Marlène, slasheuse passionnée et déterminée

Marlène, slasheuse passionnée et déterminée

28 novembre 2018

Quand certains se spécialisent dans une activité, d’autres préfèrent ne pas choisir pour vivre pleinement toutes leurs passions. C’est le choix osé qu’a fait Marlène, « job trotteuse » et rêveuse. Elle nous parle d’elle, de son amour pour le voyage et de son auto-entreprise aux nombreuses facettes.

« Tout est possible à qui rêve, ose, travaille et n’abandonne jamais ». C’est avec cette citation du réalisateur Xavier Dolan, reprise depuis par l’humoriste et chroniqueur Panayotis Pascot, que Marlène aime décrire sa philosophie de vie.

Alors qu’elle n’est encore qu’une enfant, elle se passionne déjà pour le voyage et les primates. Son premier rêve ? Devenir soigneuse de chimpanzés.  Portée par cette envie, elle se rendra pour la première fois sur un continent qui depuis lors lui colle à la peau : l’Afrique.

Puis après des études dans le tourisme et des jobs qui lui ont permis de découvrir l’Angleterre, la Bulgarie, la Tunisie et le Maroc, elle rentre à Paris et décroche un premier CDI. Une expérience peu concluante pour cette grande rêveuse qui ressent une furieuse envie de bouger.

Alors qu’elle s'était rendue au Congo quelques années auparavant, elle décide donc de partir en Namibie et de voyager pour découvrir l’Afrique australe. Elle rentrera toutefois à Paris peu de temps après pour rejoindre celui qui deviendra son mari. Une phase de sédentarité parisienne suivra alors, avec un nouveau contrat de travail signé, puis la naissance de sa fille.

Toutefois, l’envie de repartir ne quitte pas Marlène et cette fois-ci, c’est en famille qu’elle décolle vers l’Afrique du Sud, pays où elle a déniché un travail. Mais en raison de soucis personnels, elle rentrera au bout de seulement quelques mois. Une situation compliquée que Marlène vit assez mal mais qu’elle décrit aujourd’hui comme une chance de remise en question. Si cette expérience salariale s’est soldée par un échec, elle lui a en effet permis de prendre conscience de son besoin d’indépendance.

C’est alors par hasard qu’elle découvre un organisme privé qui propose un programme d’accompagnement pour apprendre à mieux se connaître, dépasser ses blocages et donner du sens à son parcours professionnel. Au gré des ateliers en groupes et des discussions avec les autres participants, Marlène affirme avoir énormément appris sur elle-même.

« Pour la petite histoire, un jour j’ai reçu une newsletter où était posée la question : “Est-ce que votre travail a du sens pour vous ?” La formule “A du sens” m’a fait comprendre que non, je ne me retrouvais plus dans mon travail. J’ai donc cliqué sur le lien et ai découvert cet organisme ! ».

Six semaines d’échange et de réflexion durant lesquelles germe l’idée des « portraits de rêveurs », projet qui la mobilise depuis octobre 2016 et que vous pouvez découvrir ici.

L’une des missions données par le collectif était en effet la suivante : choisir une compétence et la développer pendant 30 jours pour donner encore plus de sens à son quotidien. Marlène opte alors pour la photographie, et plus précisément le portrait, technique avec laquelle elle ne sent pas particulièrement à l’aise. Son challenge ? Prendre une photo par jour pendant un mois !

Le support étant posé, le thème lui viendra naturellement : est-elle la seule à accorder tant de place à ses rêves ou les autres souhaitent-ils eux aussi donner du sens à leur existence ? Elle décide alors de photographier des personnes, qui le temps d’un cliché, acceptent de lui confier leur plus grande envie.

« C’est un projet qui m’a vraiment émue. Après les 30 jours et donc les 30 portraits, j’ai décidé de continuer. C’est un projet très personnel et je ne pensais pas que les gens pourraient s’intéresser à ça ! ».

C’est ensuite en avril 2017 que Marlène décide de tenter l’aventure de l’indépendance en créant son auto-entreprise. Impossible toutefois pour elle de déterminer une activité précise et donc de faire des choix ! Qu’importe, elle combinera ses passions pour offrir une multitude de services à ses futurs clients. La voilà désormais pluri-active ou plutôt « slasheuse », terme anglais qui désigne ceux qui décident d’exercer plusieurs métiers en même temps.

Ainsi, ce n’est pas un, mais trois domaines de compétences que Marlène met à disposition de ses clients, autour d’un même fil conducteur : le voyage.

Elle gère tout d’abord une partie commerciale et représente ses clients (agence et hôtels basés à l’étranger) sur le marché francophone.

Elle est également rédactrice web et blogueuse voyage, compétences qui viennent étoffer son offre professionnelle. Elle s’est d'ailleurs fait un nom parmi la longue liste de blogueurs voyageurs que l’on connaît en France grâce à son blog La Girafe qui vole.

Elle est enfin photographe et vidéaste, ce qui lui permet de proposer différents contenus promotionnels à ses clients.

Le choix de l’auto-entreprise fut aussi celui de la liberté. Les démarches administratives simplifiées, l’obtention de l’ACCRE qui lui permet de payer moins de cotisations sociales et la flexibilité de son temps de travail sont en effet autant d'éléments qui ont simplifié la mise en place de son activité.

Elle n’est partie de rien lorsqu’elle s’est lancée, si ce n’est quelques contacts de ses anciennes expériences et elle travaille d’arrache-pied encore aujourd’hui pour continuer à apprendre. Comptabilité, prospection, rien n’est joué, elle le sait, mais sa détermination et la passion qui la caractérisent lui permettent de vivre pleinement son aventure.

À l’image de la citation de Xavier Dolan, Marlène ose et se laisse porter par sa curiosité pour aller à la rencontre des autres. C’est d’ailleurs ainsi qu’elle a rencontré une éditrice qui lui a donné l’opportunité d’écrire un guide touristique publié cette année.

« Le but c’est vraiment de garder sa curiosité et se sentir inspiré. Aller au cinéma, dans des salons, participer à une soirée de lancement d’un nouveau bouquin, etc… Il faut rencontrer des gens parce que c’est par le biais de ces gens que de nouvelles opportunités se créent. »

Vous l’aurez compris, si Marlène est une optimiste passionnée et tournée vers les autres, elle est également convaincue que les rêves, s’ils sont permis, ne peuvent toutefois se concrétiser que si on s’en donne les moyens. Une belle leçon de vie pour tous les porteurs de projet !

Pour découvrir un peu plus l’univers de Marlène :

Son blog voyage La Girafe qui vole

Son instagram La Girafe qui vole

Son guide touristique : Cape Town l’essentiel, Éditions Nomades, 2018

Crédits photographiques : Charline Photography

L’article "Marlène, slasheuse passionnée et déterminée"  a été noté 5.00 sur 5 sur 2 avis d'internautes.