Les assurances des auto-entrepreneurs

Selon son secteur d’activité, un entrepreneur peut être obligé de souscrire certaines garanties tandis que d’autres sont fortement conseillées.

Les assurances des auto-entrepreneurs

 

 

 

 

 

Assurance professionnelle obligatoire

La responsabilité civile personnelle ne couvre pas un auto-entrepreneur des risques liés à son activité professionnelle. C’est la raison pour laquelle la loi exige de certains métiers une assurance responsabilité civile professionnelle. C’est le cas des secteurs réglementés, des professions libérales et particulièrement des artisans du bâtiment. Pour ces derniers, on parle de responsabilité civile professionnelle décennale (ou garantie décennale). Pour savoir si son activité doit être assurée ou non, un auto-entrepreneur peut s’informer directement auprès de la chambre consulaire. Si l’assurance professionnelle est obligatoire, cela doit être mentionné explicitement sur les devis et les factures émises par l’auto-entreprise.
 

Assurance professionnelle facultative mais conseillée

Pour les autres métiers, l’assurance responsabilité civile professionnelle n’est pas obligatoire. Quoi qu’il en soit, elle est fortement recommandée dans la mesure où la garantie responsabilité civile personnelle ne protège pas l’assuré des éventuels dommages qu’il peut causer dans le cadre de son activité.

Une assurance adaptée lui permet d’être couvert. La compagnie prend en charge les réparations financières des préjudices corporels, matériels et immatériels occasionnés soit par lui, soit par les produits qu’il vend, fabrique ou répare. Cette assurance est d’autant plus intéressante pour les auto-entrepreneurs dont le métier comporte des risques élevés comme les déménageurs, les agents de surface ou encore les coiffeurs. Il n’est pas rare de voir des appels d’offres qui exigent une assurance responsabilité civile professionnelle.

 

Comment choisir son assurance professionnelle ?

L’assurance professionnelle a un coût. C’est la raison pour laquelle il est important de bien définir ses besoins et de choisir la couverture qui correspond au mieux à son activité. Pour cela, il faut prendre en compte la nature des risques couverts et ajuster les montants selon les risques encourus.

Un auto-entrepreneur qui transporte des marchandises périssables doit adapter sa couverture en conséquence pour être protégé, notamment contre une panne du matériel réfrigérant.

Par ailleurs, il existe des organismes spécialisés qui proposent des contrats sur mesure pour les auto-entrepreneurs qui exercent dans des activités particulières. Pour en savoir plus, il est conseillé de se rendre auprès des organisations professionnelles de ces secteurs.

Sinon, l’auto-entrepreneur a aussi intérêt à protéger sa personne contre les aléas de son métier si celui-ci comporte des risques accrus. Certains contrats incluent la prévoyance et une retraite complémentaire.

 

Publié le 11/09/2015

 

L’article "Les assurances des auto-entrepreneurs" a été noté 0 sur 5 sur 0 avis d'internautes.

L'article vous a intéressé ? Faites-le nous savoir !