’il est difficile de se dégager un salaire suffisant en étant youtubeur auto-entrepreneur, n’oubliez pas que ce statut vous permet de conserver votre activité principale ! L’occasion pour vous de commencer à vivre votre passion sur votre temps libre.

L’article "YouTubeur : une profession comme une autre ?"  a été noté 4,8 sur 5 sur 22 avis d'internautes.

L'article vous a intéressé ? Faites-le nous savoir !