consultant-ressources-humaines

Consultant en ressources humaines

25 juin 2020

   4 minutes

Le capital humain est un pilier essentiel de toute entreprise. Le service Ressources Humaines veille ainsi à ce que les salariés soient motivés, compétents et efficaces. Un beau challenge, pour lequel même les plus grandes structures ont parfois besoin d’une aide extérieure. Vous êtes capable de répondre présent à ces défis et désirez partager votre expertise en toute indépendance ? Devenez consultant freelance en ressources humaines grâce à l’auto-entreprise (ou micro-entreprise) 

Consultant ressources humaines auto-entrepreneur : les informations clés

  Le Centre de Formalités des Entreprises (CFE) est l'URSSAF 

  Le code APE est généralement : 70.22Z - Conseil pour les affaires et autres conseils de gestion 

  Le plafond de chiffre d'affaires à ne pas dépasser est de : 72 500 € 

  Rémunération mensuelle : entre 400 et 1 000 €/jour selon l'expérience.

  Le montant des cotisations sociales à payer est de : 22 % de votre CA

Qu’est-ce qu’un consultant en ressources humaines freelance ?

Les ressources humaines, un vaste domaine d'expertise

Les ressources humaines ont pour mission la gestion des salariés. Service support au cœur de l’entreprise, la performance des RH a un impact direct sur la compétitivité et la durabilité d’une organisation 

Cette fonction très stratégique repose sur plusieurs piliers :  

  • le recrutement 
  • la rémunération 
  • la gestion des arrêts de travail, des congés 
  • l’amélioration de la qualité de vie au travail 
  • la formation, et pour les plus grandes structures la Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) afin d’adapter les savoir-faire à l’évolution des métiers 

Vous l’avez compris, une bonne gestion des ressources humaines (GRH) va bien au-delà des tâches administratives quotidiennes. La fidélisation des employés et le maintien d’un climat positif avec la direction sont aussi des missions essentielles.

Consultant RH : le déroulement d'une mission

Le consultant en ressources humaines vient apporter son aide sur une problématique précise ne pouvant être résolue en interne, par manque de temps ou de compétences. Il peut intervenir sur des missions liées notamment à :  

  • Un problème de recrutement : un turn-over trop important, un manque de candidats par rapport aux offres proposées 
  • Un climat tendu entre salariés et direction, qui se manifeste par des grèves ou par une augmentation de l’absentéisme 
  • Le besoin de mise en place d’un programme de formation des salariés. Dans les plus grandes structures, il peut être appelé pour la mise en place d’un plan de GPEC, visant à faire coïncider les compétences des travailleurs avec les évolutions du secteur économique 
  • Une réorganisation profonde de l’entreprise (rachat par exemple) qui force les salariés à s’adapter à de nouvelles façons de travailler

Le point fort du consultant : il est extérieur à l’organisation et est capable de déceler des problèmes que les services Ressources Humaines, occupés par leurs missions quotidiennes, n’ont pas remarqués 

En bref, le consultant arrive quand il y a un problème ou une volonté d’améliorer la gestion des ressources humaines. Pour trouver LA solution, son travail passe par plusieurs étapes :  

  • Une phase d’écoute, pour comprendre totalement les attentes du client 
  • Une phase d’analyse de la situation, qui passe par un travail de recherche approfondi et souvent, par des entretiens avec un échantillon représentatif de salariés 
  • Une phase de réflexion pour aboutir à des préconisations détaillées 

    Une fois le plan d’action établi, la mission du consultant indépendant ne s’arrête pas pour autant. Il doit prendre le temps de faire adhérer son client à ses propositions et suivre de près leur mise en œuvre.

    De nouvelles perspectives pour les consultants RH

    Le monde du travail a été particulièrement bousculé ces dernières années par des changements profonds dans les attentes et le comportement des salariés, créant ainsi de belles opportunités pour de futurs consultants.  

    Désormais bien loin du modèle où les individus avaient tendance à occuper un même poste toute leur vie, les travailleurs n’hésitent pas avoir des trajectoires professionnelles variées. Un changement de paradigme qui influence fortement la façon de travailler des Ressources Humaines, du recrutement à la formation, en passant par le développement de la qualité de vie au travail.  

    Dans ce contexte, plusieurs missions peuvent être proposées à des consultants : 

    • Le développement d’initiatives pour augmenter le bien-être au travail et réduire les risques psychosociaux 
    • L'introduction de nouvelles méthodes de travail, comme par exemple le télétravail, 
    • l’accompagnement des entreprises dans la mise en place d’une organisation plus flexible du travail (la semaine de 4 jours par exemple). 
    • L’accompagnement du changement, quand une réorganisation de l’entreprise peut mettre à mal le climat social

    Un consultant en ressources humaines peut également être appelé dans des entreprises en grande difficulté pour mettre en place des plans de restructuration.  


    Les formations pour devenir consultant RH

    Être consultant auto-entrepreneur, c’est se placer comme un véritable expert de son domaine. Avoir un solide socle de connaissances est donc indispensable, et les consultants ont généralement en poche un diplôme (même si cela n’est pas obligatoire pour créer son auto-entreprise).  

