3 questions sur le métier de chaudronnier

Connaissez-vous le métier de chaudronnier ? Envisagez-vous de créer votre propre entreprise en chaudronnerie ? Cette profession peu connue est pleinement accessible au régime de l'auto-entreprise.

3 questions sur le métier de chaudronnier

 

Vous êtes fraichement diplômé d’une formation en chaudronnerie ou souhaitez simplement en apprendre plus sur cette profession dans le cadre d’une reconversion ? Nous vous expliquons les tenants et aboutissants de ce métier en quelques questions !
 

 

Qu’est-ce que la chaudronnerie ?

Si la chaudronnerie est une branche industrielle très vaste qui couvre des activités très diverses (aéronautique, charpente, chimie, énergie, stockage…), le chaudronnier est lui un artisan qui travaille sur différents matériaux et a pour objectif de les transformer en structures à partir de plans déjà déterminés en amont. Le travail de chaudronnier nécessite des compétences diverses, à la fois pour la modélisation informatique des pièces à fabriquer, et pour l’utilisation des machines lourdes à utiliser.

Le métier de chaudronnier exige une rigueur dans le respect des normes de sécurité, ainsi qu’une précision remarquable pour parvenir à transformer les matériaux selon les plans donnés.

 

Quelles formations pour devenir chaudronnier ?

Différentes formations sont accessibles pour devenir chaudronnier. Vous pouvez passer par un Bac Pro technicien en chaudronnerie industrielle, technicien d’usinage, fonderie ou STI2D (Sciences et Technologies de l’Industrie et du Développement Durable).

Il existe des CAP (Certificat d’Aptitude Professionnelle) en réalisation en chaudronnerie industrielle, agent de maintenance des industries de matériaux de constructions et connexes, conducteur d’installations de production, outillages en moules métalliques, outillage en outils à découper et à emboutir.

Et enfin des BTS en conception et réalisation en chaudronnerie industrielle et en fonderie.

Vous pouvez devenir chaudronnier après une formation de deux ou trois ans, cependant il existe des diplômes d’ingénieur spécialisés en chaudronnerie après un Bac + 2, qui vous permettront d’accéder à des postes d’encadrement.

 

Pouvez-vous exercer en tant que chaudronnier auto-entrepreneur ?

Le métier de chaudronnier est très recherché par les entreprises, car il s’agit d’une profession encore méconnue dans laquelle il est difficile de trouver un ouvrier qualifié. Vous n’aurez aucune difficulté à trouver un emploi auprès d’une entreprise spécialisée en chaudronnerie ou dans une entreprise de l’industrie mécanique, de l’aéronautique et de la construction navale.

Le régime de l’auto-entrepreneur est parfois recommandé pour opérer une transition vers une entreprise individuelle cependant il faut rester très prudent dans sa démarche de création d’auto-entreprise, en se renseignant tout d’abord sur les investissements faits pour démarrer son auto-entreprise.

 

En savoir +

La fiche métier sur JcomJeune

 

Publié le 6 août 2014

 

Démarrer votre activité en toute simplicité

Démarrer mon auto-entreprise » Portail auto-entrepreneur vous accompagne dans la création de votre auto- entreprise en simplifiant toutes les démarches administratives. Obtenez votre dossier complet et vérifié par un conseiller pour démarrer dans les meilleures conditions !

L’article "3 questions sur le métier de chaudronnier" a été noté 0 sur 5 sur 0 avis d'internautes.

L'article vous a intéressé ? Faites-le nous savoir !