consultant-ingenierie-auto-entrepreneur

Consultant en ingénierie

15 avril 2020

   5 minutes

Le consultant en ingénierie met ses connaissances pointues au service de professionnels qui souhaitent innover dans un domaine précis. À l’heure où la concurrence et la compétitivité sont de mise, cette activité de conseil connaît un essor considérable. Vous souhaitez vous aussi partager votre expertise en ouvrant votre auto-entreprise (micro-entreprise) d’ingénieur consultant ? Suivez notre guide complet !

Consultant en ingénierie auto-entrepreneur : les informations clés

  Le Centre de Formalités des Entreprises (CFE) est l'URSSAF 

  Le plafond de chiffre d'affaires à ne pas dépasser est de : 72 500 € 

  Rémunération mensuelle : de 400 à 700 € / jour de travail facturé, selon l’expérience et le domaine d’activité

  Le montant des cotisations sociales à payer est de : 22 % de votre CA

Ingénieur consultant : le métier en quelques mots

Qu'est-ce que l'ingénierie ?

L’ingénierie est une activité globale d’expertise et d’innovation qui mobilise plusieurs missions dans la mise en œuvre d’une idée :

  • l’étude préalable : l’ingénieur identifie les besoins, les objectifs et en vérifie la faisabilité
  • sa conception : il met en place le projet de réalisation
  • l’achat de l’équipement nécessaire : il étudie les coûts et établit des comparatifs
  • le management et le contrôle de la fabrication et / ou de l’exploitation du projet
  • la maintenance et éventuellement la formation des utilisateurs

Ce spécialiste est donc amené à étudier et suivre un projet sous tous ses aspects (techniques, financiers, humains, etc). Sa mission : s’assurer que le résultat remplisse pleinement les objectifs définis en amont par le commanditaire.

Il arrive parfois que l’ensemble de ces études soient réalisées en interne, par des salariés de l’entreprise. Mais quand celle-ci n’a pas les ressources nécessaires, elle peut faire appel à un prestataire extérieur. C’est là qu’intervient le consultant en ingénierie, c’est-à-dire vous !


Bon à savoir

Un consultant en ingénierie peut être spécialisé dans un secteur d’activité ou une phase de développement du projet.

Les domaines d'activité d'un ingénieur consultant

Quand on parle de consultant en ingénierie, on pense souvent à l’informatique ou au BTP. Pourtant ses domaines d’expertise sont bien plus vastes : le numérique, les transports, l’écologie, l’énergie, la chimie, etc. 

Voici ainsi quelques spécialités recherchées par les entreprises.

  • Consultant en ingénierie culturelle et / ou touristique

Qu’il s’agisse de mettre en valeur un patrimoine historique, ou d’accompagner la création de sites proposant de nouvelles activités touristiques (parcs de loisirs, parcs à thème…), la mission du consultant en ingénierie culturelle est ici de faire ressortir le potentiel d’un lieu

Une mission conséquente, qui nécessite une étude précise en amont, une bonne compréhension des enjeux et une capacité à proposer des solutions aussi novatrices qu’efficaces.

  • Consultant en ingénierie mécanique

Le génie mécanique est une compétence toujours recherchée.

L’industrie, encore plus que les autres secteurs, est en quête perpétuelle d’amélioration des process et des machines et représente un vivier important de potentiels clients pour les consultants.

  • Consultant en ingénierie de formation

Pour progresser, une entreprise a besoin de salariés compétents et la formation apparaît comme une solution stratégique indispensable au maintien de la compétitivité. Le consultant en ingénierie de formation doit appréhender les besoins de l’entreprise pour déterminer quels connaissances et savoir-faire doivent être transmis aux salariés. À lui ensuite de trouver la meilleure solution !

En savoir plus sur l'activité de consultant

Quelles formations pour devenir consultant en ingénierie ?

Le métier de consultant en ingénierie n’est pas réglementé. Vous n’avez donc aucune obligation de diplôme.

