Quelles assurances en auto-entreprise ?

Quelles assurances en auto-entreprise ?

2 octobre 2018

Si gérer une auto-entreprise rime avec liberté, cela signifie également que vous devenez responsable des dommages causés par le biais de votre activité professionnelle. Pour protéger vos biens et vous-même, il est donc vivement recommandé de souscrire certaines assurances. Nous faisons le point !

Assurer les biens et l’activité

L’assurance multirisque

Si votre activité nécessite l’utilisation d’un local dédié, il est indispensable de l’assurer avec une garantie multirisque. Celle-ci prend en charge les réparations ou le remplacement de votre matériel en cas de sinistre : actes de vandalisme, vol, incendie, inondation…

Si, comme beaucoup d’auto-entrepreneurs, vous pratiquez votre activité depuis votre domicile, sachez que votre assurance habitation ne prendra pas en charge les dégâts causés sur votre matériel professionnel. Ainsi si votre bureau ou votre atelier est installé dans votre maison, il vous faudra soit souscrire des garanties complémentaires sur votre contrat, soit souscrire un contrat spécifique

Assurance perte d’exploitation

Si l’assurance multirisque est presque indispensable, elle ne couvre malheureusement pas tout !

Votre atelier a été détruit par un incendie et vous ne pouvez plus travailler ? La multirisque prendra certes en charge les frais de réparation, mais ne vous indemnisera pas pour la perte liée à la mise en suspens de votre activité. En effet, même si vous êtes dans l’incapacité de travailler, vous aurez tout de même certaines charges à régler et des commandes à honorer.

Pour garantir cela, vous pouvez souscrire une assurance perte d’exploitation. Garantie complémentaire à la multirisque ou nouveau contrat, cette assurance permet d’être indemnisé, par exemple, pour :

  • la location d’un nouveau local pour continuer l’activité en attendant la rénovation des locaux habituels

  • les charges fixes qui continuent de courir

Cela vous permet donc de limiter considérablement l’impact du sinistre sur la situation financière de l’entreprise, et de ne pas perdre vos clients en mettant votre activité en suspens.

Une assurance voiture adaptée

Si vous vous déplacez souvent ou que vous transportez régulièrement du matériel de valeur dans votre véhicule, il est conseillé d’opter pour une assurance voiture professionnelle. En cas d’accident, celle-ci vous indemnisera, non seulement des dommages causés sur vous et votre véhicule, mais aussi sur la perte de stock ou matériel que vous transportiez à ce moment-là.

L’assurance voiture professionnelle est beaucoup plus onéreuse qu’une assurance voiture personnelle. C’est pourquoi il vous faudra peser le pour et le contre avant de la souscrire.

L’assurance de votre responsabilité

Une responsabilité civile professionnelle

À l’image de la responsabilité civile personnelle qui prend en charge les dommages que vous pouvez causer aux autres, la responsabilité civile professionnelle (RC Pro) couvre tous les dommages causés à des tiers par le biais de votre activité :

  • soit pendant votre prestation

  • soit après la livraison d’un produit ou article défectueux.

On peut citer par exemple un client qui se blesse avec votre matériel, un incendie dans vos locaux qui se propage dans des habitations voisines ou encore une intoxication alimentaire suite à  un produit acheté chez vous.

À noter que la RC Pro est obligatoire pour certaines professions. Voici une liste non exhaustive des domaines d’activités concernés :

  • Santé et bien être

  • Construction, BTP, Habitat

  • Automobile

  • Transport

  • Sport, loisirs, culture

  • Intermédiaire en assurance, conseiller financier

Sachez également que depuis le 19 juin 2014, les auto-entrepreneurs ayant l'obligation pour leur activité de souscrire à une assurance professionnelle, doivent indiquer sur leurs factures et leurs devis :

  • l'assurance professionnelle qu'ils ont souscrite au titre de leur activité

  • les coordonnées de l'assureur et du garant

  • la couverture géographique de leur contrat ou de leur garantie

La garantie décennale

Tout constructeur (entrepreneur, promoteur immobilier, lotisseur, maître d'œuvre, architecte, technicien, bureau d'étude, ingénieur-conseil)  est dans l’obligation de souscrire une garantie décennale (ou assurance de responsabilité civile décennale). Celle-ci assure la réparation des dommages pouvant affecter un ouvrage, jusqu’à 10 ans après la fin officielle des travaux, sans attendre une décision de justice.

Si vous êtes soumis à cette obligation, sachez que vous devrez remettre à votre client ou le maître d’ouvrage un justificatif de votre garantie décennale, avant même le début des travaux.

Le coût de cette assurance est assez élevé et dépendra de multiples paramètres : taille de l’entreprise, procédés mis en oeuvre, étendue des garanties… N’hésitez à demander plusieurs devis !

La protection juridique

La protection juridique ne sera pas indispensable pour toutes les activités, mais peut s’avérer bienvenue dans certaines situations.  

Elle sera particulièrement conseillée pour toutes les activités qui impliquent des risques de conflit avec un client ou sa famille suite à un accident par exemple. On peut citer les métiers de :

  • guide en montagne

  • chauffeur de taxi, traiteur

  • moniteur de ski

  • ...

Au-delà de la prise en charge des frais, la protection juridique vous offre généralement un accompagnement complet en essayant de trouver les meilleures solutions pour vous comme pour votre client. Si vous avez un doute, quelle que soit la situation, une plateforme téléphonique est le plus souvent mise à votre disposition pour répondre à vos questions d’ordre juridique.

Des packs "tout compris"

Saviez-vous que certaines assurances proposent des formules comprenant plusieurs garanties (responsabilité civile professionnelle, multirisque, protection juridique...) ? Pensez à bien vous renseigner et demander des devis afin de faire le meilleur choix.

La question des assurances est une vraie problématique pour les auto-entrepreneurs. En effet, si elles garantissent une certaine sécurité, elles génèrent également un coût non négligeable, surtout lorsqu'on débute une activité avec de petits moyens. Pensez donc à bien faire le tri entre les assurances nécessaires et celles qui seront superflues, en fonction de votre type d’activité et votre situation personnelle.

L’article "Quelles assurances en auto-entreprise ?"  a été noté 3.39 sur 5 sur 18 avis d'internautes.