Vers une digitalisation du monde du travail

Après le succès fulgurant des NTIC (Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication), on assiste maintenant à la vulgarisation du mot « digitalisation ». Les générations Z et Y connaissent déjà ce concept qui consiste à digitaliser l’entreprise, avec toutes les technologies et formations qui y sont rattachées.

Vers une digitalisation du monde du travail

 

 

 

 

 

L’ère de la transformation digitale

Le monde a changé en 20 ans. Les NTIC et internet ont révolutionné le comportement des consommateurs, des fabricants, des revendeurs, du marché boursier, de l’économie, etc. Les réseaux sociaux comme Facebook, Twitter, Viadeo, ou encore Linkedin ont influencé ce changement de l’offre et de la demande.

Toutes ces mutations imposent des adaptations au sein de l'entreprise, des dirigeants au personnel le moins qualifié. Les stratégies doivent désormais tenir compte des opportunités de rentabilité sur toutes les « places de marché ». Ceci est la digitalisation de l’entreprise et elle ne se résume pas à la présence dans les réseaux sociaux ou sur les sites professionnels.

Loin d’être un projet éphémère, il s’agit d’un processus continu que chaque dirigeant doit maîtriser et appliquer dans toutes les branches de la structure : s’équiper et apprendre à utiliser les meilleurs outils technologiques, booster la « Recherche & développement », se faire aider pour subsister face à une concurrence protéiforme.

 

Une obligation indirecte

La digitalisation touche toutes les activités. Le succès des start-up est poussé par une plus grande maîtrise de la technologie que les grands groupes de plus de 50 ans. Les règles ont changé et la notoriété ne se juge plus sur l’ancienneté. Un nouveau poste rattaché directement à la direction générale est né : le "responsable de la transformation digitale".

Une étude du MIT conclut que les entreprises les plus matures sur la transformation digitale sont 26% plus performantes que la moyenne en Bourse. Elle révèle également que le bien-être et la satisfaction au travail sont plus développés chez ceux qui ont sur accroitre leur indice de transformation.

Pourquoi ? Le gain de temps et l’efficacité, rien que par la mise en réseau des données professionnelles ou la gestion des ressources humaines, contribuent grandement à la performance de l’entreprise. La réussite de cette stratégie n’est plus à prouver chez les auto-entreprises du numérique, mais devrait inspirer les entrepreneurs qui veulent se lancer. En effet, ils n’ont plus à « transformer » mais à « mettre en place ».

 

Publié le 24/03/2015

 

L’article "Vers une digitalisation du monde du travail" a été noté 0 sur 5 sur 0 avis d'internautes.

L'article vous a intéressé ? Faites-le nous savoir !