Cependant, rappelons que l’ingénieur est un expert dans son domaine. L’acquisition de toutes ces compétences passe par une formation longue : les consultants ont généralement un niveau de formation Master (bac +5) à doctorat (bac +8), dispensées dans des IEP, universités, grandes écoles, écoles d’ingénieurs, etc. 

Au-delà de cette formation essentielle, il est aussi fortement conseillé d’avoir à son actif quelques années d’expérience qui vous apporteront de la légitimité auprès de vos futurs clients.

Quelles qualités pour s’installer en tant qu'ingénieur consultant ?

Devenir un expert dans son domaine nécessite des connaissances solides, mais vous devrez également démontrer de nombreuses qualités pour devenir un consultant efficace. 

L’écoute et l’esprit d’analyse seront parmi vos points forts : vous devrez en effet parfaitement cerner les besoins de votre client pour éviter erreurs ou solutions inadaptées. 

Il vous faudra aussi savoir faire preuve de pédagogie. Si vous connaissez votre secteur sur le bout des doigts, ce n’est pas forcément le cas de votre client. Patience, sens de la diplomatie et de la communication seront vos maîtres-mots pour faire comprendre vos préconisations. Vous serez ainsi sûrement amené à intervenir lors de réunions, voire les animer. 

Cultivez votre curiosité ! C’est en continuant à vous intéresser aux avancées de votre domaine que vous resterez apte à apporter de la nouveauté dans les entreprises.  

Nos conseils pour vous lancer en tant qu’ingénieur consultant

Vous avez envie de vous lancer dans l’aventure de la micro-entreprise ? Découvrez nos conseils pour bien démarrer.

Protégez-vous avec une assurance

En tant qu’auto-entrepreneur, vous exercez en votre nom propre. En d’autres termes, si vous causez du tort à un client, c’est votre responsabilité personnelle qui est engagée. 

Un retard sur un projet qui cause une perte financière, un dégât provoqué sur un matériel… un accident est vite arrivé et il est donc préférable de se mettre à l’abri. 

La responsabilité civile professionnelle vient vous protéger de ce risque, en proposant notamment une assistance juridique en cas de litige. Elle n’est pas obligatoire, mais votre profession touchant à la stratégie même de vos clients, elle est fortement conseillée.

À noter que certains assureurs comme Simplis proposent désormais des RC Pro adaptées au petit budget des micro-entrepreneurs. N'hésitez pas à demander des devis !

Tout savoir sur la RC Pro

Provoquez des opportunités

Au moment de la création de votre micro-entreprise, n’hésitez pas à parler de votre projet autour de vous : des personnes de votre réseau professionnel vous permettront peut-être de décrocher vos premières missions. Vous trouvez votre carnet d’adresses peu rempli ? 

N’hésitez pas à créer de nouvelles occasions :

  • les  associations professionnelles peuvent vous permettre de nouer de nouveau contacts entre afterworks et conférences thématiques
  • l’association d’anciens élèves de votre formation est aussi une ressource à exploiter : vous pouvez y adhérer et participer aux événements organisés pour distribuer votre carte de visite.

Prouvez votre expertise

Pour accroître votre visibilité, un profil Linkedin est indispensable.  Sur ce réseau, vous pourrez créer de nouvelles relations et prouver votre expertise. 

Après avoir optimisé votre profil et mis en valeur votre CV, faites-vous remarquer :

  • en commentant avec pertinence des posts sur des sujets que vous maîtrisez
  • en écrivant des articles apportant un point de vue nouveau sur des problématiques récurrentes

Notre guide complet LinkedIn

Vous êtes prêt à vous lancer ? N’hésitez pas à contacter les équipes du Portail Auto-Entrepreneur pour gagner du temps en étant accompagné dans la création de votre micro-entreprise.

JE DEVIENS CONSULTANT EN INGÉNIERIE.

L’article "Consultant en ingénierie"  a été noté 4,8 sur 5 sur 6 avis d'internautes.

L'article vous a intéressé ? Faites-le nous savoir !