Entretien avec Bruno Maltor, digital nomad et blogueur influenceur

Entretien avec Bruno Maltor, digital nomad et blogueur influenceur

1er août 2018

Shangaï, Lima, Manhattan et tant d'autres, Bruno Maltor ne compte plus les villes où il a fait escale pour son blog Votre Tour du Monde. Passionné par les voyages et la culture digitale, ce blogueur désormais célèbre livre au quotidien ses conseils et coups de cœurs aux nomades dans l'âme. Aujourd'hui dirigeant d'une SARL, il est lui aussi passé par l'auto-entreprise pour tester la viabilité de son projet. Retour sur sa success story !

Pourquoi avoir d’abord choisi l’auto-entreprise ?

“ Pour moi c’était le statut parfait pour débuter une activité sans prendre trop de risques. Ouvrir une auto-entreprise était simple, facile et efficace ! Tu peux faire les démarches en ligne, sans que l’on te demande 150 papiers. De cette façon, j’ai obtenu mon numéro de SIRET très rapidement et surtout sans prise de tête. Quand j’ai commencé à bloguer, je ne savais pas trop où j’allais. Le monde des influenceurs n’était pas encore aussi développé que maintenant. Impossible donc de savoir si ça allait marcher ou pas ! Le statut d'auto-entrepreneur m’a ainsi permis de tester mon projet plus sereinement. ”

Y a-t-il des formations incontournables pour se lancer dans le blogging ?

“ Non pas forcément. Selon moi, il n’existe pas de parcours type pour se lancer dans ce métier. Il faut simplement aimer apprendre et surtout faire preuve d’une grande motivation ! Que ce soit pour éditer des vidéos ou des photos par exemple, il faut accepter de chercher les informations sur internet. Moi par exemple, j’ai fait une école de commerce, mais pour mon blog sur Wordpress, j’ai appris à le gérer en autodidacte, en tapant “Comment installer Wordpress” sur Google. Au début, ca peut paraître difficile, puis la deuxième fois, ça l’est déjà moins et ainsi de suite. ”

La vie de digital nomad en trois mots ?

“ Pour moi, la polyvalence est le maître-mot de ce style de vie ! Il y a tellement de choses à faire quand on veut créer un blog de qualité. C’est assez impressionnant ! Je pense par exemple à la prise et l’édition de photos et de vidéos. J’ai dû aussi apprendre à parler devant une caméra, utiliser un drône, faire du community management sur les réseaux sociaux, de l’évènementiel aussi.

Je dirais ensuite la passion ! Beaucoup ne s’en rendent pas compte ou idéalisent ce métier dans un premier temps. Or il ne faut pas oublier qu’on travaille énormément ! Si au bout d’un mois, tu te lasses déjà du voyage, cela veut probablement dire que cette activité n’est pas faite pour toi.

Et enfin, le mot connecté. Nous le sommes en permanence, ce qui fait qu’on est sans arrêt sollicité. Les gens ne s’en rendent pas forcément compte ! Quand tu ne réponds pas à ta communauté, tu postes des stories ou tu regardes les réactions de tes abonnés sur ta dernière publication. Tu peux aussi t’occuper de la modération sur tes groupes, etc… ”

Travailler en voyageant : quels sont les avantages et les inconvénients ?

“ Le principal avantage qui me vient tout de suite à l’esprit, c’est la liberté, comme si le monde entier s’ouvrait à moi ! Je suis actuellement à Budapest mais demain, si je partais à Lisbonne, je pourrais travailler de la même manière ! La seule contrainte, ce sont les visas que je dois vérifier pour m’assurer d’avoir le droit de travailler dans le pays où je séjourne.

En revanche, il faut réussir à faire la différence entre le voyage que tu effectues dans le cadre de ton travail et celui que tu fais à titre personnel. La nuance est importante ! Par exemple, la Thaïlande du Sud est un spot assez connu pour les digital nomads. Si certains y sont en mode vacances et profitent des plages paradisiaques, d’autres sont là pour bosser ! La tentation d’en profiter est alors forte mais il faut savoir la gérer.

L’autre inconvénient est la difficulté de lier vie professionnelle et vie privée. Je travaille 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. Dans ces conditions, ce n’est pas toujours évident de voir ses amis ou même d’avoir une relation amoureuse ! ”

Un conseil pour se lancer ?

Faire au mieux pour être polyvalent au plus vite ! Le métier de blogueur est très exigeant même si on ne s’en rend pas vraiment compte de l'extérieur. De plus, le niveau a vraiment augmenté durant ces dernières années en terme de qualité de contenu, de créativité. Je déconseille aussi l’idée de se lancer sur un blog généraliste comme le mien, où finalement je parle un peu de tout ce qui touche au voyage. J’ai eu la chance d’avoir pu le faire, mais c’était à une époque où nous étions très peu nombreux dans ce domaine. Il y avait donc beaucoup de moins de concurrence. Aujourd’hui, je pense qu’il faut plutôt partir sur un blog avec une thématique bien particulière pour se démarquer de la masse. Par exemple le voyage en solo ou encore voyager avec un animal, etc… “

Qu’est-ce qui t’anime dans la vie ?

La passion au quotidien ! Je m’estime très chanceux d’avoir pu faire de mon goût pour le voyage un véritable métier. Comme je disais, j’ai fait une école de commerce. Je travaillais chez TF1 qui m’avait proposé un CDI à l’époque. Je l’ai refusé pour me lancer à 100 % sur mon blog. À ce moment-là, j’aimais mes collègues, l’ambiance, etc… mais je n’étais pas pleinement satisfait par ma vie professionnelle. L’idée de faire des powerpoints et des fichiers excel à longueur de journées ne me transportait pas.

Aujourd’hui je suis heureux de ce que je fais et de savoir que ça aide aussi d’autres personnes puisque je reçois souvent des messages de mes abonnés qui me remercient et me disent avoir découvert certains endroits grâce à moi.

Savoir que mon métier a du sens, c’est ça aussi qui m’anime au quotidien ! “

Une personnalité qui t’inspire ?

Mon grand-frère m’a beaucoup inspiré quand j’étais plus jeune. Il a fait des études supérieures et a réussi. Il était pour moi un modèle à suivre !  Dans le milieu anglophone, j’ai également beaucoup suivi Casey Neistat ces dernières années. C’est un très bon storyteller. Par le biais de ses vidéos, il arrive à te captiver et t’emmener avec lui où il veut. Sur Instagram, on trouve également beaucoup de galeries qui sont très inspirantes en terme de colorimétrie, de retouches photo et de prise de vue. Je ne pourrais pas citer une personne en particulier. Cependant, une chose est sûre : ce réseau social regorge de talents qui font un travail formidable  et qui peuvent t’inspirer pour ta propre création de contenus !

En tout cas, si vous êtes animé par une passion, foncez et lancez-vous, quel que soit le domaine. Créer un blog, ça coûte 30 € pour avoir un truc assez sympa ! Il ne faut donc pas hésiter. Pour ma part, j’ai tenté l’aventure il y a 6 ans, sans aucune prétention. Et aujourd’hui, je réussis à en vivre ! “

Pour suivre les aventures de Bruno Maltor :

Son blog Votre Tour du Monde

Son compte Instagram

Sa page Facebook

L’article "Entretien avec Bruno Maltor, digital nomad et blogueur influenceur"  a été noté 3.00 sur 5 sur 4 avis d'internautes.