Coronavirus et auto-entreprises du BTP

Coronavirus et auto-entreprises du BTP

22 mai 2020

Depuis le début de la pandémie de coronavirus, vous êtes nombreux — auto-entrepreneurs du Bâtiment et travaux publics (BTP) — à vous interroger sur les décisions et mesures à prendre afin de poursuivre votre activité et pouvoir mener à bien vos projets.

Suivez ce guide complet afin de connaître l’ensemble des préconisations sanitaires qui s’appliquent à votre secteur.

Rappel sur les conditions de transmission du virus :

Le COVID-19 se transmet par contact physique et par la projection de gouttelettes (postillon, salive, éternuement, sueur, toux, etc.). Les principales transmissions se font par les mains, la bouche et à travers l’utilisation commune d’objets contaminés.

Ce virus est très contagieux, il n’existe à ce jour aucun vaccin ni traitement curatif faisant l’unanimité dans le monde. Seuls la vigilance et le respect des consignes de sécurité, des gestes barrières et des mesures de protection permettent de se protéger et de limiter au mieux les risques d’infection, pour soi et pour son entourage.

Quelles sont les consignes générales à adopter ?

L’Organisme professionnel de prévention du Bâtiment et des travaux publics (OPPBTP) a établi dès le début de l’épidémie de COVID-19 un guide de préconisations de sécurité sanitaire pour l’ensemble des professionnels du secteur. Depuis début mai, des fiches conseils par métiers, éditées par le gouvernement, viennent compléter ce premier guide. Toutes les entreprises, y compris les micro-entreprises doivent s’y référer et les appliquer pendant toute la durée de la crise sanitaire. Si vous ne pouvez pas le faire, vous devez arrêter les travaux sur les chantiers concernés. 

Les mesures barrières et gestes d’hygiène à mettre en œuvre en toute circonstance

Vous devez, avant tout, appliquer les consignes générales formulées par les autorités sanitaires :

  • Respecter une distance d’1 mètre minimum avec les autres.
  • Vous laver attentivement les mains avec du savon et les sécher avec un essuie-main à usage unique (utilisez une solution hydro-alcoolique si vous n’avez pas accès ?a un point d’eau) :
    • en début de journée, à chaque changement d’activité et toutes les deux heures si vous ne portez pas de gants
    • avant et après vous être mouché, avoir toussé ou éternué
    • après chaque passage aux toilettes
    • avant les repas, les pauses cigarette et avant de boire
    • en cas de contact inattendu avec une autre personne
    • après avoir touché, porté ou utilisé un objet ou un outil ayant été utilisé auparavant par une autre personne
  • Tousser et éternuer dans votre coude
  • Utiliser des mouchoirs à usage unique
  • Éviter de dire bonjour en s’embrassant ou en se serrant la main
  • Éviter les discussions de plus de 15 minutes sans matériel de protection

 

Bon à savoir

Il est préférable d’avoir les ongles assez courts, d’éviter de porter bagues et bracelets car ils peuvent retenir le virus malgré un lavage à l’eau savonneuse. Il est également important de veiller à ne pas vous toucher le visage (avec ou sans gants) si vous ne pouvez pas vous les laver ou les désinfecter juste après !

Dans certains cas :

  • Aérer régulièrement et quotidiennement les locaux de travail
  • Vider et laver les poubelles tous les jours

 

Les gestes barrières complémentaires pour les auto-entrepreneurs du BTP

Il est indispensable de porter un masque de protection respiratoire et des lunettes selon les cas.

  • Si vous êtes amené à travailler à moins d’un mètre d’un autre artisan ou si vous intervenez chez une personne considérée comme « à risque »

Vous devez mettre :

  • soit un masque à usage non-sanitaire de catégorie 1 (avec une filtration supérieure ou égale à 90%)
  • soit un masque type FFP1 (« masque individuel à usage des professionnels en contact avec le public ») soit un masque de type chirurgical ou de protection supérieure

 

  • Si vous devez effectuer une intervention (non reportable) chez une personne malade :

vous, ainsi que votre client malade et son entourage, devez tous obligatoirement porter a minima un masque chirurgical de type II.

Pensez à vous documenter et vous former sur l’utilisation des masques.

Le port d’un masque n’est donc, à ce jour, pas indispensable pour les autres cas que les 3 précités. Celui des gants de travail individuels et de lunettes est aussi fortement recommandé, même s’ils ne sont pas obligatoires.

Fournitures générales nécessaires 

  • Masques de protection respiratoire (le type varie en fonction des situations de travail)
  • Gants usuels de travail
  • Gants jetables (manipulation des poubelles et pour nettoyage/désinfection
  • En cas d’absence de point d’eau sur le lieu de travail, bidons d’eau clairement marqués « eau de lavage mains »
  • Solution hydro-alcoolique (en complément des points d’eau)
  • Désinfectant (Javel diluée, alcool à 70°, Anios Oxy’floor, Phagosurf ND…)
  • Lingettes désinfectantes (WIP’Anios…)
  • Savon liquide
  • Essuie-mains jetable
  • Poubelle à pédale et couvercle
  • Sacs poubelle

Comment travailler en sécurité sur mes chantiers ?

Préparation du chantier

Vous devez impérativement convenir d’un protocole pour vos interventions et vérifier avec vos clients qu’elles peuvent se faire dans le respect des consignes sanitaires sur chaque chantier.

