Découvrez tous les tuyaux pour devenir plombier auto-entrepreneur

Découvrez tous les tuyaux pour devenir plombier auto-entrepreneur

22 novembre 2018

Une chaudière en panne, une fuite d’eau que vous ne parvenez pas à maîtriser, une installation à rénover ou vérifier ? Voici quelques situations où les compétences d’un plombier-chauffagiste seront indispensables ! Et si vous faites partie de ceux pour lesquels la plomberie n’a plus de secrets, sachez qu’il est possible d’exercer cette profession en auto-entreprise. Découvrez ici toutes les informations nécessaires pour créer et lancer votre activité.

Plombier auto-entrepreneur : les informations clés

    Le Centre de Formalités des Entreprises (CFE) est la Chambre de Métiers et de l'Artisanat 

    Le code APE est généralement :  43.22 - Travaux de plomberie et d'installation de chauffage et de conditionnement d'air

    Le plafond de chiffre d'affaires à ne pas dépasser est de : 70 000 € 

    Rémunération mensuelle : de 30 à 60 € en moyenne par heure

    Le montant des cotisations sociales à payer est de : 22 % de votre CA

Le métier de plombier-chauffagiste en quelques mots

Expert des installations à canalisations, le plombier-chauffagiste intervient dans différentes situations :

  • le dépannage et les réparations

  • les installations neuves dans le cas de construction ou de rénovation

  • le remplacement d’installations existantes

Il installe, rénove ou répare aussi bien auprès des particuliers que des entreprises. Il peut aussi s’il le souhaite répondre à des appels d’offre dans le cadre de marchés publics.

Le plombier-chauffagiste est également un professionnel polyvalent. Touche-à-tout, il pourra avoir des compétences en maçonnerie et électricité. Il sera aussi amené à installer des équipements très variés comme des radiateurs, des chaudières ou encore des chauffe-eau fonctionnant au gaz, fuel, charbon, bois ou solaire. C’est également à lui que l’on fera appel pour l’entretien ou la pose d’équipements sanitaires (lavabo, baignoire, douche…).

Quelles sont les obligations d’un plombier ?

Une profession réglementée

Pour exercer le métier de plombier, vous devrez être titulaire d’un des diplômes suivants :

  • CAP installateur sanitaire ou installateur thermique

  • BEP technique des installations sanitaires

  • Brevet professionnel d’équipement sanitaire

  • Bac pro spécialité énergie

  • Diplôme ou du titre de niveau égal ou supérieur homologué ou enregistré lors de sa délivrance au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) et délivré pour l'exercice du métier (consulter le RNCP)

Vous pourrez aussi exercer sans diplôme mais, dans ce cas, si vous souhaitez vous installer à votre compte, il vous faudra justifier d’une expérience de 3 ans minimum dans le domaine.

À noter que le Stage de Préparation à l’Installation auquel vous étiez soumis en tant qu’artisan devient facultatif à compter du 1er janvier 2019. Pour en savoir plus sur cette réforme, consultez notre article sur la loi PACTE.

Souscrire des assurances

En tant que professionnel du bâtiment, vous aurez l’obligation de souscrire deux assurances :

  • une responsabilité civile professionnelle : elle intervient dès lors qu’un dommage est constaté par un tiers et causé dans le cadre de votre activité professionnelle et de vos prestations.

  • une assurance ou garantie décennale : elle assure la réparation des dommages pouvant affecter un ouvrage, jusqu’à 10 ans après la fin officielle des travaux.

Les autres obligations

N’oubliez pas également que vous devrez  :

  • annoncer vos prix avant la réalisation des travaux

  • adresser un devis pour toute prestation dépassant 150 €

  • fournir une facture à votre client

  • respecter les normes en vigueur, notamment si vous effectuez des travaux de plomberie sanitaire

Bon à savoir

Depuis le 1er janvier 2011, tout professionnel confronté à un risque électrique, qu’il soit ou non électricien, doit suivre une formation sur la sécurité relative à l’électricité. Les plombiers sont concernés par cette obligation. À noter qu’il existe différentes catégories d’habilitation selon la profession et le degré d'exposition au risque.

Quelles qualités doit posséder un plombier ?

Outre ses compétences et connaissances professionnelles, le plombier doit aussi posséder certaines qualités personnelles pour exercer et réussir en auto-entreprise :

  • être en bonne condition physique :  le matériel à manipuler est parfois lourd et vous devrez parfois rester de longues minutes dans des positions très inconfortables. Les installations ne sont en effet pas toujours à hauteur d’homme et les fuites ou pièces à changer sont rarement dans des endroits faciles d’accès.

  • faire preuve de souplesse et d’organisation : les gros chantiers peuvent parfois être entrecoupés d’interventions plus petites mais nécessitant d’être réalisées rapidement. Apprendre à s’adapter à la diversité des demandes est essentiel.

  • faire preuve d’un bon relationnel et d’une communication efficace et agréable : il en va de la fidélisation des clients et de votre réputation. Expliquer clairement d’où venait le problème, comment vous l’avez résolu et donner des conseils pour éviter une récidive sont des phases indispensables pour espérer être rappelé et recommandé à l’entourage.

  • se montrer disponible : les interventions peuvent avoir lieu à n’importe quel moment de la journée et de manière parfois imprévues.

Nos conseils pour réussir comme plombier en auto-entreprise

Faites-vous labelliser RGE

À demander auprès de l’organisme de certification après une formation spécifique, le label « RGE » (Reconnu Garant de l’Environnement) permet à vos clients particuliers de bénéficier des aides financières du gouvernement le cas échéant. S’il est certes coûteux, ce label peut toutefois vous permettre de décrocher certains contrats que vous ne pourriez pas honorer sans lui.

Trouvez de bons partenaires

Pour vous lancer, rien de mieux que d’établir des partenariats avec d’autres professionnels. Cela vous permettra peut-être de travailler en collaboration avec eux ou d’être recommandé auprès de leurs clients en cas de besoin. Attention toutefois à vous assurer de la qualité des prestations de vos partenaires.

Pensez aussi aux autres plombiers ! Vous pourrez ainsi peut-être partager des astreintes pour répondre aux demandes urgentes les soirs et week-ends ou déléguer pendant vos vacances pour avoir un rythme de vie plus calme.

Communiquez sur vos prestations

Un site internet, un flyer ou une simple inscription dans les annuaires, pensez à soigner votre communication locale pour mettre votre entreprise en avant. Si cette phase de démarchage peut s’avérer longue, elle est toutefois nécessaire pour parvenir à vous implanter dans votre secteur géographique.

Vous avez désormais toutes les informations nécessaires en main. Il ne vous reste plus qu’à vous lancer !

L’article "Découvrez tous les tuyaux pour devenir plombier auto-entrepreneur"  a été noté 3.61 sur 5 sur 18 avis d'internautes.

Démarrez votre auto-entreprise en ligne
Le moyen le plus simple et rapide pour devenir auto-entrepreneur
DEVENIR AUTO-ENTREPRENEUR