Financer son auto-entreprise avec les microcrédits et prêts solidaires

Financer son auto-entreprise avec les microcrédits et prêts solidaires

Les microcrédits permettent à de nombreuses personnes de voir leur projet professionnel aboutir, notamment les auto-entrepreneurs exclus du système bancaire classique. Ils permettent ainsi de financer l'achat de matériels et équipements nécessaires au démarrage de l'activité. Découvrez comment obtenir un microcrédit et démarrer votre activité dans les plus brefs délais.


Sommaire

  1. Qu’est-ce qu’un microcrédit ?

    1. Le microcrédit personnel 

    2. Le microcrédit professionnel

  2. L’ADIE : l’organisme de référence

    1. Les mission de l'Adie

    2. Obtenir un micro crédit professionnel 

    3. Les prêts d'honneur de l'Adie

  3. La Nef, « en chemin vers la banque éthique »

  4. Autres solutions : les prêts solidaires

    1. Babyloan

    2. Younited Credit

    3. Microworld

  5. Le conseil de la rédaction

 

Qu’est-ce qu’un microcrédit ?

Le microcrédit est un dispositif financier destiné aux porteurs de projet de création d’entreprise ou de développement d’une activité économique exclus du système bancaire, de par le biais de leurs revenus trop faibles ou de l’incertitude de leur situation professionnelle.

Il existe deux types de microcrédit :

Le premier est à caractère personnel et est destiné à des personnes exclues du crédit bancaire telles que des personnes à faibles revenus, des allocataires de minima sociaux et chômeurs.

Le second dit professionnel est prévu pour accompagner des créateurs d’entreprises généralement sans emploi et exclus des circuits bancaires classiques.

Le saviez vous ?

En 2011 - selon les données de la Banque de France - 600 millions d’euros ont été prêtés sous forme de microcrédits pouvant être accordés aux auto-entrepreneurs notamment par divers organismes.

Le microcrédit personnel :

Le microcrédit personnel est un coup de pouce financier avec un taux d’intérêt situé entre 1,5 % et 4 % et pouvant être utilisé pour de multiples raisons :

  • L’achat ou l’entretien de votre véhicule

  • Une formation professionnelle, et pourquoi pas le Stage Préalable à l’Installation, obligatoire pour les artisans auto-entrepreneurs.

  • Un permis de conduire

  • Des frais d’hospitalisation

Le montant du prêt varie entre 300 € et 5000 € et va dépendre généralement de vos revenus. La durée du prêt est comprise entre 4 mois et 5 ans et peut être remboursé par anticipation.

Pour en faire la demande, l’entrepreneur devra se rapprocher non pas d’une banque mais d’un intermédiaire tel qu’un réseau d’accompagnement social.

Le microcrédit professionnel

Le microcrédit professionnel est un prêt accordé au créateur d’entreprise ou toute personne souhaitant développer son activité professionnelle. C’est une alternative non négligeable lorsque le système bancaire classique vous a refusé votre demande de prêt. Il est coutume de le voir associé à un accompagnement à la création ou au développement de l’entreprise du demandeur.

Le montant du prêt pouvant être accordé peut aller jusqu’à 10 000 € et sa durée de remboursement maximale généralement fixée à 4 ans.

 

L’ADIE : l’organisme de référence

L’Association pour le Droit à l’Initiative Economique est reconnue d’utilité publique. C’est en 1989 qu’elle voit le jour grâce à Maria Nowak, bien décidée à adapter le principe du microcrédit (inspiré de la Grameen Bank de Muhammad Yunus, Prix Nobel de la Paix 2006) à la France.

Les missions de l’ADIE :

  • Financer les créateurs d’entreprises et autres demandeurs d’emploi en leur prêtant jusqu’à 10 000 euros ("assortis de prêts d’honneur, primes ou avances remboursables de l’État ou des collectivités locales").

  • Accompagner les professionnels de A à Z, c’est-à-dire avant la création de leur entreprise mais aussi pendant et après.

  • Contribuer à améliorer "l’environnement institutionnel du microcrédit et de la création d’entreprise".

Obtenir un micro crédit professionnel

Trois critères permettent à l’Adie de décider de l’octroi (ou non) d’un microcrédit : le porteur de projet (compétences, expériences, motivation...), le projet en lui-même et bien entendu la capacité de remboursement du porteur de projet.

La décision se fait en deux étapes :

  • La première compte un ou deux entretiens avec un conseiller Adie ;

  • La deuxième consiste en une réunion entre le conseiller et le Comité de Crédit de l’association (salariés et bénévoles de l’Adie) afin de prendre la décision finale.