Pour vous aider, l’OPPBTP a conçu deux questionnaires en 10 points à échanger avec vos clients professionnels (collectivités, établissements d’accueil, industries, collectivités, etc.) et vos clients particuliers.

Ces évaluations vous permettent de savoir collectivement si vous pouvez engager ou non les travaux.

Vous pouvez démarrer votre chantier :

  • Si le client a signé l’accord et que toutes les recommandations sanitaires peuvent être respectées à l’issue des réponses au questionnaire.

 

Vous ne pouvez pas intervenir sur le chantier :

  • Si à la fin des réponses, une ou plusieurs recommandations ne peuvent être respectées.
  • Si le client ne donne pas son accord, même quand l’ensemble des recommandations sanitaires peuvent être respectées.

 

Mesures particulières pour les travaux dans les locaux des clients professionnels ou chez des particuliers

S’il est positif, vous devrez :

  • Veiller à vider la zone de travail de ses occupants pendant la durée de votre intervention.
  • Mettre, à la fin de chaque journée, l’ensemble de vos EPI (équipement de protection individuelle) : gants, lunettes, casques ou protection d’oreilles, chaussures de protection, combinaison ou tenue de travail, etc. dans un sac hermétiquement fermé avant de quitter le chantier.
  • Placer dans une poubelle à pédale l’ensemble des consommables utilisés ou souillés pendant la journée (sac de béton, cartouche de silicone, débris de câble, etc.) et les EPI à usage unique (masque, gants…). À la fin de la journée, fermez le sac hermétiquement, et le mettre dans un autre sac poubelle fermé pour le jeter ailleurs.
  • Nettoyer et désinfecter vos outils ainsi que les surfaces de zone de travail qui peuvent être en contact avec les occupants après votre intervention ou avec d’autres artisans qui interviennent sur le chantier

Bon à savoir

Les interventions chez des personnes malades ou considérées comme « à risque » ne sont à réaliser qu’en cas d’urgence ou si elles requièrent un caractère absolument indispensable. Dans ce cas, vous devrez respecter un protocole précis

Quelles sont les consignes sécuritaires liées aux locaux et aux engins ?

Local, atelier et dépôt

Pour les auto-entreprises qui partagent des locaux, des ateliers ou des dépôts, certaines règles doivent être suivies attentivement, en complément des consignes générales, comme :

  • Réduire le plus possible la présence et les passages dans ces lieux
  • Afficher dans l’ensemble des locaux les consignes de sécurité
  • Limiter l’accès aux éventuelles salles communes
  • Nettoyer et désinfecter toutes les deux heures les surfaces de contact : claviers d’ordinateur, poignées, interrupteurs, bureaux et tables de travail, comptoirs, téléphones, photocopieurs, outillage et machines partagés, etc.
  • Veiller à avoir du savon, du gel ou liquide hydro-alcoolique et des essuies mains à usage unique en quantité suffisante pour l’ensemble des utilisateurs des espaces

Afin de réduire vos allers et venues dans votre local de dépôt partagé, stockez les matériaux et les fournitures directement sur les chantiers concernés, lorsque cela est possible.  

Véhicules et engins

Dans le cas d’une utilisation collective de véhicules ou d’engins de chantier, il convient de désinfecter l’ensemble des surfaces de contact comme les volants, les poignées, les boutons de commande, les clefs, les pare-soleil, les poignées de changement de vitesse, etc. entre les utilisateurs.

Il est également préférable, dans la mesure du possible, de privilégier une utilisation individuelle des véhicules pendant la durée de l’épidémie.

Si vous sortez de votre département et que la distance entre votre domicile et votre chantier dépasse les 100 km à vol d'oiseau… Pensez à vous munir de la nouvelle attestation de déplacement !

Bon à savoir

Pour les artisans du Gros Œuvre (maçons, charpentiers, démolisseurs) et certains de Second Œuvre, notamment les électriciens, redoublez de vigilance car il est rare que vos interventions puissent se faire en solo sur un chantier. Toutefois, si l’ensemble des protagonistes respectent les mesures spécifiques et précises du secteur, les mises à distance ainsi que les protocoles obligatoires, les risques restent réduits.

N’hésitez pas à consulter régulièrement le site de l’OPPBTP qui met à jour le guide des préconisations, en tenant compte de l’actualité de la pandémie et des annonces gouvernementales et des autorités sanitaires, pendant le confinement. Les mesures et obligations seront également amenées à évoluer dans les semaines qui suivent, et ce, jusqu’á la fin de la crise sanitaire.

Vous le voyez, bien que contraignantes, les interventions pendant la période d’épidémie restent possibles dans une majorité de cas pour les travailleurs du BTP.

 

Vous souhaitez exercer votre activité dans le BTP en tant qu’auto-entrepreneur ? C’est possible !

JE LANCE MON ACTIVITÉ !

L’article "Coronavirus et auto-entreprises du BTP"  a été noté 5.00 sur 5 sur 5 avis d'internautes.

L'article vous a intéressé ? Faites-le nous savoir !

Démarrez votre auto-entreprise en ligne
Le moyen le plus simple et rapide pour devenir auto-entrepreneur
DEVENIR AUTO-ENTREPRENEUR