4 étapes pour valider ses droits à la retraite... en toute simplicité

Enfin ! Vous êtes devenu auto-entrepreneur et êtes prêt à commencer votre activité. Cependant, vous vous demandez comment valider vos droits à la retraite, vers quel service vous diriger, et quelles informations vous concernent. Portail auto-entrepreneur récapitule les tenants et aboutissants de l'assurance vieillesse pour vous et vous offre même 5 astuces pour valider vos droits à la retraite.

4 étapes pour valider ses droits à la retraite... en toute simplicité

Enfin ! Vous êtes devenu auto-entrepreneur et êtes prêt à commencer votre activité. Cependant, vous vous demandez comment valider vos droits à la retraite, vers quel service vous diriger, et quelles informations vous concernent.
Portail auto-entrepreneur récapitule les tenants et aboutissants de l'assurance vieillesse pour vous et vous offre même 5 astuces pour valider vos droits à la retraite.
 

Savoir à quelle caisse vous êtes affilié

Avant toute chose, sachez que vous ne dépendrez pas de la même caisse selon votre activité, qu'il s'agisse d'une activité principale ou complémentaire, une profession libérale, artisanale ou commerciale. En vous déclarant en tant qu'auto-entrepreneur, vous êtes automatiquement affilié à une caisse, et n'avez donc pas à faire de démarches additionnelles. De plus, vous payez vos cotisations directement à l'Urssaf qui se charge de répartir entre chaque caisse.

Voici les 2 cas de figure possibles (que votre activité d'auto-entrepreneur soit principale ou complémentaire) :

Vous exercez une activité artisanale ou commerciale, et êtes donc affilié auprès du Régime Social des Indépendants (RSI) qui vous valide vos droits à la retraite en fonction de votre chiffre d'affaires. Attention: vous serez aussi affilié au RSI si vous exercez une des activités libérales suivantes: exploitant d'auto école, activité en lien avec les médecines douces (ex : sophrologue), activité de pratique des arts divinatoires (ex : tarologue).

Vous exercez une activité libérale et êtes donc affilié auprès de la Caisse interprofessionnelle de Prévoyance et d'Assurance vieillesse (Cipav) qui vous valide vos droits à la retraite en fonction de votre chiffre d'affaires

Si votre activité d'auto-entrepreneur est complémentaire, vous validerez vos droits complémentaires à la retraite avec la Cipav ou le RSI tout en validant des droits à la retraite avec le régime de votre activité principale.

 

Prévoir les trimestres de retraite validés en fonction de votre chiffre d'affaires

Pour valider vos trimestres de retraite, vous devez réaliser un chiffre d'affaires minimum qui dépend de l'activité exercée : 

Organisme de retraite
Activités
CA à réaliser pour un trimestre retraite validé
CA à réaliser pour 2 trimestres retraite validés
CA à réaliser pour 3 trimestres retraite validés
CA à réaliser pour 4 trimestres retraite validés
RSI
Ventes de marchandises (BIC)
4 930 €
9 857 €
14 788 €
19 716 €
Prestations de services (BIC)
2 859 €
5 717 €
8 577 €
11 435 €
Prestations de services (BNC)
2 166 €
4 332 €
6 498 €
8 663 €
CIPAV
Activités libérales (BNC)
2 166 €
4 332 €
6 498 €
8 663 €


BIC : Bénéfices industriels et commerciaux
BNC : Bénéfices non commerciaux

 

Connaître les limites de votre assurance vieillesse

Malgré la simplicité du statut d'auto-entrepreneur, les démarches administratives se font souvent au cas par cas, tant les exceptions et les règles sont nombreuses. Cependant, connaître les prestations auxquelles vous avez droit peut vous permettre de planifier votre pension retraite en toute sérénité.

Sachez que le statut d'auto-entrepreneur n'est pas idéal pour valider des droits de retraite si vous exercez à titre exclusif. En effet, si vous ne pouvez valider vos trimestres de retraite lors d'une année à cause d'un chiffre d'affaires insuffisant, vous retardez votre départ en retraite à taux plein.

Si vous êtes retraité et auto-entrepreneur, vous n'augmenterez que très peu votre pension de retraite. Cependant, votre chiffre d'affaires en tant qu'auto-entrepreneur constitue un complément confortable à votre pension.

Si vous êtes salarié et auto-entrepreneur, vous sécurisez votre départ en retraite en validant vos trimestres sans risques (même si vous ne faites pas de chiffre d'affaires, vous continuez à valider vos droits à la retraite avec votre activité de salarié).

 

Contacter votre caisse pour valider vos trimestres

Vous dépendez du RSI pour votre assurance vieillesse

  1. Allez sur le site internet du RSI
  2. Accédez à « Mon compte » à l’aide de votre numéro de Sécurité sociale et de votre mot de passe
  3. Bénéficiez des informations relatives à vos cotisations dans le téléservice «Mes cotisations »
  4. Retrouvez dans « Synthèse du compte » le solde de votre compte et le détail des cotisations par période
  5. Retrouvez vos déclarations de chiffre d’affaires et consultez le montant des versements effectués
  6. Téléchargez les attestations de marché public, de vigilance et de contribution à la formation professionnelle


Vous dépendez de la CIPAV pour votre assurance vieillesse

  1. Allez sur le site internet de l'auto-entrepreneur
  2. Accédez à votre espace sécurisé à l’aide de vos Siret, nom, prénom et mot de passe.
  3. Consultez les dates limites pour effectuer vos déclarations (exigibilités) et la situation de votre compte en ligne (déclarations archivées, solde de votre compte, versements effectués…).
  4. Echangez avec votre Urssaf, formulez vos demandes (informations pratiques, législation…) et accédez à votre boîte aux lettres.
  5. Imprimez vos attestations d’immatriculation, fiscale, de marché public, de vigilance et prochainement de contribution à la formation professionnelle.

 

A retenir

Vous ne pouvez pas valider plus de 4 trimestres de retraite par an.

 

Les outils:

Le simulateur de retraite

 

Publié le 20/05/2014

 

L’article "4 étapes pour valider ses droits à la retraite... en toute simplicité" a été noté 0 sur 5 sur 0 avis d'internautes.

L'article vous a intéressé ? Faites-le nous savoir !