Créer son auto-entreprise quand on est une femme

Créer son auto-entreprise quand on est une femme

7 mars 2019

Depuis plusieurs années, de nombreuses actions ont été menées et plusieurs dispositifs ont été créés pour promouvoir l’entrepreneuriat féminin en France. À l’occasion de la Journée internationale des Droits des Femmes, nous faisons le point sur les structures et les aides réservées aux femmes qui souhaitent créer leur auto-entreprise.

Sommaire

  1. Les aides financières pour les femmes auto-entrepreneures

    1. La garantie ÉGALITÉ Femmes

    2. Les dispositifs de financements locaux pour les femmes auto-entrepreneures

    3. Autres aides financières pour créer son auto-entreprise

  2. Les associations et structures pour les femmes auto-entrepreneures

  3. Les événements dédiés à l'entrepreuneuriat féminin

    1. Les concours réservés aux femmes entrepreneures

    2. La Journée des Femmes Entrepreneures

    3. La Semaine de Sensibilisation à l’Entrepreneuriat Féminin

  4. Futures mamans : vers une évolution du congé maternité en auto-entreprise ?

  5. Comment devenir auto-entrepreneur ?

Les aides financières pour les femmes auto-entrepreneures

La garantie ÉGALITÉ Femmes

La garantie ÉGALITÉ Femmes mise en place par l’association France Active est le seul dispositif national dédié aux femmes entrepreneures. Elle remplace le FGIF (Fonds de Garantie à l’Initiative des Femmes).

Cette aide permet aux demandeuses d’emploi ou aux femmes en situation de précarité d’accéder plus facilement aux crédits bancaires afin de financer la création, la reprise ou le développement de leur entreprise, quel que soit le statut juridique. Pour en bénéficier, l’entreprise doit avoir été créée ou reprise depuis moins de 3 ans.

La garantie ÉGALITÉ Femmes :

  • couvre jusqu’à 80 % du montant du prêt bancaire, dans la limite de 50 000 €

  • doit servir à financer des investissement et/ou un besoin en fonds de roulement

  • vous permet de ne pas engager votre patrimoine personnel

Pour faire un dossier de demande de garantie ÉGALITÉ Femmes, contactez l’association France Active la plus proche de chez vous.

Les dispositifs de financement locaux pour les femmes entrepreneures

Certaines collectivités territoriales (régions, départements ou villes) ont créé des fonds spécifiques, réservés aux femmes entrepreneures qui créent leur activité.

Pour en savoir plus, nous vous conseillons de vous rapprocher de votre CFE, des associations d’entrepreneurs proches de chez vous ou de contacter directement l’Adie.

Autres aides financières pour créer son auto-entreprise

D’autres aides sont également accessibles aux femmes (et aux hommes) qui souhaitent lancer leur activité et devenir auto-entrepreneur.

À titre d’exemple :

  • le Nacre : c’est un dispositif d’accompagnement qui vous offre la possibilité, sous certaines conditions, de souscrire un prêt à taux zéro.

  • le prêt d’honneur : sans intérêts ni garanties sur vos biens personnels, ce prêt permet de vous constituer un apport personnel afin de vous faire accéder plus facilement à un emprunt bancaire. L’organisme Initiative France peut vous aider dans cette démarche.

  • le micro-crédit : ce prêt peut vous être accordé si vous ne pouvez pas accéder au système bancaire classique, faute de revenus suffisants. Il peut être proposé par divers organismes et notamment l’Adie.

Les associations et structures pour les femmes auto-entrepreneures

Il existe de très nombreux organismes et réseaux dédiés à l’entrepreneuriat féminin en France.

Si ces structures peuvent parfois avoir une spécificité, elles ont généralement les mêmes objectifs finaux :

  • conseiller les femmes qui souhaitent créer, reprendre ou développer leur entreprise

  • favoriser les échanges, aider au développement d’un réseau professionnel et rompre l’isolement des femmes entrepreneures

  • promouvoir l’entrepreneuriat au féminin.

Certains sont nationaux et disposent de plusieurs antennes régionales. C’est le cas par exemple de :

  • Willa (ex-Paris Pionnières) : incubateur dédié aux entrepreneures dont le projet est généralement orienté vers la technologie

  • EFOIR (Entreprendre au Féminin Océan Indien Réunion) : association qui encourage les femmes à créer leur activité professionnelle et qui participe au développement de leurs compétences entrepreneuriales

  • Action’elles : association nationale qui propose des ateliers, des formations et un suivi personnalisé à ses adhérentes

  • Les Premières : association nationale qui propose des réunions d’information, des packs de formations et/ou un accompagnement sur-mesure aux cheffes d’entreprise.

  • Force Femmes : association nationale qui accompagne gratuitement les femmes de plus de 45 ans dans le retour à l’emploi et la création d’entreprise.

À l’échelle locale, d’autres réseaux mettent également à l’honneur les femmes entrepreneures. Si les structures sont plus petites, elles n’en sont pas moins actives !

