Auto-entreprise ou portage salarial ?

L’auto-entreprise est une entreprise individuelle soumise au régime simplifié. La législation lui donne divers avantages pour encourager l’épanouissement économique. Le portage salarial consiste à exercer à la fois en tant qu’entrepreneur individuel et salarié dans une société. Ces deux statuts permettent à certaines catégories socio-professionnelles de développer en toute autonomie une activité professionnelle secondaire ou principale.

Auto-entreprise ou portage salarial ?

 

 

 

 

 

Les avantages du statut auto-entrepreneur

Le statut d’auto-entrepreneur facilite les démarches administratives pour la création d’entreprise. La déclaration de l’activité est faisable directement par internet. Les cotisations sociales représentées par des prélèvements obligatoires ne sont pas forfaitaires, comme celles des entreprises individuelles. En effet, le montant des cotisations sociales dépend du chiffre d’affaires réalisé, sans chiffre minimum. En clair, si l'auto-entrepreneur ne réalise pas de chiffre d'affaires, il n'a aucune cotisation sociale à payer.

Ce statut est ouvert à diverses catégories socioprofessionnelles : les salariés, les fonctionnaires et les retraités qui peuvent ainsi percevoir des revenus supplémentaires.

L’auto-entrepreneur peut également payer des cotisations réduites pendant les 3 premières années d’activité s’il est éligible au bénéfice de l’ACCRE (Aide au Chômeur Créant ou Reprenant une Entreprise) : les 18/25 ans, certains demandeurs d’emploi, les Bénéficiaires du complément libre choix d'activité…

Les chômeurs qui bénéficient de l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) continuent d’en bénéficier pendant 15 mois maximum en début d’activité en tant qu’auto-entrepreneur. La seule condition est de ne pas dépasser 82 200€ HT de CA pour la vente et 32 900€ HT pour les services.

 

Les bonnes raisons de choisir le portage salarial

Le statut de « porté » consiste à développer une activité indépendante en tant que salarié d’une société de portage sans devoir créer une structure juridique. Le porté se consacre uniquement à la réalisation de prestations et en facture le coût via le porteur. La société de portage s’occupe des démarches administratives, notamment les bulletins de salaire, le paiement des charges sociales et autres tâches comptables, fiscales et juridiques.

Le porté est propriétaire des clients qu’il a prospectés et avec qui il traite. Il profite aussi de la notoriété du porteur vis-à-vis de ses clients, d’un accompagnement des professionnels et de l’assurance responsabilité civile professionnelle de la société portage. Il jouit de tous les avantages d’un salarié (sécurité sociale, retraite, prévoyance, chômage…) et peut adapter son calendrier à son activité.

Bon à savoir : Un auto-entrepreneur peut conserver les avantages de son statut tout en réalisant une mission en tant que « porté » pour ses clients importants.

 

Publié le 31/10/2015

 

L’article "Auto-entreprise ou portage salarial ?" a été noté 5 sur 5 sur 1 avis d'internautes.

L'article vous a intéressé ? Faites-le nous savoir !