 

Une offre dédiée pour les auto-entrepreneurs !

L’Adie a développé une offre spéciale auto-entrepreneurs. Pour en savoir plus à ce sujet ou bien faire une demande de microcrédit, vous pouvez contacter l’association au 0 969 328 110 ou aller sur le site web Adie Connect

Les prêts d'honneur de l'Adie

En complément de leur offre de microcrédit, l'Adie propose également l'accès à des prêts d'honneur pouvant aller jusqu'à 3 000 € à taux 0 % ainsi que des primes (selon les régions).

Le prêt d'honneur est une aide accordée au créateur ou repreneur d'entreprise n'ayant pas suffisament d'apports financiers personnels afin de financer la création de son entreprise et ne disposant donc pas de garanties. C'est un véritable "coup de pouce" pour les auto-entrepreneurs n'ayant pas de visibilité sur leurs activités à moyen terme.

 

La Nef, « en chemin vers la banque éthique »

La Nef est une « coopérative financière qui offre des solutions d’épargne et de crédit orientées vers des projets ayant une utilité sociale, écologique et/ou culturelle ». Alors, si vous développez une entreprise ou une association de moins de 10 salariés et que votre activité respecte les critères de La Nef, vous pouvez vous tourner vers cette dernière pour obtenir une aide allant de 5 000 à 25 000 €.

Sachez que les avantages de passer par La Nef sont multiples : la demande se fait via un formulaire disponible en ligne puis les équipes de La Nef prennent contact avec vous pour notamment approfondir certains points. Vous bénéficiez des mêmes conditions financières que celles de l’offre de prêt classique de la Nef et vous n’avez besoin d’aucune garantie personnelle.

Pour en savoir plus : La Nef - La banque éthique

 

Autres solutions : les prêts solidaires

Grâce à la loi du 21 janvier 2010, les particuliers peuvent désormais faire des dons en ligne pour des projets de microcrédits. Une solution à envisager pour les auto-entrepreneurs ayant besoin d’une petite somme (pour du matériel, par exemple) ou encore pour ceux et celles qui souhaitent éviter diverses démarches (présentation du projet...).

Babyloan

Babyloan est en France la première plate-forme de micro-prêts solidaires. C’est à Arnaud Poissonnier que l’on doit cette idée qui lui vient lors d’un voyage au Tadjikistan en 2004. Il s’associe ensuite à Aurélie Duthoit, « entrepreneure dans l’âme ». En voyage ensemble à San Francisco, ils découvrent Kiva qui devient leur modèle pour Babyloan qui voit le jour en 2008. Désormais, les particuliers peuvent prêter de l’argent à des micro-entrepreneurs du monde entier.

Pour en savoir plus : Babyloan - Le microcrédit solidaire à travers le monde

Younited Credit

Younited Credit est une plate-forme internet « basée sur le modèle de "place de marché" [et qui] permet d’emprunter directement à [une] communauté d’investisseurs professionnels (particuliers, entreprises, assureurs, fondations, caisses de retraites, etc.) […] ». Pour un prêt de 5 000 euros, par exemple, vous remboursez 5 411,52 euros. 4905 euros vous sont versés, 411,52 euros d’intérêts sont reversés aux investisseurs et le reste à Younited Credit.

Pour en savoir plus : Younited Credit - Le crédit, au service de l'économie réelle

Microworld

MicroWorld est aussi une plate-forme - née en 2010 - de microcrédit en ligne. Particuliers, entreprises et fondations financent des micro-entrepreneurs du monde entier sous forme de prêts en ligne sans intérêts. « Faire reculer la pauvreté et favoriser le développement économique local » sont les principaux objectifs de Microworld sans oublier « démocratiser la microfinance et faire découvrir le microcrédit au grand public ».

Pour en savoir plus : Microworld - Le microcrédit solidaire

 

Le conseil de la rédaction

Le microcrédit possède de nombreux atouts et c’est une solution abordable pour les auto-entrepreneurs et auto-entrepreneuses exclus du système bancaire dit classique. Vous pouvez également utiliser ce mode de financement pour vous financer le Stage Préalable à l'Installation (SPI). Mais attention tout de même à bien préparer votre projet en établissant, par exemple, un business plan (aussi appelé plan d’affaire), un document très utile et qui vous permettra de mesurer l'importance de vos besoins et de vos coûts financiers.

 

L’article "Financer son auto-entreprise avec les microcrédits et prêts solidaires" a été noté 5 sur 5 sur 3 avis d'internautes.

L'article vous a intéressé ? Faites-le nous savoir !