N’hésitez pas à vous renseigner sur les différents organismes et faire le point sur ce qu’ils peuvent vous apporter dans le développement de votre activité.

Être maman et auto-entrepreneuse : c’est possible !

Le Réseau Mampreneures France, très actif, dispose de plusieurs antennes permettant aux mères cheffes d’entreprise d’être accompagnées dans leur projet de création d’activité. 

Les événements dédiés à l’entrepreneuriat féminin

Les concours réservés aux femmes entrepreneures

À l’échelle nationale et régionale, il existe des dizaines d’événements qui récompensent les créateurs de projets, et ce dans tous les secteurs d’activités. Certains concours sont exclusivement réservés aux femmes entrepreneures, d’autres ont un prix qui leur est réservé.

Hormis la reconnaissance symbolique apportée par la remise d’un trophée, les événements de ce type présentent de nombreux avantages. Il est important de les considérer comme  un véritable tremplin pour le développement de votre activité.

En effet, les concours d’entrepreneuriat féminin pourront vous permettre de rencontrer de potentiels partenaires commerciaux, de vous créer un réseau professionnel et d’augmenter votre notoriété.

À titre d’exemple, le célèbre réseau « Les Femmes de l’Économie » a créé son propre trophée. Ce dernier a pour but de récompenser les femmes qui s’investissent dans le développement économique de leur territoire, à travers la création de leur entreprise.

Bon à savoir

Le site “Elles entreprennent” a listé les principaux concours nationaux et régionaux dédiés aux créatrices d’entreprises. Attention, cette liste n’est pas forcément à jour. Pour plus de précision, n’hésitez pas à vous rapprocher de votre CFE ou des associations d’entrepreneurs de votre région.

La Journée des Femmes Entrepreneures

Chaque année, lors du Salon de la Micro-Entreprise (SME) qui a lieu à Paris, une journée est entièrement dédiée à l’entrepreneuriat féminin.

Le SME est l’occasion pour vous de :

  • rencontrer des professionnels et développer votre réseau,

  • participer à de nombreuses conférences sur diverses thématiques (aspects juridiques et financiers, business plan, motivation …)

  • être conseillée par des experts de l’entrepreneuriat féminin sur le stand dédié

  • et plus globalement, partager votre expérience.

La Semaine de Sensibilisation à l’Entrepreneuriat Féminin

Lancé à l’initiative du Secrétariat d’État chargé de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de l’association 100 000 entrepreneurs, La Semaine de Sensibilisation à l’Entrepreneuriat Féminin est un événement national.

Au cours de ces journées, plusieurs actions sont organisées, comme :

  • des interventions dans les établissements scolaires : les femmes entrepreneures sont invitées à raconter leur expérience et échanger avec des élèves de tous niveaux (du collège à l’enseignement supérieur)

  • l'organisation de nombreux temps forts : conférences, débats et speed-datings avec d’autres professionnels et institutionnels

  • sur les réseaux sociaux : conseils, partages d’expériences et des actions menées avec le hashtag #Semaine EF.

Futures mamans : vers une évolution du congé maternité en auto-entreprise ?

La Loi de Financement de la Sécurité Sociale pourrait entraîner une évolution du congé maternité des travailleuses indépendantes.

En effet, le gouvernement souhaite instaurer un système de « congé maternité unique » permettant ainsi aux cheffes d’entreprise de bénéficier d’un congé aligné sur celui des salariées.

Trois grands changements seraient à prévoir pour le congé maternité des auto-entrepreneures :

  • les versements de l’allocation et de l’indemnité forfaitaire de repos maternel sont soumis à de nouvelles règles,

  • la durée d’indemnisation du congé maternité est allongée pour atteindre 112 jours (comme celle des salariées)

  • après leur accouchement, les travailleuses indépendantes pourraient reprendre leur activité non salariée à temps partiel, même si elles sont en congé maternité indemnisé.

Attention, la réforme du congé maternité a été votée au Sénat mais n'a pas encore été décrétée !

Comment devenir auto-entrepreneur ?

Comparé à d’autres statuts juridiques, les formalités pour créer une auto-entreprise sont assez simples et rapides.

Voici les 3 étapes principales pour créer votre auto-entreprise :

  • déclarer votre auto-entreprise en ligne

  • en fonction de votre activité, effectuer des démarches complémentaires obligatoires (transmission de documents spécifiques, inscription au RCS ou au RM, Stage de Préparation à l’Installation)

  • réceptionner et conserver l’ensemble des documents officiels liés à votre auto-entreprise.

Elles sont auto-entrepreneuses et vous parlent de leurs projets !

Nous avons interviewé plusieurs femmes auto-entrepreneures aux activités diverses et florissantes : Clara (réalisatrice de vidéos), Ella (cheffe itinérante) ou encore Amandine (tourneuse de spectacles). Vous pouvez retrouver tous les témoignages de ces femmes inspirantes sur notre blog. 

L’article "Créer son auto-entreprise quand on est une femme"  a été noté 5 sur 5 sur 0 avis d'internautes.