    Pour devenir consultant, un diplôme de niveau bac +5 minimum est fortement conseillé. Les formations sont très nombreuses  

    • Des masters “Gestion des Ressources humaines” sont proposés par la plupart des universités françaises 
    • Les IEP (Instituts d’Études Politiques) permettent la préparation d’un master organisation et management des ressources humaines 
    • Les IAE (Instituts d’Administration des Entreprises) permettant d’accéder à une formation de haut niveau 
    • Il est aussi possible de se former dans une école privée : ISGP, IEMS, IGS...

    Nos conseils pour choisir votre formation : optez pour celle qui vous semble la plus complète et qui propose dans le cursus des stages pour commencer à acquérir de l’expérience 

    Pour vous différencier, vous pouvez également compléter votre cursus avec une spécialisation comme par exemple la gestion des ressources humaines dans un contexte international 


    Bon à savoir

    Il existe de nombreuses formations pour approfondir vos compétences de consulting. En quelques jours seulement, elles pourront compléter votre parcours en vous donnant toute la méthodologie nécessaire pour mener à bien une mission.  Vous pouvez vous renseigner auprès de Pôle Emploi sur les formations proposées près de chez vous.  


    Les qualités incontournables

    Pour bâtir votre carrière dans les RH, vous aurez besoin d’être intéressé par les relations humaines, et capable d’analyser des situations parfois difficiles. Mais pour être consultant freelance, vous aurez également besoin d’autres qualités :  

    • une aptitude à écouter les besoins de vos clients, et à faire preuve d’empathie envers les salariés 
    • des capacités à négocier, à la fois avec la direction et les salariés 
    • un sens de l’anticipation pour proposer des solutions qui ne mettent pas à mal l’équilibre des entreprises 
    • de la pédagogie, pour être capable de faire adhérer vos clients à vos idées, ou pour faire accepter un changement conséquent aux salariés 

    Et bien sûr, comme toute personne ayant choisi la voie de l’auto-entreprise, vous devrez être apte à valoriser vos connaissances et savoir-faire pour convaincre des entreprises de faire appel à vos services. Vous êtes un expert des RH et il faudra le faire savoir !   

    N’oubliez jamais de rester curieux et de continuer à vous former. En étant capable d’évoluer en même temps que le domaine, vous êtes assuré de ne jamais être dépassé.  


    Pour en savoir plus : vos droits à la formation en micro-entreprise. 

    Nos conseils pour devenir consultant RH indépendant

    Étudiez les opportunités

    Avant de vous lancer, ne négligez pas le temps passé à travailler votre stratégie de développement.  

    Selon votre localisation, le tissu économique ne sera pas le même :  

    • Y a-t-il beaucoup de start-up dans votre région ? Dans ce cas, la demande sur des questions de recrutement peut être importante et le métier de chasseur de têtes recherché.  
    • Vous êtes plutôt dans une région industrielle ?  Vos potentiels clients peuvent être à la recherche de personnes spécialisées dans la conduite du changement pour les accompagner dans des modifications profondes de l’entreprise (automatisation des tâches par exemple).  
    • De grands sièges sociaux sont-ils implantés dans votre périmètre ? Des prestations dans le domaine de la formation ou du bien-être au travail peuvent intéresser vos prospects. 

    Une fois les besoins potentiels de vos futurs clients identifiés, n’hésitez pas à mettre en avant vos spécialités pour répondre à leurs attentes. 

    Faites-vous recommander

    Comme pour tous les consultants indépendants, votre réseau sera le pilier de votre succès. Afin d’obtenir de précieuses recommandations, faites votre maximum pour être visible et soignez vos relations :  

    • Parlez de votre projet dès que vous en avez l’occasion 
    • N’hésitez pas à contacter vos anciens collègues ou votre réseau d’anciens étudiants 
    • Soignez votre profil Linkedin et soyez actifs sur la plateforme pour augmenter votre visibilité 
    • Rendez-vous à des événements professionnels (conférences, afterwork…) dès que possible.  

    Et si vous deveniez chasseur de têtes ?

    Avec votre micro-entreprise de consultant en ressources humaines (et sans changer de code APE !), vous pouvez également exercer le métier de chasseur de têtes 

    Le principe de ce métier : trouver pour le compte de vos clients la perle rare. Comme pour les missions de consultant, le chasseur de têtes prend le temps de comprendre dans sa totalité le besoin de recrutement de l’entreprise.  

    Attention à ne pas confondre ce métier avec celui de recruteur ! S’il s’agit pour ces deux professions de trouver les bons travailleurs pour chaque poste, le chasseur de têtes est spécialisé. On fait appel à lui pour dénicher des personnes aux compétences rares sur le marché de l’emploi, souvent déjà en poste. Une fois qu’il a trouvé la personne parfaite pour le poste, il lui faudra la convaincre avec les bons arguments.   

     

    Vous l’avez compris : sous le métier de consultant RH se cache une multitude de types de missions. Pour peu que vous soyez passionné et efficace, les opportunités sauront se présenter.  

    Pour sauter le pas et connaître la joie de travailler en toute indépendance, n’hésitez pas à contacter les équipes du Portail qui vous accompagneront pour créer votre micro-entreprise facilement.


    JE DEVIENS CONSULTANT RH !

    L’article "Consultant en ressources humaines"  a été noté 4,8 sur 5 sur 9 avis d'internautes.

    L'article vous a intéressé ? Faites-le nous savoir !